Forum destiné aux Backstreet Boys - Forum intended for Backstreet Boys
 
HomeFAQSearchMemberlistUsergroupsRegisterLog in

Share | 
 

 Le changement d'une vie.

Go down 
AuthorMessage
Trinity
New Members
New Members
avatar

Number of posts : 75
Age : 32
Localisation : Nancy
Registration date : 2008-03-26

PostSubject: Le changement d'une vie.   Sun 25 May - 15:11

Voici ma fanfiction qui me tiens tout particulierement à coeur.

------------------------------------------------------------------


March 7th 2007, Le changement d’une vie.

Chapitre 1

‘’ Quand je pense que j’ai passé 20 ans de ma vie dans un mensonge sans fin. Je ne vous le pardonnerai jamais. Tout ça pour me protéger de je ne sais quoi. Alors je pars dans mon pays, ma ville, là ou ma vie doit être. Je vous quitte, et n’essayez pas de me récupérer. ‘’


Voila le dernier message que j’ai laissé à ma supposé famille. Cette famille qui m’a menti durant 21 ans. Quand j’ai appris qui j’étais réellement, ce 7 mars, je peux vous dire que votre vie bascule vite et que ne vous contrôlez plus rien.

Mais déjà, je me présente. Lia spencer, 21 ans. Je suis grande et plutôt bien en forme (lol) les cheveux bruns mi-longs. J’ai un piercing au nez en forme de papillon couleur Arc en ciel. Je suis sans emploi car je viens de terminer mes études donc j’essaye d’occuper mes journées.
Pour comprendre tout cela, retournons un peu arrière.

7 mars 2007 : 8h15
Le réveil sonne comme tous les jours depuis presque 6 mois. Depuis que j’ai finis mes études, je me force à continuer à garder un rythme régulier. Alors, je me lève avec les yeux un peu collants et je me dirige vers ma douche. Après avoir chanté une bonne dizaine minute sous l’eau chaude, j’enfile mon jean et mon débardeur et je commence mon traintrain quotidien. D’abord café, cigarette et journal. Puis mon ménage. Une fois tout cela fini, je file sur internet jeter un œil sur les forums consacrer à mon groupe préférer : Les backstreet boys. Je réponds à quelques topics et je file sur l’ANPE. Ensuite le courrier et je vais chercher ma sœur au lycée. D’habitude, je ne regarde jamais le courrier, mais je ne sais pas pourquoi, pour une fois, je regarda toutes les enveloppes et en vit une, assez grande, qui était à mon nom. Je commença à l’ouvrir, mais ma sœur arriva et on devait retourner à la maison. Alors je laissa l’enveloppe de coté. Une fois rentrais, je remets mon attention sur cette fameuse enveloppe. Il y avait une vingtaine de feuilles. Beaucoup était agrafées entre elle. Je commença à lire les papiers. Une partie était en anglais puis le reste était en Français. Une lettre était par-dessus les papiers. Je me mis à la lire.

’ Melle Spencer,
Je me permets de vous contactez suite à un décès dans votre famille. Vous serez t-il possible de vous présentez à mon cabinet avec ses papiers afin que je puisse vous expliquer. Les rendez-vous à été fixé le 7 mars 2007 à 15h00.
Je voudrais que vous preniez le temps de lire ces papiers afin que vous puissiez comprendre.
Aves toute mes condoléances, Maitre Michel’’


Un décès dans la famille. Je n’étais pas au courant. Alors que je partais dans mes réflexions. Ma sœur me sortie de celle-ci afin de la ramener au lycée.
Une fois changé, je fila vers le fameux cabinet en question. Devant celui-ci il y avait une grosse berline immatriculée je ne sais ou. J’entrai dans le bureau situé en vieille ville à Nancy.
L’intérieur été assez feutré et les couleurs était chaude. De quoi vous réchauffez le cœur dans les périodes difficile. J’avança jusqu’au bureau et indiqua à la secrétaire que j’avas un rendez-vous. Elle me fît patienter quelques minutes dans la salle d’attente. C’est alors que je me rendis compte que je n’avais pas lu les papiers en questions. J’étais en train d’ouvrir l’enveloppe afin d’y jeter un coup d’œil lorsque le notaire entra dans la salle d’attente.
- Melle Spencer ?
Je relevai la tête et fît un signe afin de lui signaler que c’était moi.
- Si vous voulez bien me suivre s’il vous plait.
Je me levai et le suivi. Après avoir arpenté quelques couloirs, il me fît entrer dans un bureau.
- Asseyez vous je vous prie. Voila, vous devez avoir lu les papiers que je vous ai envoyé. Avez-vous quelques choses à me demander.
- Pour faire bref, je ne les ai pas encore lus. Je viens de les recevoir et ayant d’autre occupations…
- Très bien. Je comprends que des fois la poste est un peu longue. Nous allons survoler rapidement le dossier car nous sommes attendus.
- Comment ça attendu ?
- Vous comprendrez dans un moment. Donc vous gardez tous les biens immobiliers et vous récupérez votre nom et votre nationalité. Pour le reste, vous partagerez avec votre frère. Maintenant suivez moi, nous allons faire le partage.
Il se leva et alla dans la pièce voisine. Moi, je n’y comprenais rien de rein. Récupérer mon nom et ma nationalité ? Mais c’étais quoi cette histoire sortie de je ne sais ou ?
J’entra dans la pièce où il y avait déjà 2 autres personnes assises en face du bureau. Je m’avança, salua les personnes sans trop faire attention et m’asseya sur la 3ème chaise. A peine avis-je mis mes fesses sur le sièges que le notaire repris.
- Donc Monsieur, vous donnez a Mademoiselle Spencer 1 an afin qu’elle puisse prendre sa décision.
- Tout à fait.
- Mais qu’elle décision, criais-je à moitié tout en me retournant vers la personne qui avait parlé. Tout se figea en moi. Je ne pouvais pas y croire. Je ne comprenais pas. Je ne comprenais plus. J’enfilai ma tête dans mes mains en pensant y voir plus clair.
- Lia, ca va aller ? demanda –t-il.
- … mais rien ne sortis de ma bouche.
- Dis quelques choses ?
- Je veux, …, juste, …, des explications.
Le silence s’installa dans le bureau. Personne ne dit un mot pendant quelques minutes. Puis, comme une délivrance, le notaire fouilla dans ses papiers et me tendit une enveloppe.
- J’espère que vous aurez les réponses à vos questions.
Je la pris et l’ouvrit d’une main tremblante. Il y avait 2 feuilles sur lequel quelqu’un avait écrit avec soin. L’écriture ressemblait drôlement à la mienne. Alors avec un courage venu d’ailleurs, je me suis mise à lire cette lettre qui pour moi ne représentais rien.

‘’Ma chère Lia,
Si tu as cette lettre en main, c’est que je ne suis plus de ce monde. Tu dois te poser des tonnes de questions, et pourtant tout et bien simple.
Il y a quelques années de cela, ton frère venait de réaliser son rêve. En effet, il venait d’avoir la possibilité de monter un groupe avec votre cousin. Tu es née dans la mauvaise période car il fallait se sacrifier pour continuer à réaliser son rêve. Je sais, je t’ai sacrifié pour réaliser un rêve de gamin. Je m’en suis toujours voulu. Mais le fait de t’avoir envoyé tout les ans un cadeau pour noël et à ton anniversaire, me permettait de garder un contact avec toi.
Il m’en as toujours voulus de l’avoir éloigné de sa petite sœur adorée. Toi qu’il chérissait comme à la prunelle de ses yeux. Le jour ou tes parents adoptif sont venues te chercher à l’aéroport, il terminai d’enregistrer leur premier album et le soir, il a appris ton départ. Il est resté plus de 2 ans sans me parler. Il s’est toujours reprocher que à cause de son rêve, il avait sacrifier sa petite sœur, et il s’en est toujours voulu.
Alors aujourd’hui, pardonne-lui car il a toujours essayé de t’appeler pour t’expliquer sans jamais en trouver le courage. Apprend à le connaître même si tu le connais déjà un peu grâce à ses chansons. Et dis lui combien tu l’aime malgré les années de séparations.
Je t’aime et je t’aimerai même dans l’au-delà.
Denise, ta mère biologique. ‘’


Je n’avais pas sentie les larmes rouler sur mes joues. Je releva les yeux et vit en face de moi mon frère biologique. Et ce frère n’était autre que Kevin.
Back to top Go down
View user profile http://unbreakabletour2008.skyblog.com
Trinity
New Members
New Members
avatar

Number of posts : 75
Age : 32
Localisation : Nancy
Registration date : 2008-03-26

PostSubject: Re: Le changement d'une vie.   Sun 25 May - 15:13

- Explique-moi. Pourquoi aujourd’hui et il y a pas 5 ans par exemple. Et les cadeaux, je ne les ai jamais reçus !! Donc si je comprends bien… Je suis… Je suis…
Ma bouche devint pâteuse, je tournais. Malgré l’effort de restait éveiller je me sentie tomber de ma chaise, puis noir.
Lia réveille toi.
Cela venait de loin. J’ouvris les yeux non sans difficultés.
Qu’est ce qui m’arrive.
Vous avez fait un léger malaise. Surement du a toutes ces nouvelles.

Après avoir bu un verre d’eau, je repris.

donc je suis une fille adopté, dis-je du bout des lèvres.
Oui, chuchota t-il.

Je ne pouvais pas y croire. Je comprends mieux pourquoi ma ‘’soi disant’’ mère, n’a jamais voulus que je parte aux USA.

En faite, maman et ta mère avaient fait une sorte de contrat. Silence total de cette adoption jusqu'à tes 21 ans, majorité chez nous. Elle aurait du tout t’apprendre ce mois ci et tu devais nous rejoindre au mois de juillet. Mais voila, Maman à été emporté par une crise cardiaque. Et tu as reçu les papiers. Moi, je voulais venir te voir tout de suite, mais les papiers avaient déjà été envoyés.
Donc si je comprends bien, je suis Américaine de naissance mais adopté. Et que je suis ta sœur biologique.
Parfaitement.

