Forum destiné aux Backstreet Boys - Forum intended for Backstreet Boys
 
HomeFAQSearchMemberlistUsergroupsRegisterLog in

Share
 

 Un Jour J'aurais Droit À Ma Libertée

Go down 
AuthorMessage
Mary-Eve
Admin
Admin
Mary-Eve

Number of posts : 11517
Age : 35
Localisation : ♥ In his dream ♥
Registration date : 2008-03-16

Un Jour J'aurais Droit À Ma Libertée Empty
PostSubject: Un Jour J'aurais Droit À Ma Libertée   Un Jour J'aurais Droit À Ma Libertée Icon_minitimeFri 28 Mar - 19:30

Un jour j’aurais le droit à la libertée



Mouais, encore une fois, je crache ma rage, ma peine, mon engoïse, se qui me fait mal tout simplement, une fois de plus, je me retrouve seule avec mon ombre à me chercher ... Et j'ai peur, et j'ai mal ... Je ne sais plus quoi penser ... Sa me fait si mal tout simplement ... J'ai cette envie de quitté navire pour ne plus jamais revenir ... J'ai mal ...

Personne pour me secourir, personne pour me comprendre ... J'ai mal encore plus et je pleur ... Je pleur sans arrêt ... J'ai envie de partir ... Je ne veux plus rester ici !!! J'ai envie de fuir ... Je me sens comme une fille meurtrie à l’attente de son prochain train pour sauter devant et se laisser percuter de plein fouet, pour ensuite tout simplement mourir sur le coup …Je me sens de trop dans se monde trop stupide … J’ai envie de mourir …j’ai plus envie de courir … Prendre une dernière pilule et me laisser planer contre vent et marre, c’est de sa que j’ai envie tout simplement … Je ne veux plus vivre …

Je ne suis rien, qu’une simple inconnu à ses yeux, jamais ses bras me prendrons, jamais ses yeux me regarderons, jamais son amour m’appartiendra … Je dois vivre avec, entre mes larmes accumuler, entre ma vie qui va et qui vient, et qui me fait mal tout simplement.

-OPHELY VIENT ICI TOUT DE SUITE ! ! !Me cria Stella la dame du centre.
-Bordel ! Cris pas après moi, je suis pas sourde ! Fis-je en sortant de ma chambre.
-BORDEL, QUAND TU VAS ARRÊTER DE FAIRE LA CONNE … COMBIEN DE TENTATIVES DE SUICIDES IL VA TE FALLOIR POUR QUE TU ARRÊTES TES CONNERIES ?! Demanda-t-elle sèchement.
-Quand j’aurais enfin satisfaction et qu’enfin j’aurais crever ! Fis-je sèchement.

Elle me donna une claque au visage.
-BORDEL OPHELY SUMMER QUAND TU VAS VIEILLIR, IL TE CONNAIT PAS, TU LE VERRAS JAMAIS, TU N’ES QU’UNE FAN RIEN DE PLUS POUR LUI, ALORS BORDEL GRANDIT VEUX-TU, MERDE, TU AS 23 ANS, ALORS AGIE COMME TEL VEUX-TU ! ! ! Fit-elle sèchement,
-À et puis la ferme ! Fis-je sèchement.

Elle me donna une claque en arrière de la tête. J’allais finir par la tuer.
-PARLE-MOI SUR UN AUTRE TON PETIT FILLE ! Fit-elle sèchement.

Je ne disas rien et parta, elle avait le dont de m’énerver elle quand elle si m’était …

Avec tout sa, j’ai oublier les présentations stupide … Mais bon, je dois le faire sa l’air, sinon vous n’allez jamais rien comprendre dans tout ce que je vous raconte … Je m’appelle Ophely Summer et j’ai 23 ans … Une longue chevelure chataine-blonde clair me va jusqu’aux milieux du dos avec de jolie mèches roses, aux yeux mauve ( la brillante technologie des verres de contact ! ). Je fais 1m70 et pèse 115lbs … Je suis une mordu du basket, de la poésie, de la photographie, du chant, de la danse et de bien des choses comme sa …

Je suis dans un foyer d’accueuil depuis que j’ai 16 ans donc un gros 7 ans maintenant. Je n’ai jamais revu mes parents et c’est mieux comme sa, je les détestes de toute façon, alors qu’ils restent loin de moi ceux-là ! La cause de ma venu ici, c’est parce que selon eux, j’étais plus tenable et je n’étais qu’un paquet de problème pour eux … Mouais tu parles, mais aujourd’hui, je les remercie pour tout, car, j’ai plus besoin de les détester encore plus … ( rire )

Les journées passait, et se ressemblait, Stella était toujours autant sur mon dos, et elle commençait sérieusement à m’énerver celle-là ! Jamais contente de mes notes au cégep, jamais contente de rien … Elle dit que je fais jamais rien et elle m’énerve tout simplement … Bordel, c’est quoi son problème à elle ? ! Elle veut prouver quoi merde ? !

-Ophely ! Fit Stella.

Je soupiras et rebroussa chemin avec mon sac à dos sur l’épaule.
-Tu veux bien t’asseoir un instant ! Demanda-t-elle de la cuisine.

Je soupiras et alla m’asseoir sur une chaise qui contournait la table en rectangle de la cuisine. Je déposas mon sac à dos sur le sol à mes pieds et la regarda.

-Ton titulaire ma téléphoner cette après midi ! Fit-elle doucement.

Je soupiras, je savais déjà ce qu’elle allait me dire.
-Écoute, il s’en fait pour toi … Il dit que tu es toujours rêveuse et que tu fais rarement ton travail en Chimie ! Fit-elle doucement.
-Je les connais par cœur ces cours ! Fis-je en soupirant.
-Ce n’est pas une raison, et tu le sais aussi bien que moi ! Fit-elle.

Je soupiras.
-Je pense sérieusement à te faire retourner chez tes parents ! Fit-elle.

À cette instant je me levas d’un bon de ma chaise, se qui eu comme conséquance, que je me cognas le genoux, mais je m’en foutais, la nouvelle qu’elle venait de me dire, était pire qu’une claque au visage.

-TES COMPLÈTEMENT MALADE MA FOIS … ILS ONT POLUER MON EXSITANCE ET TU VOUDRAIS ME FAIRE RETOURNER AVEC DES GENS QUE JE DÉTESTE ? ! Fis-je hors de moi.
-Calme toi, et assis toi svp ! Fit-elle en gardant son calme.
-Merde ! Stella, tu ne peux pas me faire sa … Je sais qu’on s’entends pas très bien tout les deux, que je te fais la vie dur … Mais je ne t’ai jamais rien demander depuis 7 ans … Mais je t’en pris, ne me fait pas sa ! Fis-je complètement anéantie.

Elle soupira.
-Je ne peux rien faire contre tes parents Ophely ! Fit-elle doucement.
-Merde ! ! ! Ils m’ont jamais aimer ! Fis-je aussitôt.
-Ils redemandent tout de même à avoir ta garde ! Fit-elle tristement.
-STELLA ! ! ! Fis-je soudainement en peine.

Elle ravala de travers et pris doucement ma main pour que je m’assois sur la chaise où j’étais déjà assise.

-J’ai tenter de me battre Ophely, je t’assure, sa fait 3 mois que sa dur … Mais le juge a donner raison à tes parents … Moi, je ne suis qu’une dame qui s’occupe de toi …
-Merde, tu as été plus une mère que ma propre mère en 7 ans … Stella, tu ne peux pas les laisser me faire sa … Merde, j’ai changer et tu l’as dit toi même, mes tentatives de suicides on disparue … Merde, je n’ai pas tout fait se travail pour rien ?! Me retourner dans ma famille, c’est me retourner dans ma dépression et dans mes tentatives de mort à nouveau !Fis-je hors de moi.
-Ma puce, si j’avais le choix, je le ferais ! Je te garderais, mais, je n’ai pas cette force … Je ne peux pas revenir sur la parole du juge ! Ont n’a fait, tout se qu’on n’a pu ! Fit-elle.

Je me levas à nouveau de la chaise et pris mon sac.
-MAIS PAS ASSEZ FAUT CROIRE ! ! ! Fis-je en montant l’étage pour me rendre à ma chambre.
-OPHELY ! ! !Fit-elle.

Je ne l’écoutas pas et claqua la porte de ma chambre aussitôt. Je me laissas tomber dans mon lit en larmes … Merde depuis 7 ans, mes parents m’avaient laisser vivre, et là, aussi bêtement que sa, ils veulent ravoir ma garde … Merde, et pourquoi ? !

_________________
Un Jour J'aurais Droit À Ma Libertée Causeex4

Love is when I'm with you ... Cauz, my reason is you... I cannot breath A seconde
without you That's much i know Nothing eles ... Be my life, my world
Back to top Go down
View user profile http://backstreet-memories.superforum.fr
Mary-Eve
Admin
Admin
Mary-Eve

Number of posts : 11517
Age : 35
Localisation : ♥ In his dream ♥
Registration date : 2008-03-16

Un Jour J'aurais Droit À Ma Libertée Empty
PostSubject: Re: Un Jour J'aurais Droit À Ma Libertée   Un Jour J'aurais Droit À Ma Libertée Icon_minitimeFri 28 Mar - 19:36

Après quelques minutes on cogna à la porte. Je ne disas rien et elle s’ouvra sur Claudya une jeune fille de 7 ans …

-Tu vas partir ? Demanda-t-elle en fermant la porte derrière elle.
-Vient un peu ici ! Fis-je doucement.

Elle vena doucement s’asseoir dans mon lit près de moi. Je pris ma brosse et lui défis sa couette qu’elle avait dans les cheveux pour lui brosser les cheveux.

-Pourquoi elle veut que tu partes ? Demanda-t-elle tristement.
-Elle ne veut pas que je parte Clau, elle n’a juste pas le choix … Mes parents son plus fort qu’elle et que de se foyer ! Fis-je tristement.
-Mais, moi … Je te verrais plus ! Fit-elle la voix tremblotante.
-Ma puce ! ! ! Fis-je en la serrant dans mes bras.

Claudya était ici que depuis 1 an, suite à la mort de ses parents, Stella l’avait adopter et nous étions vite devenu les meilleures amies du monde, malgré son âge aussi bas … C’était comme la petite sœur que je n’avais pas …

-Je veux pas te perdre moi ! Fit-elle en pleurant. Pas comme j’ai perdu papa et maman ! Rajouta-t-elle.

Je ravalas de travers … Je n’aimais pas la savoir comme sa … Sa me tuait.
-Ma puce ! Si je le pouvais, je t’assure, je resterais …
-Tu as 23 ans, alors, pourquoi tu ne voles pas de tes propres ailes ? Fit-elle doucement. Et je pourrais partir avec toi après ! Rajouta-t-elle.
-J’aimerais bien ma puce, mais personne ne me prends assez au sérieux pour que je puisse faire ce que je veux de ma vie …
-Moi ! Sa compte pas ?! Fit-elle toute petite.

Je lui caressas le visage doucement et elle me souria malgré tout.
-Je t’aime tite puce ! Fis-je doucement.
-Moi aussi ! Fit-elle en me serrant très fort dans ses bras.

Cette nuit là, elle dorma avec moi … Stella ne disait rien, car, elle savait que j’allais m’en occupée comme il faut … Je l’aimais tellement cette enfant là …

Naturellement, la semaine suivante … Mes valises était faite avec l’aide de Stella et Claudya … Je n’avais pas envie de partir, mais le centre ne pouvaient rien contre mes parents … Ils avaient trouver le meilleur avocat de toute la ville, et j’étais prise pour retourner dans une famille, que je détestais tout simplement …

-Ophely ! Fit doucement Stella.

Je soupiras, j’avais reconnu la voix de mon père même après 7 ans, elle n’avait pas changer d’un poile. Claudya tenait ma main fermemant dans la sienne et nous sortîmes de ce qui était ma chambre depuis temps d’année. J’allas retrouver Stella au salon, ou ceux que je détestais le plus au monde se trouvait assis …

-Bonjour mon trésor ! Fit mon père.

Je ne disas rien.
-Tu nous as énormément manquer ma belle ! Fit ma mère.

Je ne disas toujours rien. Je n’avais pas envie de leur parler. Mes parents s’approchairent de moi et vouluent m’embrasser mais je me reculas et alla vers Stella avec Claudya dans les bras.

-Qu’est-ce qui se passe ?! Tu ne viens plus nous faire un calin ? Fit mon père.
-Pas à des gens que je déteste ! Finis-je par dire.
-Sa me blesse beaucoup se que tu viens de dire ! Fit ma mère.
-Et vos coups, vous croyez, que sa ma pas blesser moi ?! Fis-je aussitôt.
-Ont n’étaient jeune à l’époque ! Fit mon père.
-C’était pas une raison ! Fis-je sèchement.