Tous devins soudainement confus dans ma tête. En l’espace de 10 min, mon passé changea de forme. Je ne contrôlais plus rien. Après tout ce que je venais d’apprendre, je devais prendre l’air. Kevin et Kristin voulurent à tout pris m’accompagner.

Lia, je sais que c’est dur, mais sache que nous sommes toujours la pour toi.
J’ai besoin d’un peu de temps. Je ne sais même pas où dormir cette nuit. Je ne veux pas retourner ‘’la bas’’.
si tu veux, on te loue une chambre d’hôtel ?
Merci, mais je n’ai pas les moyens en ce moment de me payer une chambre d’hôtel.
Maman avait mis de l’argent de coté pour toi.

Il me tendit une enveloppe. Dedans il y avait une carte bancaire internationale.

Ce n’est quand même pas…
ta carte de crédit.

Je restais sur place. Sans rien dire.

Aller viens, on va manger un bout et je vais t’expliquer tout ce que tu dois savoir.

On se dirigea vers nos voitures et je les suivis, en allumant le contact, le dernier album des boys se mit en route. Je conduisais tout en remuant mes idées. Comment tous ca avaient pu arriver. Je ne m’en étais jamais douter. C’est vrai qu’on n’avait pas de photo de moi à la naissance, mais ma mère à toujours dit que Papa n’étais pas la. En approchant de l’hôtel, tout se mettait en place dans ma tête. Fille adopté. Ce mot était accroché dans mon dos depuis 21 ans, mais aujourd’hui, l’étiquette avait disparu. Je retrouvais ma vraie famille et ma vraie vie.

Une fois garée, et après avoir loué une chambre, j’appelai ma mère pour lui dire que je déposerai la voiture dans 1h car je ne dormais pas à la maison. Elle m’indiqua qu’il n’y aurait personne à la maison, car invité à un diner. J’acquiesçai et raccrocha sans ménagement. Pour moi, cette femme ne représentait plus rien à mes yeux.

On passa au bar de l’hôtel afin qu’il m’explique tout ce que je possédais. Plus il donnait la liste, plus je m’enfonçais dans la chaise. Appartement a Tampa, Ranch dans le Kentucky, Appart sur Nancy, une voiture, 2 comptes en Banque et je vous en passe. Sans compter tout mes cadeaux de noël de la Backstreet family. Je n’en revenais tout simplement pas. J’intégrais une famille que je ne connaissais quasiment pas et je demandais à Kevin quand est ce que je pourrais aller aux USA pour voir tout ce petit monde.

Patiente, d’ici quelques jours, on sera à Tampa et après a Los Angeles.

Je ne pouvais tenir en place. Mais, ce que j’oubliais, c’est que je devais faire mes adieux à ma famille adoptive.

Après s’être rafraichie, Kevin voulais à tout prix me suivre pour que je puisse ramener la voiture de ma mère. Je ne pouvais pas refuser. Kristin monta avec moi. On s’installa et je mis le contact. Gourde comme j’étais, j’avais oublié d’enlever le CD des boys d l’autoradio. Kristin me souria en entendant les première note de ‘’The Call’’

tu les suis depuis quand ?
Depuis 1998, c’est mon groupe préférer, dis-je en devenant toute rouge.

La conversation été enfin lancé. Arriver devant la maison, une boule se forma dans mon estomac. Kevin nous rejoignis et nous entrâmes dans la maison. Je tendis l’oreille et n’entendit rien.

On est seul, je vais chercher mes affaires.

On monta à l’étage et j’embarquai toutes mes affaires dans des cartons. Vêtements, CD, PC, imprimante, bref tout.

Ta chambre est sublime.
Je suis une fille bien, j’ai la classe.

On rias ensemble pendant un bon moment. Une fois que tout fut empaqueter. Le transporteur arriva et chargea toute mes affaires. Je remontai dans la cuisine et laissa un mot sur la table.

‘’ Quand je pense que j’ai passé 20 ans de ma vie dans un mensonge sans fin. Je ne vous le pardonnerai jamais. Tout ça pour me protéger de je ne sais quoi. Alors je pars dans mon pays, ma ville, là ou ma vie doit être. Je vous quitte, et n’essayez pas de me récupérer. ‘’

Je signai, déposa mes clé de voiture et ferma la porte d’entrée.
Back to top Go down
View user profile http://unbreakabletour2008.skyblog.com
Trinity
New Members
New Members
avatar

Number of posts : 75
Age : 32
Localisation : Nancy
Registration date : 2008-03-26

PostSubject: Re: Le changement d'une vie.   Sun 25 May - 15:14

Chapitre 2

Je montai à l’arrière de la voiture et m’éloigna de cette maison qui fût la mienne durant 20 ans. Un pincement au cœur apparut. Je quittais tout. Mes amis, mes souvenirs. Cela devait rester en France car une vie meilleure m’attendait aux U.S.A. Au fur et à mesure du chemin, un poids s’enlever de mon cœur, comme une délivrance. On alla manger et nous allâmes nous coucher.

Lendemain, 8h30 :

Je finissais de me coiffer quand Kevin vint frapper à ma porte.

On va déjeuner et après on file à l’aéroport.
Ok je ferme ma valise et j’arrive, criais-je a travers la pièce.

Je fermai rapidement ma valise, vérifia de n’avoir rien oublié et sortie de ma chambre. Tout en me dirigeant vers la salle de déjeuner, je regardai mon portable. 33 appel en Absences et toujours le même numéro. Ma mère adoptive. Je lui envoyai un sms pour lui dire qu’elle pouvait couper la ligne car je partais définitivement.

Après le petit déjeuner, direction Roissy. Embarquement, Avion et arriver a Tampa. Mon cœur battait la chamade dans ma poitrine. Je pensais que nous allions rentrer directement à la maison. Mais une surprise m’attendait à la sortie de l’avion. C’était mon chouchou des boys qui était venue nous chercher. Brian nous attendais à la sortie des douanes. Je n’y pensais pas à l’instant la, mais c’était aussi mon cousin. Plus on s’approchait, plus je me sentais chez moi. J’étais sur mon petit nuage et je ne voulais pas y redescendre. Pourtant…

Lia tu es la ?
‘’ petit nuages’’
Houhou lia !!
Oui quoi, je suis la …
Maintenant oui avant tu été encore la haut.

Il pointait les nuages. Je me suis mise à soupirer pour lui faire comprendre que j’étais bien la haut. Il ria légèrement et on franchisa les portes des douanes. Brian s’approcha de moi et me serra délicatement dans ses bras. Une délicatesse qui m’était encore inconnu à ce jour.

Heureux de te revoir parmi nous cousine.
Moi… Moi aussi je suis heureuse d’être parmi vous…

Je savais que je devais m’habituer à ma nouvelle vie. Mais étant fatiguée, je ne parlais pas dans la voiture. Je réfléchissais à ma future vie. Mes études, mes diplômes, mon appart. Qu’allais-je faire ici. Toutes ces questions ce bousculait et j’en avais des nausées.

Je ne me sens pas bien Kev. Je crois que je vais vomir.
Ouvre ta fenêtre, on arrive dans 5 minutes à peine.

Je suivais les conseils de Christine et ouvris la fenêtre et de l’air frais m’arriva sur le visage. Je sentais l’iode de l’océan. Une chaleur m’envahit intérieurement. Le soleil se couchait au loin et sa chaleur couvrait mon visage. Je me sentais bien, je me sentais mieux, je me sentais chez moi. Le vent fouettait mes cheveux. Je commençais à piquer du nez quand la voiture s’arrêta devant un immeuble de grand standing.

Te voici à ton appartement, on passe ce soir vers 22h. On est invités quelques parts. Profites-en bien pour te doucher et de visiter ton appart.
……Euh……Oui ok c’est noter.

Je pris mon sac et descendis de la voiture. Kevin me tendit un trousseau de clé et ajouta.

Voici ta clé. Tu habite au dernier étage. Profite bien.

Il referma la fenêtre et ils partirent. Moi je me retrouvais devant cet immeuble de 6 étages. Un portier m’ouvrit la porte et me salua. J’entrai dans le hall de l’immeuble et me dirigea vers l’ascenseur. J’avais une crampe à l’estomac mais bon, il fallait bien que je vois a quoi ressemble mon chez moi !!! Quand les portes de l’ascenseur s’ouvrirent, je tombais directement sur mon appart. L’appartement était immense avec de grandes baies vitrées. Salon, sale à manger ultra design, une cuisine équipée, ordinateur dernier cri avec accès a internet, canapé confortable et tout et tout !!!! Alors que je terminer mon tour d’appartement, j’entendis quelques choses vibrer. Je regardais partout en vain. Je courus jusqu'à la cuisine, et vis un portable sur la table. Je le pris et décrocha.

Moi : Allo ??
… : Lia ?
Moi : Oui mais c’est qui à l’appareil ??
… : A.J
Moi : Ca va … comment…
AJ : C’est Kevin qui ma donné ton numéro. Alors bien installer, tu commence à prendre tes marques ?
Moi : Oui enfin j’essaye.

J’étais un peu mal à l’aise de me retrouver dans cette grande famille du jour au lendemain.

AJ : OK. C’est moi qui passe te chercher à 22h alors soit prête.
Moi : D’accord je serai prête. Ou est le reste de l’équipe ?
AJ : Surprise, je ne dois rien te dire. Tu sauras tout cela bien assez tôt.
Moi : Ok merci de prendre des nouvelles quand même.
AJ : De rien. Allez je te laisse. A tout à l’heure.
Moi : Bye !!

Tout le monde devait avoir mon numéro je pense. Je me changeai les idées en déballant mes cartons. Ranger les affaires dans l’armoire, les papiers dans les tiroirs. Puis je pris un peu de temps pour moi et m’entendit sur un transat qui se trouvait sur la terrasse. Une fois allongé, je ressassais mes 2 derniers jours. En l’espace d’une journée déjà, je suis passé du statut fille pas trop aimé à fille trop attendu depuis des années. De quoi vous rendre chèvre. J’ouvris le plus petit des cartons. Dedans il y avait toutes mes affaires en rapport avec les BSB. CD, poster, Article de journaux. Avec un plaisir non dissimulés, je me replongeais dans mes années boys. A écoutais leur album en boucle, relire les articles. Ca me fit un bien fou. Je regardais ma montre. 20H45. Oulla ca sent le retard à plein nez, Je filais à la douche et profitais des biens faits de la douche thalasso. Puis direction mon armoire tout en me posant l’eternel question. Que vais-je porter ? Le dilemme de toutes les filles sur cette terre. J’ouvris le coté penderie de ma nouvelle penderie et vit un mot.

‘’Porte cette ensemble ce soir. J’espère que c’est à ta taille. Je t’embrasse, Kevin’’

Je pris le cintre en enleva le plastique de protection. L’ensemble était sublime. Un haut gris perle avec une jupe blanche. En voyant l’ensemble, je me suis demandé si je pouvais réellement rentrer dedans. Mais je n’avais pas le choix l’heure tourné et j’étais sur le point d’être en retard si je n’enfilais pas ca de suite. Je courus ensuite dans la salle de bains. 15 min pour la coiffure et le maquillage. Pour moi c’était du tout cuit. Je terminai d’enfilais mes chaussures quand quelqu’un monta dans l’ascenseur. Je jetai un vite coup d’œil dans la glace de l’entrée. J’étais magnifique sans me vanter. L’ensemble m’allait à merveille et mon chignon a moitié défait et mon maquillage collait bien avec ma tenue. L’ascenseur arriva à mon étage et la porte s’ouvrit. Je me retrouvai nez à nez avec AJ.

AJ : WWOOAAAOOWW, tu es magnifique. Kevin ne s’était pas tromper.
Moi : Merci, mais tu sais faut pas en faire autant pour moi.

Je me sentais rouge écarlate.

AJ : Cela faisait longtemps que je n’avais pas vu une aussi jolie fille.
Moi : Merci…… Bon…euh… on y va…
AJ : Si Mademoiselle veux bien me suivre jusqu'à son carrosse. Je ria et on redescendit.

Je ne savais pas trop comment tout cela allais ce passait. Dans la voiture j’étais dans mes penser. On discuta un peu avec AJ.

AJ : Alors tu dois êtres un peu chamboulé d’avoir appris tout cela si soudainement.
Moi : Tu ne crois pas si bien dire. Je me retrouve un peu ici par ce que je l’ai bien voulus. Je pense que le destin avait choisis ca pour moi, alors je respect le destin. Mais intérieurement, j’en avais grand besoin. Et puis…
Aj : Et puis quoi ?
Moi : Non rien, tu le sauras bien assez tôt.
AJ : Comme tu le sens, je ne vais pas te forcer à dire quelque chose que tu ne veux pas me dire.

Je tournai ma tête pour lui dire merci mais je plongeai sans le faire express mon regard dans le sien. Il avait un regard d’une profondeur, je crois bien que j’allais craquer. J’ôtai mes yeux de son regard.

Moi : Merci Aj, je sens que je peux compter sur toi.

On ne parla plus jusqu'à l’arriver à la petite fête. Je n’avais qu’une envie en arrivant devant la maison, courir et me jetait au coup de Kevin. Mais je n’étais plus une gamine, j’étais une femme et je devais réagir en tant que telle.

Aj m’ouvrit la portière et je descendis de la voiture. J’avais le cœur qui battait à 200 à l’heure.

AJ : Rassure toi, ce n’est pas une réception, juste un petit repas. Allez viens.

Je ne pouvais pas bouger, j’étais comme paralysée. AJ me prit par la main et je sentis sa force me traversait le corps. J’avançai doucement et je me sentais mieux à présent. Il sonna à la porte il y eu un léger silence. La panique revenait au galop mais AJ étais la et je soufflai un bon coup. La porte s’ouvrit et j’entrai enfin dans l’arène.
Back to top Go down
View user profile http://unbreakabletour2008.skyblog.com
Trinity
New Members
New Members
avatar

Number of posts : 75
Age : 32
Localisation : Nancy
Registration date : 2008-03-26

PostSubject: Re: Le changement d'une vie.   Sun 25 May - 15:16

Nick : Bienvenue chez toi !!!

Il me prit dans ses bras et me porta jusqu'à la table. Tout le monde été la. Brian, Leighanne, Kevin, Christine, Howie, AJ, Nick, Baylee. J’étais un peu perdu. Tout le monde leva son verre.

Brian : Au retour de notre ami, qui nous a quittés pendant beaucoup trop d’année. Tchin !!!

Tout le monde trinqua à mon retour. Moi je ne savais pas trop quoi faire. AJ me tendit son verre et je trinquai avec lui. Il m’inspirait confiance. Je ne connaissais que très peu les autres mais je peux vous dire que cela allait vite ne plus trop être le cas.

Après avoir trinquais avec tout le monde, Kevin ce leva, me regarda et commença un discours.

Kev : Un peu de silence la family, j’ai besoin de dire certaine chose en votre présence.

Tout le monde se tut et il reprit :

Kev : Lia, ma sœur, je ne sais pas ce que maman a pu t’écrire dans cette lettre, mais je voudrais te dire certaine chose. Quand tu es née, mon rêve venait enfin de se réaliser, j’ai toujours voulus avoir une petite sœur et j’en étais plus qu’heureux. Je ne pensais pas que maman avait proposé une demande d’adoption pour la France. Elle m’avait seulement dit que tu irais dans une famille d’accueil pour pouvoir subvenir à nos besoins pendant un certain temps. Elle m’avait aussi que le jour ou je voulais te voir je pourrai. Mais le soir ou je suis rentré a la maison et que ut n’étais plus la, cela a été un déchirement pour moi. J’ai demandé a maman dans qu’elle famille d’accueil tu avais mise et elle m’a dit, ‘’En France, une famille bien et que voulais une 2eme fille ‘’. Depuis ce jour la, je n’ai plus parlé a maman pendant 2 ans minimum. Et je m’en suis toujours voulu. Moi qui avais sacrifié un rêve pour un autre, je ne le supportais pas. J’ai tout fait pour t’appeler des que tu as eu l’âge de 18 ans. Mais à chaque fois je ne finissais jamais le numéro. Je n’en avais pas le courage. J’étais un peu lâche. Sache que maintenant, je vais tout faire pour te montrer combien on t’aime ici. Ton existence est connue de tout le monde. La family m’a toujours soutenu dans mes choix et quand maman et morte, ils m’ont conseillé de venir te voir. Je suis venu mais je n’ai pas voulus bousculer les choses. La suite tu l’a connais. Cela va faire maintenant 10 ans que tout le monde connait ton existence. Alors on a plein de chose à te raconter, a te montre et a te faire découvrir. Bon retour a la maison sœurette.

Il régnait un silence olympien dans la pièce, et moi je pleurais comme une madeleine, je me levai et alla me pelotonner dans les bras de Kévin.

Moi : Kevin, je ne t’en veux pas de m’avoir sacrifié pour un rêve, je sais ce que c’est de faire des choix difficile. Maintenant c’est à moi de te dire certaine chose. Ma famille adoptive voulais une fille, ils m’ont adopté mais après ma mère adoptive est tombée enceinte 3 ans après mon arriver. Il m’on toujours considérer comme leur fille mais d’une autre manière. Je n’étais plus la préférer, j’étais un peu la honte de la famille. Celle qui n’avait pas réussie ces études, ni su choisir sa profession. Alors quand j’ai reçu cette lettre, je ne voulais pas y croire, pour moi c’était le seul moyen de fuir cette famille si rose aux yeux des autres. J’ai toujours su au fond de moi qu’il me manquait quelque chose, et je ne pensais pas que c’étais un frère qui habitais outre atlantique.

Je me retournai pour voir un peu tout le monde.

Moi : Vous allez peut être rire, mais je vous connais quasiment tous par cœur. Je suis une fan invétérer des votre groupe. Ma mère adoptive ne supportais pas que je vous écoutais a longueur de journée, mais pour moi c’étais le seul moyen de m’évader de cette prison en or. J’ai toujours voulu vous rencontrer au moins une fois dans ma vie. Mais impossible d’après ma mère. Pas assez âgée. Alors quand on vous apprend que vous faite partie de cette famille que vous avez toujours voulu connaitre, je peux vous dire que vous avez du mal à réaliser. Aujourd’hui encore c’est dur, j’ai peur que demain, je me réveille et me retrouve en France. En plus vous me connaissez à peine, on va en passer des soirées à parler…

Brian : Tu ne crois pas si bien dire Lia, regarde.

Il se leva de table et se dirigea vers le meuble de télé. Sacrément grand d’ailleurs. Il ouvrit les portes. Je n’en croyais pas mes yeux des Centaines de cassettes et de DVD. Sur chaque il y avait des dates. Depuis mon départ pour la France jusqu’au dernier noël.

Brian : Ta famille adoptive avait se devoir. Nous envoyés régulièrement des cassettes de toi.

Il y avait tous, mes galas de danse, mes compétitions de GRS, les noëls, nouvel an, des vidéo de vacance, rentrée scolaire, anniversaire et autre. J’avais du mal à lire tout tellement qu’il y en avait.

Kevin : on te connaît par cœur nous aussi, on a même une vidéo que ta mère adoptive a pris sans que tu le sache.