Stella m’enroula de ses bras et je soupiras.
-À présent, se sera différent je t’assure mon bébé ! Fit ma mère.
-Je ne suis plus une enfant ! Fis-je sèchement.
-Parle-nous sur un autre ton ! Fit mon père.
-Sinon quoi ?! Tu vas me jeter du bas des escaliers et me frapper jusqu’à-ce que je me relève plus ? Fis-je sèchement.

Claudya laissa ses larmes couler et me regarda. Elle en revenait juste pas, je croix.

-Qui est cette belle petite ! Fit ma mère en s’approchant de Claudya.
-Ne lui touche pas ! Fis-je sèchement en la tassant plus loin.
-Ne parle pas comme sa à ta mère ! Tu sais, c’est dur pour nous ! Fit doucement mon père.
-Vous m’avez toujours détester, alors pourquoi vous venez me re-gâcher la vie merde ! Fis-je sèchement.
-Ont veut former une vrai famille ! Fit doucement ma mère.
-Bien, former-là sans moi ! Fis-je aussitôt. Ma famille est ici à présent !Avec ses gens qui m’aime vraiment ! Rajoutais-je.


Je vis mon père devenir rouge de rage. Mais je m’en foutais, je n’allais pas retourner dans leur vie, non c’est pas vrai …

-Tu n’as pas le choix de nous suivre de toute façon, nous avons gagner notre cause ! Fit mon père aussitôt fière de son coup.
-Et elle sera remise en appelle ! Fit Stella aussitôt. Pour le moment, c’est vrai, que je ne peux pas la retenir ici, car, vous avez gagner, mais elle reviendra dans notre famille, j’aurais assez de preuve pour vous l’enlever … Et si vous toucher à un seul cheveux de cette enfant, je vous tue de mes propres mains ! Fit Stella sèchement.

Je soupiras. Je pris Claudya dans mes bras et elle me serra très fort.
-Je ne veux pas que tu partes ! Fit-elle en pleurant.
-On se reverra ma puce, je te le promets, on se reverra ! Fis-je doucement.

Elle me fit un énorme calin et m’embrassa sur chaque joues. Par la suite, je fis la bise à Stella et au reste du centre et pris mes valises pour suivre des gens que je ne voulais même plus connaître …

Cela faisait déjà 2 semaines, que j’étais de retour dans mon foyer et je vivais déjà l’enfer … Mes parents n’avaient juste pas changer, au sa non ! ! ! Ils étaient toujours autant violant avec moi, et c’était rendu, que la seule place ou j’étais bien, c’était au cégep, faut le faire quand même …

-Ophely ! Fit doucement Philippe mon professeur de chimie.

Je me retournas vers lui et me sentie d’un coup faible, et tomba, mais Philippe me rattrapa aussitôt.

-Est-ce que sa va ? Demanda-t-il inquiet.
-Je me sens pas très bien Phil ! Fis-je en sentant la tête me tourner.

Il prit son cellulaire d’une main et téléphona au secourt.
-Les secours vont bientôt arriver ma puce, reste forte ! Fit-il doucement.
-Je veux pas retourner chez mes parents ! Fis-je tremblotante de peur.
-C’est eux, qui ton fait tout sa ? Fit-il en voyant les marques partout sur mon corps devenu anorexique.
-… … … !

Je n’avais pas assez de force pour répondre quoi que se soit.

_________________
Un Jour J'aurais Droit À Ma Libertée Causeex4

Love is when I'm with you ... Cauz, my reason is you... I cannot breath A seconde
without you That's much i know Nothing eles ... Be my life, my world
Back to top Go down
View user profile http://backstreet-memories.superforum.fr
Mary-Eve
Admin
Admin
Mary-Eve

Number of posts : 11517
Age : 35
Localisation : ♥ In his dream ♥
Registration date : 2008-03-16

Un Jour J'aurais Droit À Ma Libertée Empty
PostSubject: Re: Un Jour J'aurais Droit À Ma Libertée   Un Jour J'aurais Droit À Ma Libertée Icon_minitimeFri 28 Mar - 19:41

Après quelques minutes qui me sont paru des heures durant, les ambulanciers ont fini par arriver … Philippe expliqua tout ce qui était arriver au ambulanciers pendant qu’un autre me mettait confortablement sur une civière …

Philippe me fit promêtre qu’il allait appeler Stella pour qu’elle vienne me voir à l’hôpital et qu’il allait tout faire, pour que je quitte ma famille avant qu’elle ne me tue complètement … Je lui sourias et par la suite, je partie abord de l’ambulance et elle se dirigea à une vitesse incroyable jusqu’à l’hôpital la plus proche de Montréal. La « Childrens Hospital » la meilleure selon moi.

À l’hôpital, les gens étaient tous adorable avec moi, et monsieur Smith, mon docteur, était super attachant avec moi. Il me soignait avec une tel douceur de père, que je me plaisais d’être près de lui, tout pour ne pas être dans ma famille je dois avouer …

Les semaines était passer, j’avais du passer plus de temps que prévu à l’hôpital, car, j’étais trop faible pour en sortir … Stella et Philippe était venu très régulièrement me voir à l’hôpital en emportant avec eux Claudya … J’étais tellement contente de la voir celle-là ! Elle m’avait juste trop manquer … Et sa me faisait une copine avec qui parler des BSB … Eh oui, j’étais tout comme elle, une très grande fan de se groupe …

-Regarde ! Tu as vu se que maman ma acheter ?! Fit Claudya en me montrant un cd des BSB.
-Wow ! ! ! Tu es chanceuse toi ! Fis-je en la prenant dans mes bras dans mon lit.

Stella me regarda avec un sourire … Elle et Philippe avait commencer à se fréquenter depuis plus de 4 semaines … Je trouvais sa bien, au moins, elle allait avoir quelqu’un dans sa vie pour l’aider avec tout ce qu’elle vit …

-Regarde ! Il y a même une photo de Brian ! Fit-elle souriante.

Brian était toujours demeurer son préféré depuis le tout début. C’est vrai, qu’il était mignon.

-Ta vu !Il y a même Alex ! Fit-elle en me montrant la pochette.

Le cœur me serra aussitôt, merde, il était toujours aussi beau celui-là. Je levas la tête vers Stella, elle me regarda avec un regard triste, je savais qu’elle savait se que je pensais en se moment.

-Alors, tu as vu Ophe ! Fit Claudya à nouveau.
-Oui, j’ai vu ma puce ! Fis-je en soupirant.

Elle me souria et continua à tourner les pages de son feuillet.
-Tu viens avec moi ma puce, maman doit parler avec Ophely ! Fit doucement Philippe.
-D’accord ! Fit-elle doucement. Tu le gardes en sécurité avec toi ? Me demanda-t-elle en me tendant l’album « Never Gone ».
-Si bien sur ma puce ! Fis-je doucement en gardant l’album avec moi.
-Merci ! Fit-elle doucement.

Je lui sourias, elle me fit un gros calin et un gros bisous et partie par la suite avec Philippe. Je me retrouvas à présent seule avec Stella.

-Ma puce ! Fit-elle doucement.
-Tu as eu des nouvelles ? Demandais-je en soupirant.
-Ils sont encore après regarder les dossiers ma puce ! Fit-elle doucement.
-Tu croix, que sa va être bon cette fois ? Demandais-je tristement.
-J’en sais trop rien ma puce ! Fit-elle en venant s’asseoir près de moi.
-Ta vu ou je me suis rendu … Ils vont finir par me tuer ! Fis-je en jouant avec le tube que j’avais au bras.
-Je ne leur laisseraient pas cette chance je te le promets ! Fit-elle doucement.

Je soupiras et regarda le feuillet qui était rester sur la photo d’Alex.
-Parfois je me dis que sa serait tellement mieux, si j’étais avec lui ! Fis-je en caressant du bout des doigts la photo d’Alex.

Elle soupira.
-Je sais, il me connaît pas, il ne sait pas que j’exsite ! Je fais encore partie d’un rêve à 23 ans … Mais c’est le seul temps ou je me sens bien, tu comprends ? Fis-je tristement.
-Je sais ma puce, je ne t’empêcherais plus de rêver, mais tu dois pas vivre dans se rêve … Je sais, la vie n’en n’est pas une sans rêve … Mais tu dois vive ta vie ! Fit-elle doucement.
-Je sais ! Fis-je en soupirant.

Elle me souria tout de même et par la suite, elle du partir, car, je devais me reposer.

-J’en n’ai pris bien soins ! Fis-je doucement en tendant l’album à Claudya.
-J’en suis sur ! Fit-elle en me souriant.

Je lui rendis son sourire. Elle me fit un gros calin et un gros bisous.
-Je t’aime ! Fit-elle doucement.
-Je t’aime aussi ma puce ! Fis-je doucement.

Elle partie par la suite. Philippe me fit la bise suivit de Stella et ils me promirent de me sortir de la et de faire tout pour que je ne les vois plus jamais … Je leur sourias, je savais, que tout sa n’allait jamais arriver …Mes parents avaient plus d’un tour dans leur sacs …

Naturellement, à ma sortie de l’hôpital, je dus retourner chez mes parents, car, la cause qui avait été reporter, n’allait pas être reprise avant 3 mois … Merde, j’allais avoir le temps de mourir avant de sortir de cette famille là ! Merde … Je détestais tout sa …

-Allez Ophely ! Fit ma mère.

Je ne disas rien et monta dans la voiture qui allait me menez à l’école. J’essayais de rester forte, malgré tout ses coups porter sur mon corps qui n’allait plus vraiment tenir le coup, je me faisais tellement faible, et je savais, que mes parents le voyait, mais ils s’en foutaient, eux tout ce qu’ils voulaient, c’était de me détruirent, de me faire payer, d’avoir parler … J’étais condamnée à mourir à leur yeux …

-Salut ma puce ! Me fit Philippe en me voyant arriver.
-Salut ! Fis-je en soupirant.
-Sa va allez ? Fit-il en me suivant à ma casse.
-J’vais finir par mourir ! Fis-je en soupirant. Merde, je me croirais dans Aurore ! Fis-je tristement.
-On va te sortir de la avant que le pire arrive ma puce ! Fit-il doucement en déposant sa main sur mon épaule.
-AIE ! Fis-je aussitôt.

Il fit descendre la manche de ma camisole pour regarder se que j’avais derrière l’épaules … Une marque de fer rouge était rester apparue sur mon épaule.

-Merde ! ! ! Ils sont complètement fou ! Fit-il en replaçant doucement ma brotelle sur mon bras.

Je soupiras sans rien dire. S’il s’avait comme je voulais disparaître de cette vie moi ! ! ! Je détestais tellement mes parents, sa n’avait même plus de bon sens … Je voulais sortir de là … J’en pouvais plus … J’étais morte de trouille, j’avais tellement trop peur … Je n’aimais vraiment pas cette sensation là ! ! ! Je voulais vivre ma vie, être libre, pas être prise comme sa à me demander quand la mort allait venir me chercher …

_________________
Un Jour J'aurais Droit À Ma Libertée Causeex4

Love is when I'm with you ... Cauz, my reason is you... I cannot breath A seconde
without you That's much i know Nothing eles ... Be my life, my world
Back to top Go down
View user profile http://backstreet-memories.superforum.fr
Mary-Eve
Admin
Admin
Mary-Eve

Number of posts : 11517
Age : 35
Localisation : ♥ In his dream ♥
Registration date : 2008-03-16

Un Jour J'aurais Droit À Ma Libertée Empty
PostSubject: Re: Un Jour J'aurais Droit À Ma Libertée   Un Jour J'aurais Droit À Ma Libertée Icon_minitimeFri 28 Mar - 19:48

J’entras dans la classe de chimie et fit mon court, un peu perdu dans mes pensées à dessiner des trucs sans avoir de but précis … Tout ce que je dessinais tournait autour de la violance, la guerre, le viole … Enfin, tout ce que je vivais depuis que j’étais de retour dans cette famille de malheur …je me surprenais à pensée, qu’Alex entrait dans la classe sous les yeux de tout le monde et qu’il me disait « Sèche ses larmes, je suis là à présent, je laisserais plus personne te faire du mal ! » la sonnerie se fit entendre dans le cours … Je m’étais encore endormi sur mon bureau sur une page à moitié blanche … J’avais simplement rêver en croyant avoir vu Alex près de moi … Philippe s’approcha doucement de moi et prit une chaise après que la porte se soit fermer sur le dernier étudiant de la classe.