Il s’avança et sortie un DVD de couleur turquoise. Dessus rien de marquer. Tout le monde vint nous rejoindre sur le grand canapé. Je m’asseyais par terre et Aj vint s’assoir derrière moi mais sur le Canapé, je me blottis entre ses jambes et Kevin lança le dvd. Le DVD commençait sur la petite famille pendant une réunion de famille. Je m’en rappelle très bien de cette journée. C’était mon examen d’entrée pour une troupe de danse. J’avais passé des heures à préparer mon enchainement. C’était justement sur une de leur musique. On me voit pendant le repas. Ma mère m’avait dit qu’elle ne pouvait pas y assister car tout le monde avait des choses à faire. Alors j’y avais été seul. On me voit prendre le bus, sortir, arriver devant le studio me préparait et le moment de mon passage. Rien que de le visionner, j’en avais des frissons. Je me souviens encore de cette chorégraphie. C’était sur un remix de the call et de the perfect fan. C’était un ami à moi qui avait fait le remix. Quand la musique commença, je ne pus m’empêcher de me rappeler les pas. La partie perfect fan sur pointe et le reste en ballerine. Je n’avais jamais pu voir ce que cela donner. Je m’enfonçai de plus en plus contre AJ. J’avais tellement d’émotion que tout Mes souvenirs remontaient. Aj mis ses bras autour de mon coup et commença à me bercer. La chorégraphie était, sans me venter, sublime. Brian avait les yeux brillant, comme le reste de la family d’ailleurs. On sentait dans cette chorégraphie dans qu’elle état j’étais durant cette période de ma vie. Malheureuse mais qui en voulais tellement. Quand The call commença, on sentait a qu’elle point je voulais avancer dans me vie. Je m’étais donné à fond dans cet examen. Et pourtant je n’avais pas été prise. Mes pas étaient sur et précis. Mon corps suivait le rythme à la lettre. Et quand la musique se tut, je sentis une larme sur mon épaule. Je me retournai et vis Aj pleurer.
Aj : Tu nous as manqué petite sœur, sanglota t-il

Tout le monde applaudie une fois la vidéo fini. Je ne savais pas que j’avais fais passer autant d’émotion dans cette chorégraphie.

Nick : Quand quelqu’un a le cafard, on embraque la vidéo et on la regarde. On a remarqué a qu’elle point tu souffrais c’est pour ca qu’on avait commencé à nouer contact avec toi. On à essayer des concours, des lettres a certains fans. On aurait du te faire participer a un concours pour la prochaine tournée. Mais les choses fut différentes. Denise est partie avant. On voulait tellement te faire connaitre toute la famille au grand complet.

Moi : Et je comprends parfaitement. Apres toutes ses émotions, on pourrait passer à table et penser un peu à autre chose non ??


Tout le monde souria et on se remit a table. Apres avoir passé une partie du repas à rire et à papoter de nos vies respectives, la fatigue commençais à gagner du terrain. Ne voulant pas forcement partir, je luttais de toute mes forces mais une fois assise sur le canapé pour regarder quelques vidéos, le coup de grâce. Je m’endormie comme une vieille chaussette. AJ me réveilla au bout d’une heure afin de me ramener à l’appartement.

Durant le trajet, je sombrais encore une fois dans mon sommeil. Mais je fus réveillé par des bruits étranges. J’ouvris les yeux et vit AJ dehors en train de téléphoner. Il avait l’air énervé.

AJ : Depuis combien de temps ?
… : …………
AJ : Et moi croyait pouvoir avoir confiance en toi.
… : …………
AJ : Ne me sort pas les coups de l’alcool ou autre. Tu sais que sur ce point, je suis imbattable
… : …………
AJ : QUOI ? Te pardonner ?? Hors de question. Oublie moi une bonne fois pour toute.

Et il raccrocha le téléphone. Moi, je ne savais plus ou me mettre. Aj rentra dans la voiture et redémarra.

Aj : Désolé de t’avoir réveillé.
Moi : Pas grave, je suis désolé d’avoir entendu ta conversation. Je ne sais pas ce qu’il ou elle t’a fait mais pour que tu sois dans cette état, ça à l’air d’être pas très sympa.
AJ : Je t’expliquerai demain, je suis trop énerver pour en parler.
Moi : Je comprends.

Le silence s’installa dans la voiture jusqu'à la fin du trajet. La respiration rapide me montrait à quel point il été énerver. En s’arrêtant devant l’immeuble, je ne voulais pas en finir sur un silence insoutenable.

Moi : Si tu as besoin d’en parler, appelle moi à n’importe qu’elle heure, le portable est toujours allumer.

AJ : Merci c’est gentille. Allez file te coucher puce.
Moi : Ok bonne nuit !!

Et je sortie de la voiture. En ouvrant la porte de l’immeuble, j’entendis AJ.

AJ : Lia…

Je me retournai et le regarda

AJ : Merci de t’inquiéter pour moi, cela me touche profondément.
Moi : De rien c’est normal.
AJ : Bonne nuit a toi aussi puce.

Et il referma la fenêtre et partie.

Je poussai la porte de l’immeuble et monta me coucher.
Back to top Go down
View user profile http://unbreakabletour2008.skyblog.com
Trinity
New Members
New Members
avatar

Number of posts : 75
Age : 32
Localisation : Nancy
Registration date : 2008-03-26

PostSubject: Re: Le changement d'une vie.   Sun 25 May - 15:17

Chapitre 3

J’ouvrais les yeux difficilement. La lumière entrait délicatement a travers mes volets a moitié fermer. Que j’étais bien sous ma couette. Pour rien au monde je me serai levé. J’attrapai la télécommande de la télé et l’alluma. Potin de star. Pff Qu’est ce que je pouvais détester ces émissions. Pourtant j’écoutai plus attentivement lorsque j’entendis le nom d’AJ.

Speaker : En effet, nous venons d’apprendre grâce au myspace de Melle Brown, que celle-ci viens de quitter AJ Mc clean. D’après elle, il n’y aurait plus rien entre eux depuis quelques temps. Affaire à suivre.

Je baissai le son de la télé. Alors je comprenais mieux pourquoi il était dans cet état hier soir. J’avais une envie folle de lui téléphoner pour prendre de ses nouvelles. Mais je n’osais pas. Alors je décidai à aller déjeuner. J’allumai la radio, le Pc et alla dans la cuisine. Puis en préparant le petit dej, je me rendis compte que c’étais mon premier petit déjeuner aux USA. Rien que d’y penser, j’en avais des frissons, j’étais enfin américaine. Il fallait que j’immortalise ce moment. Je courrai dans la chambre et attrapa parmi mes valises mon appareil photo. Je pris quelque photo de moi avec les poêles, mon bol de céréale, mon bacon et autre. Une fois que j’eu enfin fini de déjeuner, je décidai d’aller me doucher. Alors que je commençai à me déshabiller, mon fixe sonna.

- Allo ?
- Lia, c’est AJ
- AJ, comment ca va depuis hier ?
- Ca pourrait aller mieux. Je ne sais pas si tu es au courant ?
- Malheureusement oui, j’ai entendu ce qu’il t’etais arrivée ce matin à la télé. Je suis désolé. Je savais combien tu aimais Kaci.
- … Oui, est ce que l’on peut se voir aujourd’hui ?
- Oui pourquoi pas, je ne suis pas encore prete. Tu veux passer dans combien de temps.
- Bah quand tu sera prete.
- Dans 1 heure alors.
- Ok a tout à l’heure.

Je raccrocha et alla enfin me doucher. Après une séance coiffure, habillage difficile, j’étais enfin prête. Je préparai le café lorsque j’entendit sonner. Je pris le combiné et ouvrit a AJ.

Il avait une sale tête. Il avait l’ai enerver, déçu, et déprimer à la fois. Je ne savais pas tres bien par ou commencer.

- Je te sers un café ou quelque chose d’autre ?
- Un café, je veux bien merci.

Je filai à la cuisine et lui ramena un Nespresso. J’essayai difficilement de le faire parler.

- Et sinon quoi de neuf ?
- J’en ai marre Lia, c’est tellement compliquer. Pourquoi elle m’a fait cela ?

Moi, je ne savais pas quoi dire, les situations comme ca ne m’étaient jamais arrivé.

- C’est qu’elle n’était pas faite pour toi et que surtout elle ne te méritait pas.
- J’avais tellement confiance en elle et elle à tout gâcher. Moi qui voulais construire quelques choses de solide et…et…

Il fondit en larmes. Je lui apportai son café et essaya de le consoler. Pour une fois que ce n’était pas moi qui me faisait consoler… Je ne savais pas trop quoi dire, et lui il devait vider sa tristesse. Il pleura un long moment dans mes bras. Il avait l’air détruit. Pendant un moment j’ai même cru qu’il s’était endormi. Il ne répondait plus à mes paroles. Alors que je commençais à m’inquiéter, il releva la tête et me regarda droit dans les yeux.

- Lia, je sais que je peux avoir confiance en toi, alors je voudrais que tu me soutiennes dans cette épreuve, j’ai peur de replonger.

Je savais bien sur de quoi il parlait, son problème qu’il avait réussi à affronter depuis 6 ans, il fallait qu’il continue dans cette voix.

- Tu ne replongeras pas, je serais la et on va se serrer les coudes, fais moi confiance.

Il me regarda avec une infime lueur d’espoir dans les yeux. Je venais de franchir un certain cap avec lui. Il bu son Nespresso d’un seul coup et décida de m’emmener visiter la ville. Car d’ici quelques semaines, je serais seule pour affronter cette nouvelle ville.

Après avoir passé quelques coups de téléphone, nous étions donc partie lui et moi. D’abord, la première chose à avoir en ville, c’est une voiture, donc shopping chez les concessionnaires. Malgré mon compte en banque bien garnie, je ne voulais rien de tape à l’œil. Après avoir visité une dizaine de concessionnaire, je trouvais enfin ma perle. Une fiat 500 de couleur crème avec les 3 bande représentant l’Italie, ce pays que je considérais comme le mien depuis des lustres. Après avoir payé la voiture pour une livraison sous quinzaine, nous continuions donc la visite de la ville. Plus la journée avançait, plus je me sentais réellement chez moi. Il me montra les bars, discothèque, université et entreprise ou je pouvais éventuellement aller travailler. Je fis tout ca gaiement mais non sans gène. Beaucoup de monde nous regardait. AJ qui s’affichait déjà avec une nouvelle conquête alors qui venait à peine de quitté Kaci, je pensais intérieurement que cela allais faire les choux gras des journaux a sensations. Mais en même temps, je ne faisais pas tellement Américaine. Donc AJ décida de m’emmenai faire un peu les boutiques pour être un peu plus à la mode US.