-Qu’est-ce qui se passe ma puce ? Demanda-t-il doucement.
-Je veux juste sortir de cette famille, et pourquoi ne pas partir à Los Angeles ?! Fis-je subitement.
-Wow ! ! ! Tu en n’as des projets en si peu de temps ! Fit-il doucement.
-J’essaie de me dire, que ma vie n’est pas si de la « marde » que sa ! Fis-je en soupirant.
-C’est bien beau tout sa ma puce, mais partir pour s’enfuir, ce n’est pas la meilleure solution ! Fit-il doucement.
-Je ne fuis pas, je fais que partir, j’ai envie de voler de mes propres ailes, je sais, que je suis capable ! Fis-je les larmes aux yeux.
-J’ai toujours crue en toi Ophely ! Mais tu dois prendre ton temps aussi !Fit-il doucement.

Je soupiras, l’ors de me faire re-descendre de mon nuage celui-là. Je sais, il ne faisait pas sa pour mal faire, mais sa me faisait juste mal, de savoir, que jamais il n’allait ouvrir cette porte, que jamais il n’allait me sourire, que jamais il allait me prendre dans ses bras et encore bien moins m’embrasser … Mais, est-ce qu’on pouvait me laisser mon rêve.

-Je sais à quoi tu penses ! Fit-il doucement.

Je me levas de ma chaise.
-Non, tu ne le sais pas ! Fis-je en soupirant. Tu ne sais même pas l’enfer que je dois passer quand je suis chez moi … Quel enfer je dois vivre à chaque soir ou mon père est en colère … Tu ne sais pas tout ses mots qu’ils me disent … Tu ne sais vraiment rien …
-Je n’ai pas besoin de le savoir pour le voir ! Fit-il doucement.
-Ta même pas idée de tout ce qu’ils me font endurer, tu ne sais même pas que la nuit, j’ai envie de mourir quand les mains de mon père touche mon corps qui le refuse … Tu ne sais pas le mal que j’ai, quand ma mère me lance au visage que je l’ai chercher et que je veux détruire sa famille … Tu n’as pas idée du mal que je ressens quand à son tour elle me frappe jusqu’au sang ! ! ! Bien sur que tu ne sais pas tout sa, parce que, sa ne t’ai jamais arriver, ta famille est la meilleure, la mienne est sortie tout droit des films d’horreurs … Alors, ne vient pas me dire, que tu sais ce que je vis, c’est totalement faux ! Fis-je avant de prendre mes cahiers et de sortir de la classe.

J’avais mis fin à cette conversation, je ne voulais plus continuer comme sa, oh sa non !

La fin des cours étaient maintenant arriver … Philippe marchait à mes côtés, même si j’étais perdu dans le fin fond de mes pensées, je savais, qu’il était présent, en quelque sorte pour me protéger …

-Ophely ! Fit ma mère qui m’attendait à l’extérieur.

Je soupiras et leva là tête.
-Tu as le souper à préparer alors vite monte dans la voiture ! Fit-elle aussitôt.

Je soupiras à nouveau.
-Je te sortirais bientôt de cette enfer, je te le promets ! Fit Philippe doucement.
-Mouais … Si tu le dis ! Fis-je sans plus.

J’allas lentement vers la voiture de ma mère et entra à l’intérieur.
-Quand vas-tu arrête de fréquenter se pauvre type ! Fit ma mère furieuse.
-Ce n’est pas un pauvre type … C’est mon professeur de chimie et il s’appelle Philippe ! Fis-je sans plus en regardant par la fenêtre.
-C’est la même chose tant qu’à moi … S’il pense qu’il va détruire notre belle famille il se trompe ! Fit-elle.
-Vous la détruisez vous même, pas besoin de personnes d’autres pour le faire ! Fis-je simplement.
-Ton père le sera pour sa ma petite ! Fit-elle en s’arrêtant devant la maison.
-C’est pas nouveau, il me frappe même quand j’ai rien faite ! Fis-je simplement en sortant de la voiture.

Elle voulu me frapper, mais les voisins étaient dehors, alors elle fit mine de rien avec un sourire. Je soupiras et entra à la maison.

-Prépare le souper, ton père arriver dans 1hrs ! Fit-elle en allant sous la douche.

Je soupiras et lança mon sac à dos sur mon lit qui se trouvait au sous-sol de la maison. Je montas par la suite l’étage et me rendis à la cuisine …Même si j’en n’avais pas envie, je devais le faire … Alors, comme une bonne, je commenças à faire le souper, que mon père comme toujours allait me dire « T’aurais pu te forcer ! » il n’est jamais content de rien de toute façon, j’ai l’habitude je dois avouer … Tu parles ouais !

Le souper fut près 30 minutes plus tard. Je mis la table comme je le faisais à chaque soirs, après tout sa, j’allas à ma chambre en attendant le retard de papa à la maison.

-J’aimerais tellement que tu sois la ! Fis-je en caressant le visa d’Alex sur la photo poser sur mon mur de ma chambre.

J’allas m’asseoir sur mon lit et pris mon sac à dos où je sortie mes cahiers. Je mis la chanson « Can’t Stop Thinking Of You » que je trouvais qu’Alex chantait tellement bien à répétition et commença à faire mes devoirs, même si j’en n’avais pas tellement envie, je devais le faire … Au moins une chose, que je réusissaie très bien …

-OPHEYLY ! ! ! J’AI FAIM ! ! ! Cria mon père en entrant dans la maison.

Je regardas l’heure, il était 2 heures en retard. Il arrivait toujours en retard, c’était une routine, et naturellement maman ne voyait rien et le laissait faire en le couvrant de baisers, que papa pris en souriant.

J’arrêtas la musique et laissa mes livres sur mon lit.
-OPHELY SUMMER ! ! ! Cria encore une fois mon père.
-Je suis la ! Fis-je en arrivant à la cuisine.
-ENFIN, J’AI FAIM MOI ! ! Cria-t-il.

Je soupiras et lui prépara son assiette. Je préparas l’assiette de ma mère aussi et les mis sur la table.

-Tu ne manges pas ? Fit mon père.
-J’ai pas très faim ! Fis-je en soupirant.
-Tu te prends une assiette et tu manges avec nous ! Fit mon père autoritaire.

Je soupiras et me pris une assiette pour allez m’asseoir par la suite à la table pour manger.

_________________
Un Jour J'aurais Droit À Ma Libertée Causeex4

Love is when I'm with you ... Cauz, my reason is you... I cannot breath A seconde
without you That's much i know Nothing eles ... Be my life, my world
Back to top Go down
View user profile http://backstreet-memories.superforum.fr
Mary-Eve
Admin
Admin
Mary-Eve

Number of posts : 11517
Age : 35
Localisation : ♥ In his dream ♥
Registration date : 2008-03-16

Un Jour J'aurais Droit À Ma Libertée Empty
PostSubject: Re: Un Jour J'aurais Droit À Ma Libertée   Un Jour J'aurais Droit À Ma Libertée Icon_minitimeFri 28 Mar - 19:54

Tout le long du souper, je ne parlais pas et personnes ne parlaient à vrai dire, et je m’en foutais, j’avais pas envie de parler de toute façon … Après le souper, mon père monta l’étage avec ma mère là ou ils allaient baiser comme des bêtes et ne pas se gêner pour faire du bruit, alors, qu’ils savent très bien, que je suis à la cuisine entraine de faire la vaisselle. Mais bon, comme d’habitude, je n’allais rien dire, et allait faire comme de rien.

Après que la vaisselle soit faite, je descendis au sous-sol et alla à ma chambre continuer mes devoirs. Après 2hrs intensif à faire tout ce que j’avais à faire comme travaux, j’allas sous la douche et en resortie vêtu d’un boxer et d’une camisole. J’allas par la suite me coucher dans mon lit, après avoir déposer un baiser sur l’affiche en gros plan d’Alex. s’il pouvait juste être là pour me sortir de mon enfer.

Je pleuras quelques instants avant de finir par fermer les yeux que j’avais endolourie d’avoir trop pleurer.

-Ma puce ! Fit une main que je reconnaissais très bien.

Je fis mine de dormir pour avoir la paix.
-Ma puce ! Continua-t-il en faisant glisser sa main sur mon ventre.

J’essayas de ne pas rien faire … Je voulais qu’il parte de ma chambre, je voulais pas l’avoir avec moi … Je voulais plus vivre cette horreur.

Il continua à me caresser, et je fis mine de rien, mais, mes larmes coulaient en silence … C’était toujours se qui m’arrivait le soir, je devais faire mine de dormir, et ne rien dire, face à son corps sur le miens, à ses caresse poser sur mon corps raide … Et comme chaque soir, il allait partir en me disant merci et que c’était notre petit secret. Je préférais mourir que de continuer à vivre sa moi !

Dès le lendemain, j’avais à peine dormis, j’avais les yeux complètement cerner, je me maquillas du mieux que je le pouvais, pour ne pas montrer, que j’avais pleurer. Je montas l’étage, là ou ma mère m’attendait toujours avec ce même air dans le visage … Celui de la m’éprissance envers moi.

-Allez ! Tu vas être en retard ! Fit-elle en me donnant une claque derrière la tête.

Je soupiras et sortie de la maison avec ma mère sur les talons. J’avais tellement hâte de sortir de cette enfer. Je montas dans sa voiture ou encore une fois, une journée d’école allait s’offrir à moi … Tout ce que je voulais, c’était mourir … J’en pouvais plus …

Les semaines passait … Et enfin la cours revenait en appelle sur mon histoire, peut crétible selon certain et trop triste selon d’autre … J’étais aux côtés de mon avocat que Philippe m’avait trouver, Stella, Philippe, Claudya et le reste du centre derrière moi, à attendre le verdique … Mes parents mis du côtés des accusers … J’avais cette peur en moi, cette peur qu’ils gagnent contre moi … Je ne pourrais pas le supporter, sa allait être trop dur pour moi. J’allais me tirer une balle c’est assurer, je n’allais pas supporter se fardeau une fois de plus, c’est pas vrai.

Les membres du jurys étaient tous sorti de la pièce et délibérait le verdique … J’allais devenir mal si sa continuait comme sa, c’était tellement trop long à attendre … Moi, je voulais sortir au plus vite de cette salle la ! ! !

Smith mon avocat tournait ses pouces à une vitesse incroyable, merde, il allait me rendre encore plus nerveuse s’il continuait comme sa. Je déposas ma main sur ses mains comme pour lui dire « Arrête sa, sa m’énerve ! » il me fit un sourire en coin et arrêta son geste. Je soupiras et regarda vers le juge qui parlait avec un policier et qui me regardait sans arrêt … Merde, de quoi ils parlaient tout les deux ? !

Après quelques instants qui m’ont paru des heures, les membres du jury sont entrer dans la salle, l’une d’entre eux tenait une envelopper solidement céler … La nervosité est encore plus apparue en moi, je croix quand même dans les ceux qui était présent dans l’auditoire l’était aussi …merde, j’avais jamais aimer être en procès, et sa changera pas de si tôt …je DÉTESTAIS sa ! ! !

-Membre du jury avez-vous délibérer ? Demanda le juge.
-Oui votre honneur ! Fit la dame avec l’enveloppe.
-Veillez donner l’enveloppe à cette homme svp ! Fit le juge.

La dame donna l’enveloppe au policier qui se rendit vers la procureur qui prit l’enveloppe aussitôt. Le cœur me serra quand je la vis ouvrir l’enveloppe. Je tennas très fort la main de mon avocat, tellement fort, que je voyais sa main devenir au rouge, mes ongles s’enfonçait dans sa main … Je savais que sa lui faisait mal, mais j’étais trop nerveuse pour la lâcher …

-Alors dans l’affaire Summer, le verdique est rester à …

Je fermas les yeux et serra toujours la main de mon avocat dans la mienne … Merde … C’était trop long …

-La famille Gibson à maintenant Ohpely dans leur famille ! Fit la juge en donnant un énorme coup de marteau.

Le cœur me fit trop tour, mes parents on crier que c’était injuste, moi, j’étais déjà dans les bras de mon avocat à le remercier pour tout les efforts qu’il avait fait pour moi … J’allais me sentir enfin libre …

Le retour à ma vie de centre était tout simplement magique, je me sentais enfin revivre et moi même … J’avais plus à avoir peur la nuit et de plus Stella avait accepter que Claudya partage une chambre avec moi … C’était assez drôle, de son côté, elle avait des posters de Brian partout et de mon côté, simplement quelques petits trucs d’Alex recouvrait la part de mon mur.