Au bout de quelques heures, j’entrai, résigné dans le dernier magasin que AJ voulais me faire visiter.

- Allez courage puce, c’est le dernier promis.
- J’espère car je suis au bout du rouleau. Avec le décalage horaire, j’ai l’impression d’être sur Mercure.

Il ria et dit :

- Alors il te manque encore 2 pantalons, une paire de basket et quelques hauts assez simples pour la saison.

Et avant même que j’ajoute un mot, il fila dans les rayons. A force Aj avais appris mes gouts par cœur. Pendant que je m’affalais dans un fauteuil bien moelleux, mon cellulaire sonna.

- Allo ?
- Lia, c’est Kristin, Kevin te cherche partout.
-Salut Kristin, je suis avec AJ entrain de faire les boutiques, il a réussi a avoir raison de moi.
- Cela ne m’étonne pas de lui. Appel Kevin et dis lui ou tu es. Je te fais des bisous
- Merci Kristin je l’appelle de suite. Bisous.

Je raccrochai et appela Kevin pour lui indiquer ou nous étions. Il ajouta qu’il nous rejoignait car il devait parler rapidement à AJ. Aj revint sans rien dans les bras. Je remerciai intérieurement dieu de ne pas m’avoir imposé une séance habillage supplémentaires et nous sortions donc boire une limonade dans le café d’à coté.

Quand on sorti, le soleil commençais a décliner a l’horizon, je venais de passer ma première journée complète loin de la France et je n’avais ressenti aucun manque de la France. J’étais même épanouie. En me regardant dans une vitrine avec un des ensembles acheter, j’étais différente. Il manquait juste un bon passage chez le coiffeur.

Après s’être installé sur la terrasse de café, on commanda une limonade fraiche en attendant Kevin. Pendant que l’on sirotait notre limonade, je laissais vagabonder mon esprit au grés des sensations. Le vent, le soleil, les enfants rirent au loin. Je ne vis pas le temps passer. Kevin arriva et parla à AJ un peu plus loin. Moi, je ne voulais pas m’imposer et Aj ne bronchais pas. Au bout de quelques minutes, Aj fit un oui de la tête et ils revinrent vers moi. Je ne posa aucune questions pour ne pas augmenter la gêne de AJ.

- Alors on fait quoi ? Je vous préviens, je ne fais pas un pas de plus. AJ ma trimballer toute la journée. Donc moi je mets une option sur la voiture. Leur dis-je d’une voix amusée.

Ils éclatèrent de rirent ensemble. Apres avoir repris un verre, on décida d’aller tous manger un bout chez moi. Kristin nous rejoignis à mon appartement et on mangea un repas un peu sympa sans pour autant faire de folie. La soirée se passait bien tranquillement mais vu l’heure qui avançait tout le monde partait un peu au compte goutte. Aj était le dernier.

On parlait depuis une bonne vingtaine de minutes.
- Alors en résumé coup de chance pour le groupe.
- Voilà, et depuis nous en sommes la. Et je peux te dire que nous regrettons quasiment rien.

Je restai muette devant ses dernières paroles. Ils ne regrettaient alors rien. J’en avais quasiment le souffle couper. AJ me regarda et vit qu’il avait dit une connerie.

- Lia, je n’ai pas voulus dire ca dans ses sens. Bien sur qu’on regrette tous de t’avoir sacrifié. Je peux te dire qu’a chaque fois qu’on passer en France, Kevin était à la limite de la dépression.

Moi, je ne voulais pas en entendre plus. Je me levai d’un bon et couru jusqu'à a chambre. Je ne pouvais contenir mes larmes plus longtemps. Je me jetai sur mon lit et pleura à chaudes larmes. Alors il ne regrettait rien. Même pas ma vie d’enfer en France. Et je repleurais de plus belles. J’avais l’impression d’être de revenu en France dans ma prison de verre. AJ toqua à ma porte.

- Va t’en, hurlais-je
- Lia, laisse-moi entrer
- NON !!

Mais il entra quand même. Il vint s’asseoir sur mon lit.

- Lia, tu sais bien qu’on t’aime tous. Quand je voulais dire qu’on ne regrettait rien, je parlais de ce que l’on avait vécu depuis que nous étions devenus les BSB.

Je n’y comprenais pas grand-chose. Je sentie Aj m’attraper par la taille et me tira vers lui. Je me blottis contre son torse et je finissais de pleurer a chaudes larmes. Il me berça encore un peu. J’étais bien dans ses bras. Je me sentais protéger. Comme une force venue d’ailleurs, je levai mon visage vers celui d’AJ. Je plongeai mes yeux dans les siens. Et comme des aimants qui se rapprochent, nos visages étaient sur le point de se toucher. Je sentie son souffle sur mes lèvres, j’étais à la limite de tressaillir. Puis comme si il avait entendu mes pensées, il se pencha un peu plus sur moi et m’embrassa. Ce fut intense. Cette sensation indescriptible m’envahit le corps, c’est même si je n’en redemandais pas. Nos lèvres restèrent coller un certain moment. Puis je repris mes esprits et je m’éloignai.

- Euh, excuse moi, je ne sais pas ce qui m’a pris. Dis-je encore sous le choc.

Je m’éloignai et alla m’asseoir sur ma chaise de bureau. Je devais reprendre mes esprits. AJ se leva, me fit un baiser sur la joue et partie. J’entendis les portes de l’ascenseur se refermaient.

Mais qu’est ce que j’avais fait. Ma question resta en suspend comme beaucoup de sensation à l’intérieur de moi. J’allai me coucher pour y voir plus clair. Comme on dit toujours, la nuit porte conseil.
Back to top Go down
View user profile http://unbreakabletour2008.skyblog.com
Trinity
New Members
New Members
avatar

Number of posts : 75
Age : 32
Localisation : Nancy
Registration date : 2008-03-26

PostSubject: Re: Le changement d'une vie.   Sun 25 May - 15:18

Quelques semaines plus tard…

- Lia, n’oublie pas ta palette de fard à paupières.
- Oui Leigh, t’inquiètes pas, mon matériel et prés depuis hier soir !!


J’avais trouvé du travail. Maquilleuse adjointe pour les boys. Donc j’étais quasiment toujours avec eux. Je vérifiai une dernière fois mes valises avant la tournée. Fringues, valise à maquillages, cosmétiques, argent, papier… J’avais tout, j’étais prête à partir.

Excitée comme une puce, je chargeai l’ascenseur avec l’aide de Leighanne. On attendait toutes les 2 devant mon immeuble l’arrivée du bus de la tournée. Puis la délivrance arriva au fond de la rue. On chargea les affaires et c’était partie pour 1 an à faire le tour du monde.

La tournée ce passait en 6 partie

- U.S.A - Australie
- Europe - Afrique
- Asie - Amérique Latines.

Avec un mois de pause entre l’Australie et l’Afrique. J’allais faire le tour du monde est en plus à l’œil. Que demander de plus ?? Que AJ me parle plus peut-être. Depuis notre baiser l’autre soir, il me parle toujours mais beaucoup beaucoup moins. Cela me mettait à chaque fois le moral dans les chaussettes. On aurait pu en reparler le lendemain. Mais non, il n’en a jamais reparlé et moi ca me bouffe la santé.

Nous roulions donc pour l’autre bout du pays. Nous devions arriver à Los Angeles pour le lendemain dans la soirée. J’avais prévus le coup des moments de solitude. MP3, Lecture, Ordinateur portable, cahier d’écriture et plein d’autre chose. Après que l’émotion fut redescendu, j’eu un sacré coup de barre et je me suis assoupi un peu. Au bout de quelques minutes ou quelques heures, je me réveillai en sentant quelqu’un prés de moi. Je levai la tête et vit Kevin m’observer.

- Ca fait longtemps que tu m’observe ?
- Assez longtemps pour voir que quelques choses te tourmentent.

Je me rasseyais correctement et se joignis à moi. Je n’osai pas trop le regarder. Je sais qu’il lis en moi comme dans un livre.

- Tite sœur, je pense savoir ce qui te perturbe.

Mon sang ne fit qu’un tour. J’essayai de garder un soupçon de calme dans ma voie.

- Ah bon ? Et qu’est ce que c’est d’après toi.
- Le stress de ta 1ère journée
- Oui, un peu, répondis-je faussement.

A ma plus grande surprise, je respirai mais pour peu de temps.

- Et aussi par ce que AJ ne te parle quasiment plus.

Je me figeai sur place. Comment avait-il deviné problème avec AJ.

- Et … Et qu’est ce qui te fait penser ça ?
- Je l’ai surtout deviné. Tu été toujours avec lui avant. Tu lui sautais au coup quand tu le voyais mais la aujourd’hui, rien ne c’est passer ; tu as dis bonjour à tout le monde et tu t’es isoler. Pourquoi tu as réagis comme ça ?
- Je n’en sais rien du tout frero. Cela dur depuis quelques semaines et ca me pèse…

Je ne pouvais lui dire ce qui c’était passer. Pour moi, ce moment devait rester inoubliables, mais pour le moment, c’était plus un calvaire.

- Je vais essayer de voir ce qu’il en dit.

Il se leva et commença à partir.

- Kev !
- Oui soeurette
- Si … s’il ne veut pas parler, ce n’est pas grave, ne cherche pas la petite bête.

Il acquiesça d’un signe de tête et ajouta un OK quasi inaudible et partie dans le fond du bus. Moi je paniquais quasiment toute seul. Rien que de savoir que Kevin et AJ allais parler, je me faisais des films toutes seules. J’enfonçais alors fermement les écouteurs dans mes oreilles et je lançai l’album de Thierry Obadia. Mais impossible de me concentrer sur l’album en question. J’avais mes pensées vers AJ. Depuis que j’étais ici, je n’avais eu aucuns problèmes d’ordre personnel. Mais il fallait bien que ca arrive un jour ou l’autre. Alors que faire. Aller le voir et lui claquer la vérité à la figure un peu comme un malpropre ou alors de reste diplomate et attendre que les choses se soient un peu tassées. Quitte a avoir le moral a zéro pendant plusieurs jours, je savais qu’il en fallait passer par la.