_________________
Un Jour J'aurais Droit À Ma Libertée Causeex4

Love is when I'm with you ... Cauz, my reason is you... I cannot breath A seconde
without you That's much i know Nothing eles ... Be my life, my world
Back to top Go down
View user profile http://backstreet-memories.superforum.fr
Mary-Eve
Admin
Admin
Mary-Eve

Number of posts : 11517
Age : 35
Localisation : ♥ In his dream ♥
Registration date : 2008-03-16

Un Jour J'aurais Droit À Ma Libertée Empty
PostSubject: Re: Un Jour J'aurais Droit À Ma Libertée   Un Jour J'aurais Droit À Ma Libertée Icon_minitimeFri 28 Mar - 20:01

Naturellement, j’avais toujours le sourire et mes notes à l’école dépassait la moyennes, j’étais super fière de moi, Stella et Philippe aussi l’était, sa se faisait voir dans leur visage … Je me sentais tout simplement bien, mieux dans ma peau … Je savais, que je n’avais pas à avoir peur de quoi que se soit … La vie me souriait … Enfin, en quelque sorte …

-Ophely ! ! ! Fit doucement Stella.
-J’arrive ! Fis-je en bordant Claudya.

Je sortie de la chambre en faisant promêtre à Claudya que j’allais revenir dans pas très long pour lui lire son histoire favorite.

-Qu’est-ce qu’il y a ? Demandais-je en entrant dans le salon.
-Assis-toi veux-tu ! Fit-elle doucement.

Je soupiras, la dernière fois, qu’elle m’avait demander de m’asseoir c’était pour me dire, que mes parents avait eux ma garde … Quand elle vu mon regard apeurer elle me fit un sourire.

-Ne t’en fait pas, c’est pas ce que tu croix ! Fit-elle avec un petit rire.

Je soufflas un peu et m’assoyas près d’elle.
-Qu’est-ce qui se passe ? Demandais-je à nouveau.
-Philippe et moi, on n’a beaucoup discuter ensemble ! Fit-elle doucement.

Je la regardas sans rien dire comme pour lui dire « Continue »
-Tu tes beaucoup amiliorer et tu es d’une grande aide pour notre centre !Fit-elle doucement.
-… … …

Je l’écoutas attentivement.
-Ont ne voulait pas t’en parler avant d’être sur que tout sa allait être possible ! Continua-t-elle.
-Tu peux arrêter de tourner autour du pot et me dire ce qui se passe ?Demandais-je inquiète.
-Bien, Philippe à contacter son cousin … Il travail pour la compagnie BMG.

Je la regardas comme pour dire « Où tu veux en venir ? ! »
-Nous ne savions pas, si tout sa allait être possible, mais nous avons eu une réponse cette après-midi pendant que tu étais au parc avec Claudya !Fit-elle doucement.

Merde, elle faisait exiprès ou quoi ? !
-Comme l’école est fini, et que tu as eu la meilleure moyenne de toute l’école entière … Philippe et moi avons un cadeau pour toi ! Fit-elle doucement.

Je ravalas de travers, ils ne m’avaient jamais offert de cadeaux … Qu’est-ce que tout sa pouvait bien vouloir signifier.

-Christopher … Le cousin de Philippe à perdu sa photographe pour l’été, car, elle est en congé de maternité, et il est incapable d’en trouver une autre avec autant de potentiel et parlant un bon anglais que l’était son employer … Alors Philippe lui a beaucoup parler de toi …

Je la regardas les yeux rond comme des 25 cent. Qu’était-elle après me dire là ?

-Et c’est pour cette raison, que Philippe ta demander de prendre ton porte folio … Il voulait lui envoyer tes photos pour que Christopher puisse voir ton travail tant complimenter de la part de Philippe. Et cette après-midi, il nous à téléphoner directement de New York, pour nous dire, que si sa marchait toujours, il était près à t’engager, que ton travail lui avait fortement plu, et que tu avais beaucoup de talent pour ton âge … Qu’il était prête à te laisser ta chance de faire encore mieux …

Là je venais de louper une épisode moi là !
-Alors, si tu es d’accord … Ton contrat commencera dès demain … Ton passeport en main, et nous allons allez te reconduire à New York ou Christopher t’attends …

Je la regardas vraiment surprise … Est-ce que je rêvais ? !
-Alors ma puce ? ! Tu acceptes ? Demanda-t-elle doucement.
-Wow ! Fis-je en n’en revenant toujours pas.
-Il nous faudrait ta réponse, pour que Philippe puisse l’appeler ! Fit-elle doucement.
-Tu sais, on n’a tout fait sa pour toi ! Fit Philippe qui venait d’arriver.

Je les regardais tout les deux, j’arrivais juste pas à le croire.
-C’est notre façon de te féliciter pour tout ce que tu as accomplie !Continua Stella.
-Wow ! ! ! Qu’on me pince si je rêve ! Fis-je complètement perdu.
-Tu ne rêves pas ma puce ! Fit doucement Philippe qui venait de décrocher sur son cellulaire.

Je regardas vers Stella et m’essuya les yeux me croyant dans un rêve.
-Sa s’ras pas long Chris, je ta passe ! Fit Philippe doucement.

Je le regardas sans comprendre.
-Il veut te parler ! Fit Philippe doucement.

Je ravalas de travers et pris d’une main nerveuse le cellulaire de Philippe.
-Allô ?! Fis-je en prenant le cellulaire.
« Ohpely ? » Fit une voix que je connaissais pas.
-Si c’est bien moi ! Fis-je nerveusement.
« C’est Christopher, le cousin de Philippe ! » Fit-il doucement.
-D’accord ! Fis-je doucement à mon tour.
« Philippe ma beaucoup parler de toi ! » Fit-il.
-En bien j’espère ! Fis-je en sortant du salon.
« En très bien, même qu’il ma beaucoup venter ton travail ! » Fit-il doucement.
-Sa m’étonne pas de lui ! Fis-je en sortant sur la terrasse.
« Pourquoi tu dis sa ? »Demanda-t-il.
-Il est toujours après trop en mettre ! Fis-je simplement.
« Bien cette fois, il à vu juste ! J’adore ton travail ! » Fit-il doucement.
-C’est vrai ? Fis-je avec un petit sourire.
« Ouais ! Et quand j’ai vu tes euvres … Car c’est comme sa que je les appelles … Je suis tomber littéralement en amour avec ! ! ! Tu as beaucoup de talent Ophely ! » Fit-il doucement.
-Bien, merci beaucoup ! Fis-je timidement.
« Alors, c’est pour sa, que j’ai demander à Philippe pour te parler de vive voix ! » Fit-il doucement.
-D’accord ! Fis-je en ne sachant trop quoi dire face à sa.
« Alors, je te le demande de vive voix … » Fit-il doucement.
-… … …
« Est-ce que tu accepterais d’avoir des contrats dans mon agence de disque en photographie ?! » Demanda-t-il doucement.

Le cœur me fit trois tour, c’était donc vrai tout sa … Il n’y avait pas d’arnaque ? !

« Ohpely tu es toujours là ? »Me demanda Christopher.
-Oui, oui ! Fis-je en sortant de mes pensées.
« Alors ? ! » Demanda-t-il.
-Je dois partir quand ? Demandais-je doucement.
« Dès demain très tôt dans la matinée ! » Fit-il doucement.
-D’accord, j’y serais ! » Fis-je souriante.
« Génial ! Content que tu es accepter ! » Fit-il.
-Merci à vous de me laisser ma chance ! Fis-je doucement.
« Tout le plaisir est pour moi ! ! ! Alors, on se voit demain ? ! »Fit-il.
-Si ! ! ! À demain ! Fis-je avant de raccrocher.

Je laissas sortir un petit cris de victoire et entra dans la maison.
–Est-ce que sa va ? ! Me demanda Stella en me regardant.
-Je croix, qu’elle vient de dire oui ! Rajouta Philippe.

Stella me regarda pour voir si Philippe avait raison.
-J’ai des valises à préparer moi ! Fis-je folle de joie.

Philippe me fit un sourire et Stella aussi. Je croix, qu’ils ne m’avaient jamais vu comme sa tout les deux. Sincèrement, j’étais tout simplement trop contente … Même si je sais, que certain artistes allaient être dur avec moi, je m’en fou, sa ne peut pas être pire que se que j’ai vécu avec mes parents pendant autant de temps…autant d’années ...

_________________
Un Jour J'aurais Droit À Ma Libertée Causeex4

Love is when I'm with you ... Cauz, my reason is you... I cannot breath A seconde
without you That's much i know Nothing eles ... Be my life, my world
Back to top Go down
View user profile http://backstreet-memories.superforum.fr
Mary-Eve
Admin
Admin
Mary-Eve

Number of posts : 11517
Age : 35
Localisation : ♥ In his dream ♥
Registration date : 2008-03-16

Un Jour J'aurais Droit À Ma Libertée Empty
PostSubject: Re: Un Jour J'aurais Droit À Ma Libertée   Un Jour J'aurais Droit À Ma Libertée Icon_minitimeFri 28 Mar - 20:26

J’entras dans ma chambre et regarda Claudya … J’avais complètement oublier qu’elle m’attendait pour que je lui luise son histoire favorite, elle c’était endormis avec l’histoire de Blanche Neige et les 7 nains dans les mains. Je soupiras avec un petit sourire et pris doucement de ses mains le livre, je le déposas sur son bureau près d’elle et ferma sa petite lumière de chevet. Elle était tellement belle cette petite.

Je ramassas un peu ce qu’elle avait laisser sur le plancher et par la suite, fit mes valises que j’allas porter par la suite près de la porte. Naturellement, Philippe et Stella avait un regard amuser, de me voir allez. Je leur fis une grimace et après avoir emporter ma 3iemes valises, j’allas les rejoindre au salon.

-J’arrive toujours pas à la croire ! Fis-je encore sous le choc.
-C’est pourtant vrai ma puce ! Me fit doucement Stella.
-C’est trop un rêve devenu réalité ! Fis-je encore à nouveau.
-Ne laisse pas ta nervosité avoir le dessus sur tes rêves ! Fit doucement Philippe.
-Oh ! Sa non ! Fis-je en lui souriant.

Il me remit mon sourire.
-Je vais allez me coucher moi là ! Fis-je en voyant qu’il été 23h30 sur le vidéo.
-Bonne idée ! On par tôt demain ! Fit doucement Philippe.
-Je sais ouais ! Fis-je doucement moi aussi.

Je leur fis la bise et par la suite alla me coucher pour être en forme demain matin ! Wahhh une première ou j’allais me lever aussi tôt !

Le réveille c’est fait à 4h30 AM, j’avais jamais dormis aussi peu que cette nuit là, je n’avais fait que tourner d’un bord et puis de l’autre … Inutile de vous dire, que le café coulait vraiment beaucoup dans mes vienne pour me tenir réveiller … Rt je m’étais maquiller dans la voiture de Philippe, ce qui était assez drôle, car, je le faisais quand c’était une lumière rouge, je croix, que sa ma jamais pris autant de temps pour être maquiller (rire)Mais bon, c’est la vie …

Une fois arriver à New York, naturellement, je regardais partout autour de moi, je n’avais jamais mis les pieds dans une aussi belle ville … Enfin, moi, je l’aimais … C’est sur que sans les World Trade Center ce n’était pas pareil, mais bon, j’aimais bien cette ville quand même …

Philippe fit pas mal le tour, pour finir par s’arrêter devant Time Square …J’en n’avais déjà entendu parler, mais j’aurais jamais cru, que c’était aussi grand … C’était tout simplement trop sublime comme endroit … J’adorais … Il s’arrêta devant une grand bâtisse et se détacha. J’en conclu que nous étions arriver, alors je me détachas moi aussi. Il vena doucement m’ouvrir la portière et je sortie en lui faisant un sourire.

-Suis-moi ! Fit-il doucement.
-On laisse mes valises dans la voiture ? Demandais-je.
-Ouais ! Je dois venir chercher Christopher ! Fit-il doucement.
-Ah ! D’accord ! Fis-je doucement.

En entrant dans cette bâtisse, la nervosité s’est empries à mon corps en entier … Merde … J’en revenais pas de la grandeur de cette endroit …

-Oh ! Pardon ! Fit Eminem en me fonçant dedans.
-Y’a pas de problème ! Fis-je sous le choc de le voir devant moi.

Il me souria et continua son chemin. Philippe prit ma main et nous sommes monter dans l’ascenseur.

-T’en fait pas ! Tout va bien allez ! Fit-il doucement.

Je soupiras … J’aimerais bien le croire. La porte s’ouvras sur un long couloir, nous le marchâmes une bon 5 minutes avant de s’arrêter devant une porte refermer où c’était écrit « Christopher Strem » sa y’est, je ne pouvais plus reculer … Philippe toca et nous entendîmes une voix grave parler.

-Entrer ! Fit-il.

Philippe me regarda. Je soupiras et il ouvra la porte.
-Philippe ! ! ! Fit Christopher en se levant de sa chaise.
-Chris ! Fit Philippe en le serrant dans ses bras.
-Sa fait un baille ! Fit-il.
-Ouais ! Fit Philippe.

Il souria.
-Alors, c’est elle notre petite Ophely ? Demanda-t-il.
-C’est exacte ! Fit doucement Philippe en souriant.
-Bonjour ! Fit Christopher.
-Bonjour ! Fis-je doucement.
-Alors, prête à te lancer dans le showbiss ? Demanda-t-il.
-Ouais ! Fis-je timidement.
-Alors, on va commencer par allez t’installer et par la suite, je te dirais comment tout ce fonctionnement doit aller ! Fit doucement Chris.
-D’accord ! Fis-je en souriant.

Nous sortîmes tout les trois de son bureau et nous fîmes le même trajet pour se rendre à la sortie, ou P!nk me tena la porte pour me laisser passer.

-Thank You ! Fis-je doucement.
-Welcome ! Fit-elle en me souriant.

Je lui rendis son sourire et nous allâmes à la vanne de Philippe. Je m’assoyas à l’arrière pour laisser Christopher prendre place à l’avant. Le long du trajet, Chris et Philippe parlait ensemble, alors, j’avais bien fait d’emporter mon disque man, je mis le dernier CD des Backstreet Boys et ferma les yeux. J’étais totalement morte de fatigue.

_________________
Un Jour J'aurais Droit À Ma Libertée Causeex4

Love is when I'm with you ... Cauz, my reason is you... I cannot breath A seconde
without you That's much i know Nothing eles ... Be my life, my world
Back to top Go down
View user profile http://backstreet-memories.superforum.fr
Mary-Eve
Admin
Admin
Mary-Eve

Number of posts : 11517
Age : 35
Localisation : ♥ In his dream ♥
Registration date : 2008-03-16

Un Jour J'aurais Droit À Ma Libertée Empty
PostSubject: Re: Un Jour J'aurais Droit À Ma Libertée   Un Jour J'aurais Droit À Ma Libertée Icon_minitimeFri 28 Mar - 20:51

Après 1hrs, nous étions rendu devant une immense maison, j’en revenais juste pas devant l’empleure de cette endroit, c’était tout simplement magnifique. Je me détachas et nous allâmes chercher mes 3 valises dans le coffre de la mini-vanne. Chris me fit faire le tour des lieux et me disa, que j’allais passer l’été chez lui, que c’était plus sur pour moi dans cette grande ville. Philippe aquisa, et moi aussi je dois avouer, j’avais pas envie de me perdre ici je dois avouer …

Philippe passa quelques temps avec nous, et après, ce fut pour moi le temps de partir à l’aventure … Plus nerveuse que jamais, mais avec la confiance, que j’allais réussir … Je le devais …

Les journées passait et je dois dire, que je n’avais pas le temps de m’ennuyer … J’avais poser plusieurs célébrité tel que Eminem, P!nk, Britney Spears, Justin Timberlake, James Blunt et j’en passe, et je dois avouer, que j’adore sa … Je pense même me recicler dans « Photographe de Stars » j’aime trop sa …

-Ophely ?! Fit doucement Christopher.
-Oui Chris ?! Fis-je en sortant de la salle de bain.
-Tu peux venir à la cuisine un instant ? Demanda-t-il.
-Si j’arrive ! Fis-je en fermant la lumière de la salle de bain.

Je me dirigeas à la cuisine et quand je mis un pied dans la cuisine, je crus mourir, il était là, assis près de Christopher …

-Vient t’asseoir ma puce ! Fit-il en me montrant une place.

Je ravalas de travers et senti mes jambes trembloter et s’écrouler sous mon poids, mais, je ne le montras pas et me rendit à la table.

-Je croix, que je n’ai pas besoin de te le présenter ?! Fit doucement Chris en souriant.
-Hein ?! Fis-je en le regardant.
-Oh ! ! ! Je croix qu’elle était loin ! Fit Alex en riant.
-Un peu trop ! Fit Chris.
-Gna ! ! ! Fis-je timidement.

Je regardas Christopher en voulant dire « Mais qu’est-ce qu’il fait ici lui ? ! ».

-Ce qu’il fait ici ! Fit Chris. C’est que c’est un très bon ami à moi, et qu’il est en vacance pour 1 semaines et qu’il est venu me rendre visite !Rajouta-t-il doucement.

J’en revenais pas.
-Et mes photos, qu’est-ce qu’elles font là ? Demandais-je en voyant mes photos de Nickel Back éparpiller sur la table.
-Il m’a parler de ton travail dit Execptionel, alors, je voulais le voir de mes propres yeux ! Fit Alex doucement.

Je regardas Christopher en voulant dire « C’était obliger ? ! ». Il me fit un sourire. Je sourias et regarda Alex du coin de l’œil qui regardait encore mes photos. Merde … Il était aussi beau que sur photo celui-là.

-Je me demandais, si sa te dérangeais qu’il passe la semaine ici ? !Demanda Chris.
-C’est chez toi, tu n’as pas à me demander si je veux qu’il reste ! Fis-je en me levant de la chaise.
-Bien, tu es chez toi ici tu le sais bien ! Fit doucement Chris en me regardant me lever.
-C’est plus chez toi que chez moi ! Sa fait seulement depuis 6 semaines que je suis ici ! Fis-je en fouillant dans le frigo.
-Tu es comme ma fille, tu le sais ! Fit-il doucement.

Je lui sourias en me sortant une bouteille d’eau du frigo et le ferma par la suite.

-Alors ? Demanda-t-il.

Je me mise à rire. Comme s’il avait besoin de moi pour inviter quelqu’un pour la semaine.

-C’est vrai ! Si tu ne veux pas, je vais dormir à l’hôtel ! Fit Alex doucement.

Ahhhh lui quand y parle, y’é aussi beau que quand y chante ! ! !
-Sérieux ! Tu restes si tu veux ! Fis-je en montant à ma chambre.
-Ophe ! Fit Chris.
-Désolée, j’ai du travail ! Fis-je simplement en allant à ma chambre.

Il soupira. Je m’enfermas dans ma chambre et me laissa tomber sur mon lit … Wahhhhh 1 semaine avec lui dans les alentours, j’allais mourir sur place ! ! ! Je regardas la photo que j’avais mise au haut de ma tête de lit, j’allais le voir pendant 1 longue semaine … C’est beaucoup, dans une vie d’une fille qui ne juge que par lui … Non, je ne suis pas hystérique, je vous assure … Juste un peu folle de lui … Enfin bref …

J’étais après dessiner dans mon gros cahier de dessin, quand on cogna à la porte.

-Entre !Fis-je sans même demander qui c’était.

La porte s’ouvra, et je continuas à dessiner la photo d’Alex que j’avais près de moi.

-Je peux te déranger ?! Demanda une voix que j’aurais cru mourir.

Je levas la tête et vis Alex. Je fermas aussitôt mon livre à dessin et décrocha la photo du haut de mon lit. Il vena doucement s’asseoir sur le lit près de moi. Je ravalas de travers. J’allais mourir sur place c’est sur s’il restait près de moi comme sa.

-Chris, ma dit que tu étais fan de moi ! Fit-il doucement.
-Il ta dit sa ! Fis-je en soupirant.
-Ne le prends pas mal ! Fit-il doucement.
-… … …
-C’est moi qui lui a demander pourquoi tu étais mal à l’aise devant moi ! Fit-il.
-Bien, tu le sais à présent ! Fis-je en soupirant.
-Tu n’as pas à te sentir mal, et tu n’avais pas besoin d’enlever cette photo ! Fit-il en la prenant de mes mains.

Il la tourna vers lui et souria.
-C’est toi qui l’a prise ? Demanda-t-il doucement.
-Ouais, vous étiez à Montréal au Rits et j’ai eu la chance de prendre cette photo ! Fis-je timidement.
-Très bien réussie ! Fit-il en me souriant.
-Il faisait un froid de canard, je ne sais même pas comment j’ai réussie à prendre cette photo sans trembler ! Fis-je timidement.
-C’était en hiver ? Demanda-t-il.
-Non, en Septembre 2005, mais il faisait froid c’est fou ! Fis-je doucement.
-C’est la seule photo que tu as prise ? Demanda-t-il doucement.
-Non ! Fis-je timidement. J’ai 3 albums pleins ! Rajoutais-je.
-Oh ! Je peux voir ? Demanda-t-il.
-Tu aimes t’admirer ? !Fis-je avec un petit rire.
-Bien, j’essaie de m’intresser à se que tu fais ! Fit-il doucement.

Je sourias et sorti les 3 gros album de photos de mon sac à dos.
-Tout sa ?! Fit-il en ouvrant ses yeux comme des 25 cent.
-Bien, la plus part ce n’est que de toi … Enfin dans ses albums … Les autres on aussi leur propre album ! Fis-je doucement.
-Génial ! Fit-il en me souriant.

Je lui rendis son sourire. Il feuilleta les albums avec un sourire sur le bord des lèvres.

-Hey ! ! ! Je me souviens de celle-là ! ! ! Fit-il en pointant une photo ou il était avec un chapeau de cowboys noir.
-Mouais en Juin
-2000 ! Fit-il en me souriant.
-Tu te rappelle de cette date ? Fis-je surprise.
-Ouais ! Je me rappelle d’un cadeau d’une fille, c’était super mignon ! Fit-il. Un petit brocelet en n’or avec écris à l’intérieur « AJ Bone Mclean » !

Le cœur me fit trois tour.
-Je le porte encore d’ailleurs ! Fit-il en me le montrant.

Je la carressas du bout des doigts.
-Et tu te souviens ce que cette fille t’avait dit ? Demandais-je doucement.
-Ouais, elle m’avait dit « Jay, I hope that you will carry it ! » en le mettant à mon bras. Et j’avais répondu …
-Yeah I promise you ! Fis-je doucement.

Il leva aussitôt la tête vers moi et me regarda.
-C’était toi ? Fit-il aussitôt.

Je ravalas de travers.
-Ouais ! Fis-je timidement.

Il me fit un sourire.
-Tu vois, j’ai tenu promesse ! Fit-il en me souriant.
-Ouais ! Fis-je en lui rendant son sourire.
-Wow ! ! ! C’est fou ! Fit-il doucement.
-Tu l’as dit ! Fis-je doucement moi aussi.
-Le destin était tracer pour une nouvelle rencontre ! Fit-il en me souriant.
-Et un futur au revoir aussi ! Fis-je en soupiranté.
-Plus maintenant ! Fit-il en me souriant.

Je le regardas sans trop comprendre.
-On ne perdra pas contacte cette fois ! Fit-il avec un large sourire. Mike ne m’a pas laisser le temps de te remercier ce fameux soir là, mais Christopher, me donne la chance de le faire, et d’apprendre à plus te connaître … Si tu le veux bien sur ?! Fit-il doucement.
-C’est sur ! Fis-je avec un large sourire.

Il me rendit mon sourire.
-Alors, je vais allez me coucher, on se dit à demain princesse ? Demanda-t-il.
-Ouais, à demain ! Fis-je doucement.

Il me souria et me fit la bise sur chaque joues pour par la suite sortir de ma chambre. Je me laissas tomber dans mon lit complètement sur mon nuage … My god ! ! ! Je rêvais c’est certain. Inutile de dire, que ce soir là, j’ai très bien dormi …

_________________
Un Jour J'aurais Droit À Ma Libertée Causeex4

Love is when I'm with you ... Cauz, my reason is you... I cannot breath A seconde
without you That's much i know Nothing eles ... Be my life, my world
Back to top Go down
View user profile http://backstreet-memories.superforum.fr
Mary-Eve
Admin
Admin
Mary-Eve

Number of posts : 11517
Age : 35
Localisation : ♥ In his dream ♥
Registration date : 2008-03-16

Un Jour J'aurais Droit À Ma Libertée Empty
PostSubject: Re: Un Jour J'aurais Droit À Ma Libertée   Un Jour J'aurais Droit À Ma Libertée Icon_minitimeFri 28 Mar - 21:17

Le lendemain arriva très vite, mais j’avais le sourire aux lèvres, je savais, que j’allais voir Alex, et c’était tout ce qui comptait pour moi … D’ailleurs … Christopher m’avait laisser congé pour la semaine, il disait, que je le méritais … Sa faisait mon affaire, depuis 1 mois, je courais comme une malade pour prendre des photos … Alors, j’allais pas me pleindre d’un congé faut avouer !

-Alors tu es prête ? Me demanda Alex.
-Prête à quoi ?! Il n’est que 6h30 du matin ! Fis-je en baillant.
-Arrête de chialer et lève toi ! Fit-il en s’assoyant sur le coin de mon lit.
-Je me lève pas avant que tu me dises, ou tu veux m’emporter à 6h30 du matin ! Fis-je en baillant.