Le bus entra dans une station service et se gara. J’allais enfin pouvoir me dégourdir les jambes. Je descendis du bus et alla au toilette. Puis j’allai m’assoir sur un banc pour fumer une cigarette. Le soleil été chaud. J’avais légèrement besoin de bronzer mais le soleil fut cacher par quelqu’un j’ouvris les yeux. Devant moi, il y avait AJ. Je me relevai un peu et lui adressa un léger sourire.

- Alors ca a pas l’air d’aller d’après ton frère
- On va dire qu’on as vu des jours meilleurs…

Intérieurement je voulais tout lui dire d’un coup. Mais impossible de sortir plus.

- Tu sais tu peux me parler, j’espère que ce n’est pas trop grave.
- … Oui et non, on va dire que je suis un peu dans le flou.
- par rapport à quoi ? Tu sais que tu peux tout me dire

Je devins rouge écarlate, comment lui dire que c’étais par rapport a lui, à notre baiser de l’autre soir. Mes mots se bousculèrent dans ma tête, impossible de lui dire. Puis

- C’est par rapport à l’autre soir je me doute.

J’acquiesçai d’un signe de tête.

- Tu sais, je ne regrette pas mon geste, mais tu sais dans les moments la, je venais de me séparer de ma petite copine, et je ne voulais pas souffrir la suivante. Maintenant à voir si le reste de la band et surtout Kevin, serait ok pour nous voir ensemble.

Je comprenais tellement bien ce qu’il voulait dire. Connaissant Kevin, il voudrait protéger sa sœur. Mais bon il connaissait AJ depuis leur début dans la musique.

- Alors tu compte faire quoi lui répondis-je
- Déjà, reprendre ce que l’on faisait avant. Rire ensemble, passer de bons moments et voir ce que nous réserve l’avenir.

Ca proposition me plaisait beaucoup. Surtout dans le contexte de la tournée.

- D’accord j’accepte. Mais je voudrais que l’on dise à Kevin que ca c’est calmer entre nous.
- Ok, alors on y va ? Dit-il en me tendant la main.

J’acceptai en le lui la prenant et nous marchions direction le bus. Le reste du voyage pour la journée se passa dans le plus grand bordel. Entre Nick et Brian qui faisait les pitres, moi qui éclatais de rire à chaque blague de AJ. On passer de bon moments. Mais la fatigue se faisait sentir. Alors comme le bus avait des lits (et oui bus aménager) je me couchai sur celui de AJ qui vint me rejoindre plus tard dans la nuit. Je me blottis contre lui et je me rendormis.

J’ouvrais les yeux. On ne roulait plus. Je sentais bien que le bus était arrêté. Alors je sortis du lit et regarda un peu partout. Personne j’ouvris la porte du bus et la referma de l’extérieur. Un vent léger venait me chatouiller le visage. Il faisait déjà bon dehors. Je remarquai que nous étions prés d’un restaurant. J’entrai et essaya de trouver le reste de l’équipe. Un serveur vint vers moi.

- Puis-je vous aider ?
- Oui je cherche les personnes qui sont arrivé dans se bus. Je fais partie de leur équipe.

Je lui tendis alors mon passe.

- Suivait moi s’il vous plait.

Il me fit traverser la pièce principale avant d’ouvrir la porte d’une salle privée. Il y avait de l’ambiance.

-Tiens voila la marmotte - fit remarquer Nick
- Oui et je peux vous dire que j’ai super bien dormis. Ajoutais-je avant de dire bonjour à tout le monde.

Je finissais par AJ, en lui faisait un bises un peu plus longues que les autres il souriait et me tendit ma chaise. Je m’asseyais a coté de lui.

- Alors je vois que cela va mieux entre vous, indiqua Kevin.
- Oui on a un peu parler et puis tout est rentrer dans l’ordre.
- J’ai toujours dit qu’il faut toujours parler dans un couple, souffla Nick parmi la tablée

J’avalai ma gorgée de café de travers et faillis m’étouffer. Tout le monde me regarda avec de gros yeux

- Bah quoi ajoutais-je, on a plus le droit d’avaler de travers

J’étais un peu mal à l’aise mais personne n’ajouta rien, j’essayai de trouver le regard d’AJ que je trouvai aussitôt. Il me regarda tendrement et je lui souris. Une fois la tension redescendue, le repas continua normalement. Enfin presque. Kevin avait un regard soutenu sur moi et AJ, mais je ne fis rien et AJ aussi.

Une fois le bus repartie sur la route, tout le monde été calme. En pleine séance de digestion, tout le monde fit la sieste sauf moi qui essayais d’analyser les notes laissé par la maquilleuse principale. Malgré mon envie de concentration je ne comprenais strictement rien. Mon âme vagabondée sur mes souvenirs que j’avais avec AJ, j’en avais passé du bon temps avec lui. Notre première rencontre ce baiser qui était tout pour moi mais aussi la solitude d’après. Puis ma prison dorée, la France, mes amies, et surtout mes 2 meilleurs amis. David et Mélanie. Je m’en voulais de ne pas les avoirs prévenues. Je suis sur qu’ils se faisaient du souci pour moi. J’avais les idées brouillé et je n’arrivais pas à prendre une décision claire et nette. Ou allais-je avec AJ ? Allais-je enfin revoir mes amis d’enfance au moins une fois dans l’année ? Comment allais réagir Kevin si moi et AJ allons plus loin. Toutes ces questions me faisaient enragées toute seule. Et si je me confiais à quelqu’un de l’équipe, il pourrait y avoir des fuites. Mais je n’en pouvais plus, a bout, j’éclatais en sanglots seul dans mon coin. Moi qui voulais réussir dans ma nouvelle vie, je me rendais compte que cela n’était pas si facile. Et que, justement ca allait peut être empiré.
Back to top Go down
View user profile http://unbreakabletour2008.skyblog.com
Trinity
New Members
New Members
avatar

Number of posts : 75
Age : 32
Localisation : Nancy
Registration date : 2008-03-26

PostSubject: Re: Le changement d'une vie.   Sun 25 May - 15:20

Apres avoir utilisé une vingtaine de mouchoirs, j’entendis quelqu’un arriver du fond du bus. Je m’essuyai rapidement les yeux comme si de rien n’étais et me concentra sur le paysage qui défilait dehors. En vain. J’entendis un « Hep lia ! » Je me retournai et vit Brian.

- Oui Bee, qu’est ce qu’il y a ?
- C’est plutôt moi qui devrais te poser la question
- Pourquoi ?
- Ne fait pas l’innocente, ca va faire presque une demi heure que tu pleure. Alors je m’inquiétais et je suis venu
- C’est pas grave.
- Tu es sur ?

Je le regardai avec un regard rageur mais que je perdis presque aussitôt. Il avait raison.

- Non tout va mal Bee. Je voudrais tellement me confier à quelqu’un et que cela reste entre moi et mon confident.
- Je peux jouer ce rôle si tu veux ?
- Tu es sur ? Garder un énorme secret sans rien dire a personne ?
- Je peux te dire que je suis le confident de quasiment tout le monde dans la Backstreet family. Donc j’en ai vu passer des secrets ici. Alors un de plus ou un de moins ce n’est pas si grave.
- Je ne sais pas, enfin je sais plus Bee. Surtout par ou commencer.
- Par le début peut être tu ne crois pas ??

Je ria légèrement pour ne pas réveiller tout le monde. Il savait redonner le sourire a tout le monde celui la.

- Oui tu n’a pas tort. Je vais essayer de faire court.
- D’accord, je t’écoute cousine.
- Voila je ne sais pas si tu as remarqué mais moi et AJ, on est sur le point de franchir un cap. Mais on a peur de la réaction de Kevin. Lui qui est du genre Frère poule, cela ne m’aide pas. Alors je ne sais pas trop ou je vais. Et puis il y a mes meilleurs amis de France qui ont toujours été là pour moi. Ils me manquent et je ne sais pas comment ils vont accepter mon départ. En résumé j’ai les idées en vrac dans ma tête et je n’arrive pas à ranger tout se foutoire.

- En effet, tu n’es pas très ordonnées. Ajouta t-il en me faisant un énorme sourire.

Je ria légèrement. Mais justement comment rangée se foutoir. Pour moi j’étais plus que perdu. A voir ma tête, on aurait cru que je venais d’enterrer toute ma famille.

- Tu sais, ajouta t-il. Il faut faire les choses dans l’ordre. Pour tes amis tu les appelles et tu vois ca avec eux. Apres pour Kevin attend de voir comment cela se profile avec AJ et après tu verras bien. Je sais ce n’est pas la solution la plus clair mais c’est déjà un début, tu ne crois pas ?

Il me regardait avec un air interrogateur et rassurant à la fois. Je savais qu’il était dans le bon chemin. Alors pour le remercier, je lui fis un gros câlin et je lui fis un de mes bisous spécial. Je lui léchai la joue.

A l’arrêt suivant, je sortie la première du bus et courra vers la cabine téléphonique. Je préférai appeler d’un fixe que d’un portable. Je commençai d’abord par David, mon meilleur ami et confident surtout. Les tonalités s’égrainés. Je croisais les doigts pour tomber sur le répondeur mais il décrocha.

- Allo ?
- David ?
- Lia ?? mon dieu tu es en vie !!
- Oui je vais bien rassure toi
- Cela fais des semaines que j’essaye de te joindre mais ton numéro et couper.
- Oui c’est normal je ne suis plus en France
- Comment ca tu n’es plus en France.
- Oui je suis repartie dans ma famille aux USA
- Quoi au USA ??