Il se leva de mon lit et tira sur ma couverture.
-Alex ! ! J’ai froid merde, t’arrête de faire le con ? Demandais-je en tirant sur la couverture.
-Va prendre ta douche et rejoins moi en bas dans 1hrs ! Fit-il aussitôt.
-Hum ! Hum ! Fis-je en me couchant.
-Ohpely Summer ! ! ! Tu lèves tes tites fesses de ton lit et tu te moves !Fit-il.
-Ahhhhh ! ! ! Fis-je en me levant de mon lit.
-Bon ! ! ! Fit-il. Maintenant go à la douche ! Fit-il.
-Oui papa ! ! ! Fis-je ironiquement.
-Allez ! Fit-il en me donnant une petite tape sur les fesses.
-Hey ! Fis-je en le regardant.

Il me fit une grimace … Sincèrement, j’allais le tuer ….

J’entras dans ma salle de bain privé et sauta sous l’eau de la douche, que je mise plus chaude que froide. Après 20 minutes, je sortie de la douche et me sécha avant de me changer. J’optas pour un short qui m’allait un peu plus haut que le bas des fesses, mais, qui les cachais tout de même, mis une camisole de couleur noir, qui laissait voir le jolie petit diamant que j’avais au nombril. Je laissas aussi voir, le papillon monarque que j’avais sur le côté de la hanche droite et l’étoile filante qui ornait le bas de mon ventre vers la gauche ... Je me maquillas très peu, juste assez pour ne pas avoir trop l’ai blanche, je laissas mes cheveux mis attacher, où je laissas des mèches folles y sortir de tout les côtés, ce qui me donnait un petit look plutôt sexy. Mis ma casquette Nike et par la suite, après avoir enfiler mes shoes, je sortie de ma chambre pour me rendre au salon.

Il était 7:15 et Alex était toujours dans sa chambre. Je soupiras, il pouvait bien me chialer dessus, il n’était même pas encore prêt … Après on vient dire, que ces les hommes qui attendre après les filles … C’est que de la foutaise, là , c’est moi qui attend après un mec … Je fis du café du temps qu’Alex vient me rejoindre, il allait en avoir pour Christopher quand il allait se lever … J’étais sympa quand même ! ! !( rire ). Je me servas une tasse de café et m’asseoya sur une chaise, qui entourait le comptoir, je pris le journal pour regarder ce que sa disait, tout en sirotant mon café bien tranquillement.

-Y’a quelque chose d’intressant ? Me fit Alex en haut de mon épaule.
-Wahhh ! ! ! Ne me fait plus jamais sa ! Fis-je en ayant fait le saut de la mort.
-Désolé ! Fit-il avec un petit rire.
-C’est rien ! Fis-je en reprenant un souffle normal. Et pour répondre à ta question, non, il n’y à rien d’intressant … Même l’horoscope est plus intressant que tout ces potins bidon …

Il se mit à rire. Il se versa du café dans un termos, par la suite vena près de moi.

-Alors ! Tu es prête ? Demanda-t-il.
-Yup ! Fis-je en me levant du tabouret.

Il me souria. Je fermas le journal, mis ma tasse dans le lavabo avec de l’eau à l’intérieur et laissa une note à Christopher, pour lui dire que j’étais partie avec Alex, et que je n’avais aucune idée de quand j’allais revenir … Par la suite, je flattas Dipsy au passage et nous sortîmes de la maison sans rien dire.

-Tu vas bientôt me dire, ou on va ? Demandais-je en montant dans ma voiture.

Je lui avais naturellement laisser les clefs pour qu’il conduise.
-Tu verras petite curieuse ! Fit-il en refermant doucement la portière.

Je soupiras … C’était l’un de mes pires défaut … Celui d’être curieuse. Il prit place côté conducteur et par la suite après s’être attacher, il démarra. Il laissa un poste de radio quelconte jouer et il resta dans le silence … Je détestais sa, je voulais absolument savoir, ou on n’allait …

Le trajets se fit dans le silence, qui couvrait la musique.
-Wow ! ! ! Ma toune ! ! ! Fis-je en montant le sons sur « Sexy Back » de Justin Timberlake.

Alex me regarda en voulant dire « Tu vas pas me faire écouter sa ? ! » je lui fis une grimace et me mise à chanter la chanson par cœur. Il soupira mais souria tout de même en coin en gardant l’œil sur la route … Où il nous emportait celui-là ? !

-Quand tu vas nous dire ou tu m’enmènes ? Demandais-je en descendant le sons du système de son.
-Jamais, c’est une surprise ! Fit-il en me souriant.
-Alex ! ! ! ! Fis-je en soupirant.
-Essaie pas, sa marche pas ! Fit-il en me faisant une grimace.
-Té pas cool ! Fis-je en soupirant.
-Tu seras pas plus ! Fit-il en tournant dans une rue.

Je soupiras … Comme de raison, je n’allais pas le savoir … Merde, c’était trop chien ! ! ! Je voulais savoir moi ! ! ! Il continua à conduire, j’appuyas la tête sur la fenêtre et ferma les yeux … Comme je ne savais pas où j’allais, aussi bien dormir, sa allait faire pareil …

Après quelques heures, je me réveillas.
-Laisse tes yeux fermer ! Fit-il doucement.

Je le fis sans rien dire de plus. Il fit passer un foulard sur mes yeux et l’attacha doucement derrière ma nuque.

-Qu’est-ce que tu fais ? Demandais-je surprise.
-Ne t’en fait pas ! Fit-il.
-Comment ne pas m’en faire ?! J’ai jamais triper d’être dans le noir tu sais ?! Fis-je doucement.
-Fait moi confiance ! Fit-il en venant m’ouvrir la portière.

Je soupiras … Malgré tout, j’avais confiance en lui. Il prit doucement ma main dans la sienne et m’aida à sortir de la voiture … Il tena toujours ma main et ferma la portière de l’autre.

-Suis-moi ! Fit-il en tirant un peu sur ma main.
-Sa me fait pas du tout triper sa la ! Fis-je en marchant pas très vite.
-Fait-moi confiance ! Fit-il doucement.
-Je veux bien Alex, mais c’est pas évident ! Fis-je mal à l’aise. Je ne sais pas, si tu sais, c’est quoi la sensation d’être dans le noir, mais c’est pas vraiment tripant disons ! Fis-je.

Il prit ma main dans la sienne sans rien dire de plus.
-Tu dois me faire confiance ! Fit-il doucement.

Je soupiras et essaya de me concentrer simplement sur le respire d’Alex … Mais où il m’emmenait ?!

-Ta toujours les yeux fermer ? Me demanda-t-il après quelques minutes à marcher.
-Ouais ! ! ! On n’arrive bientôt ? Demandais-je doucement.
-Ouais ! Fit-il en simplement.

La chaleur de sa main m’était ma main tout simplement mouiller …
-Ne bouge plus ! Fit-il doucement.

J’arrêtas de bouger, il lâcha ma main et par la suite, il s’éloigna de moi.
-Alex ?! Fis-je nerveusement.
-Je suis encore là ! Fit-il en écho.
-Tu veux bien me dire, ce que tu fais ? Demandais-je.
-Sois patiente ! Fit-il doucement.

Je soupiras encore une fois … J’entendis un petit « Clik » ce faire. Je regardas vers l’endroit se fit entendre. Des pas se fit entendre vers moi. J’étais vraiment trop nerveuse, des mains se fit sentir derrière moi et le foulard qui se retrouva sur mes yeux se fit détacher.

-Laisse tes yeux fermer, et ne triche pas ! Fit doucement Alex.
-D’accord ! Fis-je en gardant les yeux fermer.

Il mit sa main sur mes yeux pour s’assurer que je ne vois rien.
-Tu ne triche pas ?! Fit-il doucement.
-Non, je te le promets ! Fis-je doucement.

Un petit rire se fit entendre entre ses petit sourires. Il enleva sa main de sur mon visage.

-Tu peux ouvrir les yeux.

Je fis ce qu’il me dit, et le cœur m’arrêta face à ce que je voyais devant moi … C’était tout simplement paradisiaque trop merveilleux … J’étais tout simplement sans mots …

-C’est … C’est …
-Tu aimes ? Demanda-t-il doucement.
-C’est … WoW ! Fis-je complètement sans mot.

Je regardas partout autour de moi … Sincèrement, c’était juste trop beau, j’en revenais juste pas … Je l’adorais cette endroit … Un vrai paradis …

-Chris, ma dit, que tu passais ton temps à la maison, que tu ne sortais pratiquement pas, apart quand tu avais des contrats de photos ! Fit-il doucement.
-C’est vrai ! Fis-je timidement. Je n’avais pas d’interrest jusqu’à aujourd’hui ! Fis-je timidement.

Il me fit un petit sourire et plaça une mèche folle de mes cheveux derrière mon oreille, toute en frôlant ma joue … Ma fois, il allait me faire mourir.

-Maintenant, quand tu voudras te retrouver seule, tu pourras venir ici ! Fit-il doucement.

Je le regardas pas sur de comprendre.
-C’était mon chalet, mais comme je ne viens plus aussi souvent ici, bien, je te le laisse, je suis sur, que tu en feras meilleur usage que moi ! Fit-il doucement.

Le cœur m’arrêta, est-ce que j’avais bien compris ? !
-Je te laisse un double des clefs ! Fit-il doucement en me le tendant.

Je regardas les clefs et regarda Alex … J’avais louper une épisode moi là !
-Tu les prends ? Demanda-t-il.
-C’est trop Alex, voyons ! Fis-je mal à l’aise.
-Non ! Sa me fait plaisir ! Fit-il doucement en déposant le double des clefs dans ma main droite.

Je sourias avec un petit côté timide.
-J’ai pensée, qu’on pourrait rester ici, du temps que je suis à New York. J’en n’ai parler à Christopher et il trouvait l’idée génial ! Fit-il doucement.
-Je voudrais bien, mais j’ai rien apporter ! Fis-je doucement.
-J’ai pensée à tout sa hier ! Fit-il en me faisant un clin d’œil.

Je le regardas sans trop comprendre.
-Attends-moi là ! Fit-il doucement.
-D’accord ! Fis-je simplement.

Je regardas partout autour de moi avec un large sourire. Il revena après quelques instants avec 2 valises dans les mains, il avait vraiment pensée à tout …

_________________
Un Jour J'aurais Droit À Ma Libertée Causeex4

Love is when I'm with you ... Cauz, my reason is you... I cannot breath A seconde
without you That's much i know Nothing eles ... Be my life, my world
Back to top Go down
View user profile http://backstreet-memories.superforum.fr
Mary-Eve
Admin
Admin
Mary-Eve

Number of posts : 11517
Age : 35
Localisation : ♥ In his dream ♥
Registration date : 2008-03-16

Un Jour J'aurais Droit À Ma Libertée Empty
PostSubject: Re: Un Jour J'aurais Droit À Ma Libertée   Un Jour J'aurais Droit À Ma Libertée Icon_minitimeFri 28 Mar - 21:27

Toute la journée, on avait jaser tout les deux ensemble, pour arriver à se connaître d’avantage. sincèrement, il était encore mieux, que ce que je m’avais faite à l’idée de lui … Tout simplement, sensible, adorable et remplis de bel valeur … Aucun secrets nous occupait … Il savait tout de mon passer, je savais tout du sien, je croix, qu’en une seule journée, j’avais trouver le meilleur ami que j’avais besoin … Je venais de trouver le grand frère qui me manquait dans ma vie, mon confident, mon autre moitié de mon petit cœur remplis de larmes …

Les journées passait, et j’étais au petit ange avec Alex … Il savait comment me faire rire, me faire sourire, me faire oublier tout mes papillons noir …

Ce matin là, il faisait plutôt froid je dois dire, pour un Vendredi matin, c’était pas normal, mais bon, faut croire que « Madame Météo » c’était encore tromper ! ! !

-Merde ! ! ! Fis-je en tirant sur la couverture.

Alex était coucher dessus, faut croire, qu’il n’était pas frileux celui-là. j’essayas de ne pas le réveiller, mais j’avais vraiment besoin de me réchauffer moi là, sinon, j’allais me retrouver comme « Mister Freez » ok, ok, je pousse peut-être un peu, mais y fait trop froid.

Je regardas vers le cadran et il n’était que 6h30 AM … J’étais pas pour le réveiller, mais c’était la seule couverture de laine qu’il y avait … Fallait bien que je l’utilise. Je tiras un peu sur la couverture, Alex bougea un peu, j’arrêtas aussitôt, je ne voulais pas le réveiller non plus moi là …

-Merde ! ! ! Fis-je tout bas.
-Hum ! ! ! Fit Alex en bougeant.

Je soupiras. Il ouvra difficilement les yeux après quelques instants.
-Y fait ben frete merde ! ! ! Fit-il en tirant sur les couvertures.
-Je sais ! Fis-je en claquant des dents.
-Pauvre chouette ! Fit-il en m’habrillant.