Et je lui expliquais pourquoi j’étais partie. Il approuvait ma décision et m’annonça que j’avais fait le meilleur choix de ma vie. Il me souhaita une bonne fin de journée et me promettais de me rappelai dés qu’il pouvait.

J’essayai d’appeler Mélanie ensuite mais elle ne décrocha pas. Je lui faisais un résumé sur son répondeur avant de raccrocher.

Je repartais vers le bus avec un poids en moins sur le cœur, une des choses a faire conseiller par Bee avait porté ses fruits. Je revenais tranquillement les idées ailleurs lorsque quelqu’un m’agrippa le poignet pour me tirer dans les buissons haut. J’hurla de peur avant que mon ravisseur ne me fasse taire. Je me retourna un peu tremblante avant de voir que ce n’étais que AJ. Je me blotissa dans ses bras avant de lui soufflais au visage :

- Tu m’as fais peur, ne recommence plus …

Il ne me laissa pas terminer ma phrase en venant capturer mes levres.

- Tu aurais du me prevenir que tu été la.
Il m’embrassa de nouveau pour me faire taire définitivement.

- Je crois que je suis a court d’excuse pour lutter contre tes baisers
- Dieu existe alors

Je me jetai alors sur ses lèvres pour gouter à nouveaux cette douceur. Celle d’AJ. Je n’avais jamais connu autant de douceur et de passion dans un baiser. Les minutes s’écoulèrent sans que les autres ne nous cherchent. Nous profitions d’un petit moment seul à seul et de se retrouver un peu. Puis au loin j’entendis le moteur du bus se remettre en route. Je lui captura les lèvres encore une fois avant de se séparer et de faire le tour chacun de notre coté. Je fit semblant de courir depuis la cabine téléphonique et j’arrivai bien 5 min avant AJ. Un petit sourire un coup d’œil, nous essayons d’être le plus discret possible.

- Brian, je peux te parler 2 min STP.
- Oui je te suis ma chère, messieurs je m’excuse mais on ne refuse pas un tête à tête avec une si jolie fille !

J’éclatai de rire et le tira par le bras pour qu’il me rejoigne.

- C’était juste pour te dire que j’ai enfin appelé mes amis et qu’ils sont définitivement rassurer.
- Tu aurais pu le dire devant tout le monde tu sais
- Oui mais il y a pas que ca. Et là cela devient du secret en plomb. Dis-je en baissant les yeux

Il me releva la tête délicatement

- Tu sais Lia, pour le reste je m’en doutais un peu. Même si vous faite tout les 2 les décontracter, moi je vois tout, je suis pire que la CIA

Je ria encore un peu.

- Je sais que je peux compter sur toi. Mais j’espère qu’un jour Kevin le saura et qu’il comprendra tout de suite.
- Oui ne t’en fait pas.

Nous rejoignons le reste de groupe et continua la route.

Nous arrivions enfin à Los Angeles. J’avais les jambes en compote après avoir passer plus de 2 jours à faire du bus. Et je crois que je n’étais pas la seul. Tout le monde avait l’air bien fatigué. Nous montions tous dans nos chambres respectives. De mon coté je lançai le CD Unbreakable des boys. Je devais me relaxer. Je pris une douche pour me réveiller un peu. L’eau sur ma peau me faisait un bien fou. Tout en réfléchissant à ses jours passés avec eux, je ne regrettais pas mon choix d’avoir refuser de reprendre les études et d’être partie avec eux. Puis un flash me vint à l’esprit. Mais que deviennent les copines des forums. Je sortie alors de la douche et m’enroula dans une serviette et alluma mon PC portable. Je me connectai rapidement sur le réseau de l’hôtel et afficha mes différents forums. Je parcouru plusieurs pages avant de tomber sur un sujets fort interressant.

En effet, une des filles avait eu vent de la sœur caché de Kevin mais personne ne savait réellement qui c’était. Les avis allaient bon train avant que la dernière me saute au visage.

Moi, je pense que c’est une fille qui ne résidait pas aux USA car sinon on aurait eu le nouvelle depuis bien longtemps. C’est vrai que Kevin pourrais passer inaperçu en France sauf quand il est passé dernièrement sur la ville de Nancy la ou je réside. Je l’ai vue dans une voiture avec Kristin coté passager et une fille à l’arrière du véhicule. Sur le coup j’ai cru rêver mais maintenant que vous m’en parler je viens d’avoir le déclic et j’en suis sur à 99%, c’était bien Kevin. Je pense qu’il va y avoir un communiquer. Affaire à suivre je pense…

Je n’y croyais pas mes yeux. Je connais très peu de personne à Nancy qui connaisse les boys. Je me décidai de m’habiller rapidement et d’aller en parler aux autres. J’ouvris ma porte pour sortir dans le couloir quand je percuta de plein fouet Kevin.

- Il faut que je te parle, c’est urgent
- Tu en fais une de ses têtes, qu’est ce qu’il se passe ?
- Viens je vais te montrer.

Je lui montrai l’article en question.

- Il fallait bien qu’un jour ou l’autre cela se sache. Je préviens le manager et on va faire un communiquer. On a plus le choix.

Oui, il avait raison nous étions au pied du mur et nous devions faire quelques choses. Nous en parlions donc aux autres boys et tous approuvèrent la décision.

Le soir même, la presse et la télévision étaient présente au rendez-vous fixé. Une table avec 6 chaises avait été dressée pour la conférence de presse. Et moi je ne tenais pas en place. Je voulais à tout pris fuir l’hôtel mais il était sans aucune issue. Les boys entrèrent les premiers dans la salle de conférence et Kevin pris la parole.

- Après avoir parcouru de nombreux sites qu’il parle d’un sujet me concernant, je vous ai inviter à cette conférence pour enfin lever le voile sur cette rumeur. Oui je vous confirme bien que j’ai eu pendant de nombreuses années, une sœur cacher en France. Cela n’étais pas une décision de moi mais de ma mère qui ne fait plus partie de se monde malheureusement. Je viens enfin de la retrouver et je voudrais vous la présentez. Lia, si tu veux bien venir s’il te plait.

J’entrai alors dans la salle de conférence et les flashes se déclenchèrent d’un seul coup. Il fallait en passer par là pour être définitivement tranquille.

Kevin repris son discours.

- Lia, ma sœur, à été élever dans une famille modeste dans l’Est de la France. Je suis partie la chercher à la suite de la mort de notre mère afin de lui avouer la vérité, elle ne m’en a pas voulus, loin de là, mais elle a encore beaucoup de temps pour prendre ses marques avec nous.

Il se retourna vers moi et me fis signe. Je pris une grande inspiration et me lança dans mon discours.

- Je suis bien née ici aux Etats-unis mais pour des raisons personnelle, j’ai donc du quitter mon pays. J’ai vécu 22 ans dans une famille qui pour moi était la mienne. Quand le voile fut lever pour moi, cela fut déjà un choc avant d’être une délivrance. Quand vous chercher pendant des années ce qui vous manque au plus profond de votre être et qu’un jour on vous l’annonce de but en blanc, la nouvelle est difficile a avaler. Mais maintenant je suis renter chez moi dans mon pays, la où ma vie doit être depuis le début de mes jours.

Je repris ma respiration et termina.

- A toutes celles et ceux qui me reconnaitront, vous me manquais, je ne le vous le cache pas. Jéjé, Marine, Lie, Fanouche, Sugar et tout les autres qui me reconnaitront, je serais toujours la même et voyais moi toujours comme la fille bout en train que j’étais. Je vous remercie.

Kevin hocha la tête et je partis. La suite de la conférence se passa sans esclandre et moi, j’étais encore un peu sous le choc. Je remontai dans ma chambre et me coucha presque aussitôt. J’étais vider de l’intérieur et j’avais encore les idées en vrac. Toutes la planète entière allais savoir qui j’étais et je ne voulais même pas savoir comment allais réagir mes amis. Et retourner mes idées dans ma tête je me suis assoupie tout en rêvant d’une fin meilleur.

Durant la nuit je me réveillai en sursaut. Pourtant je ne rêvais pas. Puis des coups se firent entendre à la porte. Je me levai, enfila mon peignoir en soie noir et alla ouvrir la porte. AJ se tenait devant la porte à se triturer les doigts.

- Bah AJ, tu ne dors pas ? Tu as vu l’heure qu’il est ?
- Oui je sais mais cela fait 3h que je tourne en rond dans mon lit, alors je me suis décider à te rejoindre. En plus tu es partie sans nous dire bonne nuit…
- Et si l’un des boys ne te trouve pas demain matin dans ta chambre ? Dis-je tout en scrutant un peu le couloir pour être certaine que personne ne trainait dans les parages.
- Demain il compte tous se lever tard, donc …

Une porte s’ouvrit sur le couloir. J’agrippai AJ par le bras et le tira dans ma chambre et essaya de fermer la porte délicatement.

- On as eu chaud !! dis-je en me retournant vers lui

Il me regardait avec des yeux tendres. Il s’approcha de moi, enroula ses bras autour de ma taille et me souffla à l’oreille

- Tu es sublime dans se peignoir.

Rien qu’a ses mots, je tressaillis. Je me rendis compte qu’il ne m’avait jamais vue en tenu de nuit. Je devins alors rouge écarlate et enfouissais mon visage contre son torse.

- Ne te cache pas, tu sais tu n’as pas a avoir honte.
- Je sais mais la situation et un peu ambigüe non ?
- Non je suis juste venu rejoindre la femme que j’aime pour passer la nuit avec elle.

Suite à ses mots, je lui pris le bras et l’entraina dans ma chambre. Je me couchai et vint me rejoindre rapidement. Nous nous installâmes et Orphée vint prendre nos esprit.
Back to top Go down
View user profile http://unbreakabletour2008.skyblog.com
Trinity
New Members
New Members
avatar

Number of posts : 75
Age : 32
Localisation : Nancy
Registration date : 2008-03-26

PostSubject: Re: Le changement d'une vie.   Sun 25 May - 15:22

Voila, vous avais tout pour le moment, je continue ce soir ainsi que demain soir. Et des qu'il y a une bonne partie, je vous poste tout d'un coup!! Bonne lecture!!
Back to top Go down
View user profile http://unbreakabletour2008.skyblog.com
Mary-Eve
Admin
Admin
avatar

Number of posts : 11517
Age : 34
Localisation : ♥ In his dream ♥
Registration date : 2008-03-16

PostSubject: Re: Le changement d'une vie.   Sun 25 May - 16:58

Suite suite dès que tu as le temps !

_________________


Love is when I'm with you ... Cauz, my reason is you... I cannot breath A seconde
without you That's much i know Nothing eles ... Be my life, my world
Back to top Go down
View user profile http://backstreet-memories.superforum.fr
Trinity
New Members
New Members
avatar

Number of posts : 75
Age : 32
Localisation : Nancy
Registration date : 2008-03-26

PostSubject: Re: Le changement d'une vie.   Tue 27 May - 17:32

Toc toc toc toc

Mais qui cela pouvait-il bien être ?

- Lia ouvre c’est Brian.

Mince Brian. Je recouvris AJ avec la couette tout en essayant de le cacher.

J’enfilai de nouveau mon peignoir et ouvris la porte.

- Pourquoi tu me réveille à cette heure-ci ?
- Tout le monde est presque lever, alors je voulais te prévenir toi et AJ.

J’ouvris la bouche d’étonnement.

- Mais qu’est ce qui te fait dire ca ? Répondis-je le plus naturellement possible.
- J’ai appelé a sa chambre ce matin, ca répondait pas, souffla t-il tout en me faisant un clin d’œil
- D’accord, merci je vais le réveiller et on va essayer d’esquiver tout le monde. Repondis-je sans broncher
- Des qu’on descend déjeuner, je toquerai 2 fois à ta porte pour te dire que le champ est libre.
- Merci c’est gentil.
- De rien, je file Leighanne va encore se poser de questions.

Il fila aussitôt. Je refermai la porte et retourna me coucher un peu. Aj dormais encore profondément. Je ne voulais pas le réveiller. Je voulais profiter de se petit moment rien qu’à moi. Je m’allongeai sur son torse et écoutai sa respiration. Qu’elle bonheur de voir qu’une simple respiration peut vous procurez autant de bonheur. A un moment se respiration changea et je sentis sa main me caressais les cheveux.

- Alors bien dormis mon ange ?

Mon ange ? Tiens de la nouveauté, cela ma plaisait.

- Et toi mon amour ?
- Très bien.
- Brian est venue me voir. Il sait pour nous. Il nous prévient quand les autres sont au petit déjeuner.
- Celui la, il sait toujours tout.

Je ria légerement. C’es vrai que Brian savait quasiment toujours tout. Même si je lui en avais un peu parler. Je ne parla pas a Aj de ma conversation avec Brian, même si, au plus profond de moi, je sais que Brian allais lui en parlais un jour ou l’autre.

Nous attendions donc le signe de Brian pour que AJ puisse aller chercher ses affaires de rechange. Notre attente ne fut pas trop longue. Nous entendions la Team descendre, les 2 coups de Brian puis le couloirs repris son silence habituel. Aj se leva,, se rhabilla sans style m’embrasse rapidement et me dis :

- Je previens… Promis !
- J’espere, sinon je te traquerai jusqu’à ma mort.

Nous riames ensemble avant qu’il ne s’eclipse. Je profita de son absence pour aller me doucher et de faire mes soins. Je finissais de poser mon masque et entra dans ma chambre pour voir la réaction des fans suite au communiqué de presse. Je sursautai en voyant AJ assis sur mon balcon de chambre.

- Tu es superbe avec le visage tout vert !

La seul réponse qu’il eu de ma part fût ma jolie langue. Je continuai mon chemin jusqu’à mon bureau lorsque je sentis ses mains autour de ma taille.

- N’essaye même pas d’enlever cette pauvre serviette éponges de mon corps sous peine de représailles. Lui dis-je avec un sourire en coin
- Mais tu es bien farouche aujourd’hui !

Je me retournai et il eu un léger sursaut.

- De prés le vert cela choc un peu quand même !
- Tu es méchant !! Criais-je tout en tapant des poings sur son torse

Puis j’éclatai de rire franchement.

- Tu sais Aj, aujourd’hui j’ai envie de crier au monde entier mon amour pour toi. Et même a Kevin…
- Tu en es sur ?
- Certaine. Ce matin sous la douche j’y ai beaucoup réfléchis et même si Kevin est mon frère, je suis dans ce pays majeur donc je ferais ma vie comme je l’entends.

Aj souri rien qu’a mes mots et essaya de m’embrasser sans avoir du masque partout sur la figure. Je m’asseyais donc à mon bureaux et parcouru quelques forums. Les avis étaient partagés. Les heureux, ceux qui disaient que c’était un coup de pub… Je finissais mon tour des forums par mon préférer. Le BSB francophone. Il avait créé un Topic spécial pour le communiquer de presse. Et ils n’attendaient qu’une chose, de mes nouvelles. Je ne les fis pas languir plus longtemps et leur laissa un petit message.

« Bonjour tout le monde !!

Je voulais d’abord vous remercier pour tout ces petits si gentils l’un uns et les autres. Nos soirées flood me manquent énormément et une nuit j’essayerai de me lever pour en refaire une de temps en temps avec vous. Pour répondre à certaine de vos questions, oui apprendre cette nouvelle m’as fait un choc. Pour tout vous avouer je n’adresse plus la parole à ma famille adoptive. Je sais que mon attitude ressemblance a celle de l’autruche mais pour le moment je n’arrive pas à avaler la pilule. J’estime qu’à partir d’un certain âge, il aurait pu m’avouer la vérité.

En ce qui concerne ma vie quotidienne, oui c’est le bonheur mais cela ressemble également à un TGV lancé a pleine vitesse sur des kilomètres. On court toute la journée depuis le debut de la tournée mais on tient le coup grâce au soutien que nous nous apportons les uns les autres. Pour cette tournée, Kevin fait partie de la tournée (jéjé je pense à toi d’ailleurs !!) mais pour en premier lieu me surveiller lol ! Je pense qu’il rentrera en Floride dans quelques semaines.

Je dois vous avouer que j’ai un peu de mal à prendre mes marques même si le plus gros est déjà fait ! Sinon, la Backstreet family m’a accueilli les bras ouvert, ils possèdent une DVD thèque immense avec une multitude de vidéo. Baylee est un amour et me connais aussi bien que les plus grands. J’essayerai de m’arranger avec papa Brian pour vous mettre une photo de lui mais cela doit rester confidentiel et je vous posterai une photo de la famille au grand complet.

Bon je dois filer, AJ va réussir a défoncer la porte de ma chambre. Je vous fais tous plen de gros bisous et j’essayerai de passer le plus souvent possible.

Kiss from US !l »


Je cliquai sur envoyer et Aj m’expédia aussi sec dans la salle de bains pour que je puisse finir de me préparez.

Une fois prête, Aj attendais gentiment sur le balcon en regardant l’horizon. On décida de comme un accord de descendre ensemble au petit déjeuner. Nous sortions donc ensemble sans se cacher de ma chambre et nous nous dirigions vers l’ascenseur quand la porte de celui-ci s’ouvrit. Je courus pour tenir la porte quand Brian en sortie.

- Alors les tourtereaux, enfin prêt pour le petit déjeuner ?

Je me retournai aussi vite que les jambes me le permettaient pour voir si il y avait quelqu’un d’autre dans l’ascenseur. Brian éclata de rire avant d’ajouter :

- Ne t’inquiètes pas cousines, je ne suis pas de se genre.

Je soufflai un bon coup pour me calmer. J’avais le cœur qui faisait des bons dans ma poitrine. Aj est moi nous prenions donc l’ascenseur et descendions à la salle de déjeuner.
Back to top Go down
View user profile http://unbreakabletour2008.skyblog.com
Mary-Eve
Admin
Admin
avatar

Number of posts : 11517
Age : 34
Localisation : ♥ In his dream ♥
Registration date : 2008-03-16

PostSubject: Re: Le changement d'une vie.   Tue 27 May - 22:46

suite !

_________________


Love is when I'm with you ... Cauz, my reason is you... I cannot breath A seconde
without you That's much i know Nothing eles ... Be my life, my world
Back to top Go down
View user profile http://backstreet-memories.superforum.fr
Trinity
New Members
New Members
avatar

Number of posts : 75
Age : 32
Localisation : Nancy
Registration date : 2008-03-26

PostSubject: Re: Le changement d'une vie.   Wed 28 May - 16:26

Je retournai donc à ma chambre pour préparez mes affaires. Valise à maquillage offerte par l’équipe, mon badge et je m’installai sur mon balcon en attendant l’heure du départ. Je feuilletai mon album photo. J’y mettais toutes mes photos depuis mon jour d’arrivée. Les fêtes, les anniversaires, soirée mondaine ou petite soirée. Tout y était. Me voir aussi épanouie, je ne me reconnaissais pas. J’y avais également ajouté des photos prises avec des amies lors d’un concert à Bruxelles. Mon 1er concert. On me voyait déjà joyeuse mais pas autant qu’à l’heure actuel. De revoir ces photos avec toutes mes amies me mis la larme à l’œil. Mes 2 Sabrina, Karine, Jérôme, Sugar, Angy, Lie et tout les autres, cela me faisait ouvrir les yeux sur ce que j’avais laisser en France. J’avais ce coup de cafard tant redouté depuis des mois. J’attrapai un paquet de mouchoirs. Les larmes coulaient les unes après les autres sur tous ces souvenirs fixés à jamais sur le papier. Je me mouchai un bon coup, et j’essuyai les photos pour ne pas laisser de marques. Je finissais d’arranger les choses quand le téléphone de la chambre sonna.

- allo, Spencer ?
- Bébé, c’est moi, on part dans 5 min, tu es prête ?

Je reniflai encore une fois. C’était difficile de ne pas paraitre triste.

- Oui c