Je le laissas faire bien naturellement, j’étais complètement geler. Il m’enroula par la suite de ses bras et me colla contre lui doucement. Le cœur me fit trois tours sur lui même, ma fois, il allait me faire mourir !

-Sa va comme sa ? Demanda-t-il doucement.
-Hum ! Hum ! Fis-je en essayant de fermer les yeux à nouveau.

Il caressa mon ventre doucement ce qui me fit un bien fou, ces petites intentions, sa me faisait juste du bien … Il était tout simplement … Adorable …

La semaine était maintenant terminer, Alex était retourner chez lui, et moi chez Christopher, mon travail devait continuer, après 1 semaines, j’étais surcharger je vous l’assure …

Les jours qui passait, Alex me manquait toujours autant, j’étais après virer folle tout simplement, Chris le voyait bien, que quelque chose n’allait pas dans mon comportement, mais, c’était plus fort que moi, il me manquait beaucoup trop … Je passais mon temps, à regarder mes photos que j’avais pris de lui lors de son séjours à New York, et sa empirait mon état, mais, je continuais tout de même à travailler avec le sourire … Je ne devais pas briser mon rêve d’être photographe, juste parce que, je suis tomber amoureuse d’Alex … Mouais, tu parles …

-Ophely, tu veux bien venir me voir un instant ?! Me demanda Chris de son bureau.

Je soupiras et sortie de ma chambre noir, ou j’étais après faire sortir les photos de Jess McCarty, que je venais de prendre.

-Qu’est-ce qu’il y a ? Demandais-je en arrivant à la cuisine.
-Assis-toi svp ! Fit-il doucement.

Quand il prenait des allures comme sa, je savais, que ce n’était pas bon signe. Je soupiras et alla m’asseoir près de lui.

-Qu’est-ce que j’ai fais ?! Tu veux me muter à Montréal ? Je ne fais pas l’affaire ?! Fis-je tristement.

Il me regarda avec un petit sourire.
-Bien sur que non ! Je te mute pas à Montréal, tu restes ici ! Fit-il doucement.

Je laissas sortir un petit soupire, je commençais à avoir peur moi là !
-Qu’est-ce qui se passe avec toi ma puce ? Demanda-t-il doucement.
-Où veux-tu en venir ?! Demandais-je.
-Tu es toujours partie dans tes pensées, qu’est-ce qui te tracasse ?! Demanda-t-il doucement.
-Sa va je t’assure ! Fis-je en soupirant.
-Tu n’as jamais été une très bonne menteuse ma puce, alors je t’en pris, dis-moi ce qui se passe ! Fit-il doucement en me tendant un café.

Je soupiras, il n’allait pas me laisser tranquille si je ne disais rien.
-Il me manque ! Fis-je tristement.

Il me regarda en voulant dire « De qui tu parles ?! » .
-Alex … Fis-je timidement.
-Est-ce que j’ai bien compris ? Demanda-t-il.
-Si ! Fis-je tristement.
-Pourquoi ne me l’avoir jamais dit ?! Demanda-t-il doucement.
-Tu croix, que c’est facile de m’avouer que je suis amoureuse de lui ?! Demandais-je en soupirant.

Un bruit se fit entendre.
-Qui est amoureuse de qui ?! Fit une voix que je reconnue tout de suite.

Je me retournas et vis Alex, il était là dans le cadrage de la cuisine, mais, qu’est-ce qu’il faisait là celui-là ?!

-Alex …
-Personne ! Fis-je en coupant Christopher.

Je le regardas en voulant dire « Tu ne dis rien et tu la fermes ! » il soupira mais aquisa tout de même. Je me levas de ma chaise et alla vers Alex. Il me regarda un cour moment et me serra par la suite, dans ses bras, chose que je fis moi aussi, il m’avait tout simplement manquer …

Naturellement, Christopher, m’avait donner encore congé, après avoir bien sur terminer les photos de Jess McCarty, j’allas lui porter, Alex parlait avec Chris à la cuisine, je me demande bien, ce qu’il était après se dire …

-Oh ! ! ! Ma puce ! Fit Christopher un peu nerveux.

Je regardas vers lui et vers Alex à la fois. Il n’avait pas pousser la gaffe jusqu’à lui dire ?! Je laissas tomber les photos sur le sol et parti abord de ma voiture, que Chris m’avait donner et alla jusqu’au chalet … J’en revenais pas, il lui avait dit … Pourtant, je lui avais dit, de ne rien dire …merde, pourquoi il avait fait sa ?!

_________________
Un Jour J'aurais Droit À Ma Libertée Causeex4

Love is when I'm with you ... Cauz, my reason is you... I cannot breath A seconde
without you That's much i know Nothing eles ... Be my life, my world
Back to top Go down
View user profile http://backstreet-memories.superforum.fr
Mary-Eve
Admin
Admin
Mary-Eve

Number of posts : 11517
Age : 35
Localisation : ♥ In his dream ♥
Registration date : 2008-03-16

Un Jour J'aurais Droit À Ma Libertée Empty
PostSubject: Re: Un Jour J'aurais Droit À Ma Libertée   Un Jour J'aurais Droit À Ma Libertée Icon_minitimeFri 28 Mar - 21:34

Une fois arriver au chalet, je m’enfermas à clef, même si je savais, qu’Alex avait la clef lui aussi, du chalet, le chalet était quand même à lui. Je me préparas un verre de Vodka Jus D’orange et alla m’asseoir sur la terrasse, je regardais la mer taper contre le rocher, sa me calmait beaucoup se genre de bruit … Je voulais oublier, que Chris venait de me trahir … Sa fait mal quand même … Il n’avait pas le droit, de me faire sa !

-Ophely ?! Tu es là ?! Me demanda la voix d’Alex.

Je ne disas rien, s’il voulait me voir, il allait me trouver facilement.
-Je savais, que je te trouverais ici ! Fit-il en venant sur la terrasse.

Je ne disas rien et buva mon verre. Il soupira et ferma la porte coulissante pour venir vers moi.

-Ophely écoute …
-Non, regarde, oublie tout sa ok ?! C’est pas important, je croyais pas que Christopher allait autant me trahir …
-Oph …
-Non ! ! C’est pas grave la ! Fis-je en me levant de la chaise.

Il retena mon bras doucement, alors, je ne pu continuer à avancer.
-Tu veux bien me laisser finir ? Demanda-t-il.

Je ne disas rien et regarda vers le sol. Il fit lever doucement mon visage vers lui, en déposant son pouce sous mon menton. Je ne disas rien et le laissa faire, mes larmes avait commencer à couler, mais c’était pas grave, j’avais pas honte de pleurer … C’est lui qui me l’avait si souvent appris …

-Sèche-moi ces larmes ! Fit-il doucement.

Je soupiras et ne disa rien de plus. Il fit glisser son pouce, de sa main gauche sous mes yeux et essuya mes larmes doucement. Je ravalas de travers. Merde, il me voulait quoi là ?! Sa allait pas assez mal comme sa, pourquoi il me retenait bordel ?!

-Quoi tu voulais me dire la ?! Fis-je en descendant mes yeux vers le bout de mes souliers.

Il mit ses deux mains de chaque côtés de mon visage, je ne le regardas pas, j’avais pas envie qu’il me voit encore plus pleurer … Je me sentais déjà assez à bout de souffle comme sa … Il fit doucement approcher mon visage du sien, je ne disas rien et laissa mes yeux fermer … Je ne voulais même pas voir, ce qu’il allait faire … J’avais déjà assez mal comme sa. Son souffle chaud, se fit sentir sur mon visage, ce qui fit en sorte que mon cœur commençait à accélérer … Merde, qu’est-ce qu’il faisait voulez-vous bien me dire ?! Une petite pression se fit sentir sur mes lèvres, une pression douce et chaude, et doucement, une douceur humide se fit sentir sur mes lèvres, j’ouvras mes lèvres à moitié mis-clos et cette douceur vena se perdre avec ma langue … Est-ce que je rêvais moi là ?! Il fit doucement descendre une de ses mains dans mon cou et l’autre était demeurer sur ma joue. Le cœur m’accéléra encore plus, c’était trop beau pour être vrai là … Voyons donc, sa pouvait pas m’arriver à moi … C’était trop … WoW ! ! !

_________________
Un Jour J'aurais Droit À Ma Libertée Causeex4

Love is when I'm with you ... Cauz, my reason is you... I cannot breath A seconde
without you That's much i know Nothing eles ... Be my life, my world
Back to top Go down
View user profile http://backstreet-memories.superforum.fr
Mary-Eve
Admin
Admin
Mary-Eve

Number of posts : 11517
Age : 35
Localisation : ♥ In his dream ♥
Registration date : 2008-03-16

Un Jour J'aurais Droit À Ma Libertée Empty
PostSubject: Re: Un Jour J'aurais Droit À Ma Libertée   Un Jour J'aurais Droit À Ma Libertée Icon_minitimeFri 28 Mar - 21:43

Après quelques minutes, cette douceur s’éloigna peu à peu de mes lèvres, pour que je finisse par y sentir qu’une fraîcheur qui me remplis de frisson. Je ne comprenais plus rien … C’était trop fou … Il laissa ses mains sur mon visage j’en revenais pas encore.

-Ouvre les yeux ! Fit-il doucement.

Je le fis après quelques minutes.
-Ce que je me tuais à vouloir te dire, c’est, que … Je t’aime moi aussi ! Fit-il doucement.

Le cœur me serra, est-ce qu’il l’avait vraiment dit ?! Est-ce que j’avais rêver ?! Je ne sais plus je dois avouer, je me croyais pourtant encore dans mon rêve … C’était trop…wow ! ! ! J’en revenais juste pas. Il me souria et vena à nouveau m’embrasser … WoW ! ! !

-Est-ce que je rêve ? Demandais-je encore sous l’effet de choc.
-Non, tu ne rêves pas ! ! ! Si Christopher, me l’a dit, c’est parce qu’il savait, que toi, tu l’aurais jamais fait ! Il ne faut pas lui en vouloir ! Fit-il doucement.

Je soupiras …
-Moi, j’hésitais à faire les premiers pas, j’avais pas envie, d’être repousser ! Fit-il doucement.

Je le regardas en voulant dire « AJ Mclean à la trouille de se faire repousser ?! »

-Eh oui, moi aussi, j’ai cette peur ! Fit-il avec un petit rire.

Je me mises à rire moi aussi, finalement, il était tout simplement comme tout le monde …

-Enfin, je retrouve se rire et se sourire ! Fit-il doucement en caressant ma joue.

Je lui sourias encore plus.
-Je t’aime Alex ! Fis-je timidement.
-Je t’aime aussi ! Fit-il doucement en caressant encore ma joue.

J’appuyas ma joue dans sa main et ferma les yeux. Il prit doucement mon visage entre ses deux mains et m’approcha le visage du sien.

-Tes tellement belle ! Fit-il avant de venir m’embrasser.

Je le laissas m’embrasser, car, j’adorais tout simplement la douceur de ses lèvres, il était tellement trop … Comment dire … Romantique … Adorable … Enfin, je pourrais passer des heures à le décrire, sa façon d’être, d’agire, de me faire rire, me faire sourire … Enfin, vous comprenez …

Le soir même, j’avais appeler Christopher pour m’excuser de mon comportement envers lui et le remercier par la même occasion, pour ce qu’il avait fait pour moi, en le disant à Alex … Il en n’avait convenu, que sa s’était bien passer entre nous … Je ne lui disas rien de plus et ferma la ligne après lui avoir souhaiter une bonne nuit.

J’allas par la suite rejoindre Alex, qui venait de sortir de la douche. Il ne portait, qu’une serviette autour de la taille, merde, il allait me tuer lui.

-Alors ?! Tu l’as appeler ? Me fit-il en se passant la main dans les cheveux.
-Ouais, on n’a parler environs 1hrs ! Fis-je doucement.
-Tu vois, que tout peux s’arranger ?! Fit-il doucement .
-Ouais ! J’avoue, que j’ai été un peu stupide avec ma réaction ! Fis-je en allant m’asseoir sur le lit.
-Biensur que non ma puce, tu as juste été sur la déffensive, rien de plus ! Fit-il en venant s’asseoir près de moi.
-Peut-être un peu trop non ?! Fis-je en soupirant.
-Peut-être, mais t’en fait pas, Chris n’est jamais fâcher bien longtemps ! Fit-il doucement.
-Je sais ! Fis-je en lui souriant.
-Il y a quelque chose, qui te tracasse ? Demanda-t-il.
-Si ! Fis-je en soupirant.
-Qu’est-ce qui se passe ma puce ? Fit-il en me regardant.
-Comment sa sera entre nous, quand je deverais retourner à Montréal ?!Fis-je le cœur gros. Je ne veux pas, que ce ne soit qu’un amour de vacance nous deux ! Rajoutais-je tristement.
-Tu croix vraiment, que ce sera juste sa ? Demanda-t-il doucement.
-J’en sais rien, c’est ce qui me fait peur Alex … Je n’ai que 23 ans et toi 28 ans … Tu peux vite te lasser d’une petite fille comme moi ! Fis-je le cœur gros.
-C’est tout simplement ridicule ma puce ! Fit-il doucement en caressant ma joue. L’âge n’a pas d’importance … Regarde là preuve, j’ai sorti avec Kaci, et elle n’avait même pas encore 18 ans … Tout ce que je recherche, ce n’est qu’à être bien ! Fit-il doucement. Et avec toi, je le suis ! Rajouta-t-il.
-C’est bien beau tout sa Jay, mais, tu croix, que la distance, c’est évident pour continuer l’amour ? Demandais-je.
-Sa je te l’accord, sa ne sera pas facile, mais, si tu y croix, tu y arriveras ! Et moi, je croix en toi ! Fit-il doucement.
-Tu es bien le seul … Moi, je n’ai pas confiance en moi ! Fis-je timidement.
-Je sais, j’ai su le découvrir ! Fit-il doucement. Mais, tu dois apprendre à accérire de la confiance ma puce ! Fit-il doucement.
-Tu vas pouvoir m’aider si je m’aide ? Demandais-je toute petite.
-C’est sur voyons ! Fit-il doucement.

Je lui sourias et alla me blottir entre ses bras. Il enroula mon corps de ses bras encore humide et me serra contre son torse dénudé. Je le laissas faire, j’étais tellement bien contre lui … C’était plus fort que l’amour pour moi … Enfin, c’est moi qui le vois comme sa c’est tout …

_________________
Un Jour J'aurais Droit À Ma Libertée Causeex4

Love is when I'm with you ... Cauz, my reason is you... I cannot breath A seconde
without you That's much i know Nothing eles ... Be my life, my world
Back to top Go down
View user profile http://backstreet-memories.superforum.fr
Mary-Eve
Admin
Admin
Mary-Eve

Number of posts : 11517
Age : 35
Localisation : ♥ In his dream ♥
Registration date : 2008-03-16

Un Jour J'aurais Droit À Ma Libertée Empty
PostSubject: Re: Un Jour J'aurais Droit À Ma Libertée   Un Jour J'aurais Droit À Ma Libertée Icon_minitimeFri 28 Mar - 21:51

Après quelques heures passer comme sa, je me couchas dans le lit, et Jay enfila une paire de boxer sous sa serviette et vena me rejoindre, en laissant tomber la serviette sur le sol. Je lui sourias bien naturellement, le sens de la propreté, il ne l’avait pas, mais, sa m’était égale, du moment, ou il était près de moi, sa m’allait.

Il vena derrière moi et enroula ma taille de ses bras, pour me coller contre lui, je le laissas faire bien naturellement et laissa mes yeux se fermer.

-Bonne nuit ma princesse ! Fit-il doucement.
-Bonne nuit jolie prince ! Fis-je doucement moi aussi.

Il vena m’embrasser doucement et par la suite, ferma la lumière à ses côtés et je fis de même avec la mienne près de moi et ferma les yeux pour me laisser bercer par le souffle chaud d’Alex dans mon cou … J’étais tout simplement bien …

Ma vie avec Alex allait tout simplement trop bien, j’étais comme sur mon nuage, et Christopher le remarquait très bien, j’étais plus souriante que jamais, et tout sa, je le devais à Alex, il m’avait redonner le goût à la vie tout simplement … J’étais comment dire … Comme une enfant devant une confiserie de jouets, tout simplement amoureuse, rêveuse …

-Ophely ! Me fit Chris.
-C’est moi sa ! Fis-je en sortant avec les photos de Puff Daddy dans les mains.
-Bah là, j’espère ben ! Fit-il en riant.

Je lui tiras la langue et alla le retrouver à la cuisine.
-Qu’est-ce que je peux faire pour toi cher ? Demandais-je souriante.
-Génial ! Tu les a terminer ? Demanda-t-il en me voyant arriver avec les photos.
-Yup cher ! Fis-je en lui souriant.
-Montre-moi sa ! Fit-il en souriant.

Je lui tendis les photos.
-Qu’est-ce que tu avais à me dire ? Demandais-je pendant qu’il regardait les photos.
-Est-ce que tu as téléphoner à Stella et Philippe ? Demanda-t-il.

Je me tapas le front aussitôt.
-Merde ! ! ! Fis-je en me levant de la chaise qui était près de la table.
-Ta oublier ? Fit-il en riant.
-Ouais ! Fis-je en courant à ma chambre.
-TENTION TU VA TE FAIRE …
-AYOYE COLISS ! ! ! Fis-je en me cognant le gros orteil sur le bord du mur.
-MAL ! Fit-il.
-Chris ?!
-Ouais ? Fit-il en retenant son fou rire.
-Va chier ! Fis-je en riant.

Il éclata de rire … Sincèrement, j’étais bien dans cette endroit. Je fermas la porte de ma chambre et pris mon cellulaire pour téléphoner à ma famille adoptive …

« Allô ? ! » Fit une petite voix qui me manquait tellement trop.
-Bonjour ma petite amour ! Fis-je doucement.
« OPHELYYYYYYYYYYYYYYYY ! ! ! » Cria-t-elle au téléphone.

Je du décoller l’appareil de mon oreille tellement elle criait comme une folle.

-Sa va ma puce ? Demandais-je doucement après qu’elle se soit calmer.
« Si, mais tu me manques beaucoup ! » Fit-elle tristement.
-Tu me manques aussi tu sais ! Fis- je doucement.
« Quand tu reviens à la maison ?! »Demanda-t-elle toute triste.
-J’en sais rien ma puce ! J’ai beaucoup de travail ici ! Fis-je doucement.
« Ah ! ! ! » Fit-elle tristement. « Maman dit que je dois allez me coucher ! » Rajouta-t-elle la groge nouée.
-Ma puce ! Fis-je doucement.
« Hum ? ! » Fit-elle un sanglot dans la voix.
-Je t’aime ma puce ! Oublie pas sa et j’vais venir très bientôt te voir promis ! Fis-je doucement.
« Ze t’aime aussi ! » Fit-elle en reniflant.

Je soupiras et elle laissa tomber le combiner sur la table, se qui m’fit un mal fou à l’oreille. Après quelques minutes quelqu’un prit la ligne.

« Mon chaton ? ! » Fit Stella
-Salut mom ! Fis-je tristement.
« Sa va ? ! » Demanda-t-elle.
-Si ! Fis-je tristement.
« Écoute, elle va s’en remettre ! » Fit-elle doucement.
-Je sais, mais merde, ma tite sœur va me détester ! Fis-je tristement.
« Elle va toute sauf te détester voyons ! » Fit-elle doucement. « C’est juste, que tu lui manques, comme tu nous manques à nous aussi ! » Fit-elle doucement.
-Je sais, vous me manquez vous aussi !Fis-je tristement. Mais mom, ici, je me sens tellement bien, Christopher, est tout simplement adorable, il me fait confiance, et fait vivre mon rêve à fond … J’ai rencontrer tellement de grand noms, tu n’as pas idées comment … Fis-je doucement.
« Je comprends ma puce, Philippe aussi comprends, mais pour une enfant de 5 ans, c’est pas évident tu sais, elle à l’impression, que tu l’as abandonner ! » Fit-elle doucement.
-C’est juste trop le contraire ! ! ! Jamais j’vais l’abandonner, mom, tu le sais bien ! Fis-je doucement.
« Je sais oui ! » Fit-elle doucement.

Je soupiras et enroula le bout du fils de téléphone autour de mon doigt.
« Je te passe Philippe, je vais allez voir Claudya ! » Fit-elle doucement.
-D’accord ! Fis-je en soupirant.

Elle déposa doucement le combiner sur la table et Philippe le prit après quelques minutes.

« Salut ma puce ! » Fit doucement la voix rassurante de Philippe.
-Salut ! Fis-je en soupirant.
« Sa va pas toi ? ! » Demanda-t-il doucement.
-Si sa va ! Je suis super heureuse à New York, mais ma petite vie de Montréal me manque beaucoup ! Fis-je tristement.
« Alors, ou est le problème ? ! » Demanda-t-il doucement.
-Bien vous me manquez tout les trois ! Fis-je en soupirant.
« Tu nous manques à nous aussi, mais tu sais, Christopher, voit beaucoup de potentiel en toi, tu voudrais briser ton rêve, juste parce que, tu t’ennuies de nous ? » Demanda-t-il doucement.
-C’est sur que non, mais en même temps, je n’aurais pas été ici sans toi, Stella et Claudya ! ! J’veux vivre cette vie de rêve avec vous ! Fis-je les larmes aux yeux.
« Sa peut s’arranger, mais ne mets pas fin à tes rêves je t’en pris cocotte ! » Fit-il doucement.
-Promis ! Fis-je doucement.
« Allez, prends soin de toi ! » Fit-il doucement.
-Toi aussi, et prends soins de la famille ! Fis-je doucement.
« T’en fait pas avec sa ! » Fit-il.

Je r’accrochas après qu’il est raccrocher. Je déposas mon cellulaire sur la table de chevet près de mon lit et me laissa tomber sur mon lit … C’est vrai, ma famille me manquait, mais, j’étais bien ici, j’avais un job de rêve et j’avais enfin trouver l’amour avec un grand A mais c’était pas aussi simple que sa la vie … Y’avait toujours quelque chose, qui venait compliquer le bonheur créée … Enfin bref, c’est sa le jeu de la vie je croix.

_________________
Un Jour J'aurais Droit À Ma Libertée Causeex4

Love is when I'm with you ... Cauz, my reason is you... I cannot breath A seconde
without you That's much i know Nothing eles ... Be my life, my world
Back to top Go down
View user profile http://backstreet-memories.superforum.fr
Mary-Eve
Admin
Admin
Mary-Eve

Number of posts : 11517
Age : 35
Localisation : ♥ In his dream ♥
Registration date : 2008-03-16

Un Jour J'aurais Droit À Ma Libertée Empty
PostSubject: Re: Un Jour J'aurais Droit À Ma Libertée   Un Jour J'aurais Droit À Ma Libertée Icon_minitimeFri 28 Mar - 21:55

Je continuais mon travail auprès de Christopher, et j’avais même été engager dans sa firme, c’était lui mon mentor … Je l’adorais …naturellement, j’ai du quitté définitivement Montréal pour New York, le choix le plus dur de ma vie, mais le meilleur selon Philippe … Même s’ils me manquaient tout les 3, je savais, que de cœur, de pensées, d’âmes, ils étaient tous là, et sa m’aidait à garder les deux pieds sur terre, par chance …

Christopher était tout simplement fière de moi, et vous savez, fière avec un grand F , et moi aussi, je dois avouer, être fière de moi … Ma carrière de photographe me souris tout simplement, je ne peux rien demander de mieux … Apart tout ce que je vie en se moment même … Et je me donne au maximun dans se que je fais, alors, tout pour que se soit encore mieux …

Alex, il ne faut pas que je l’oublie celui-là … Il était ma source d’inspiration, mon chaînons manquant pour éclairessire ma vie, je l’aimais tout simplement, et je ne pouvais rien demander de mieux que de l’avoir pour moi … Après avoir tant espérer l’avoir dans ma vie, je n’allais pas le laisser s’en allez aussi vite que sa … Je l’aimais, j’en étais assurer et chaque jours qui passait me montrais encore plus, que j’avais fait le bon choix … Le bon choix pour ma vie …

Le jour que j’espérais tout simplement, était arriver, m’unir à la vie, à la mort, à la nuit, au jour, à l’amour … J’avais enfin eu le droit … À ma liberté.

_________________
Un Jour J'aurais Droit À Ma Libertée Causeex4

Love is when I'm with you ... Cauz, my reason is you... I cannot breath A seconde
without you That's much i know Nothing eles ... Be my life, my world
Back to top Go down
View user profile http://backstreet-memories.superforum.fr
Sponsored content




Un Jour J'aurais Droit À Ma Libertée Empty
PostSubject: Re: Un Jour J'aurais Droit À Ma Libertée   Un Jour J'aurais Droit À Ma Libertée Icon_minitime

Back to top Go down
 
Un Jour J'aurais Droit À Ma Libertée
Back to top 
Page 1 of 1

Permissions in this forum:You cannot reply to topics in this forum
Backstreet Memories :: ♥ Place à la Fantaisie / Fantasy Place ♥ :: ♥ Fanfictions Terminer / END Fanfictions ♥ :: ♥ Alex ♥-
Jump to: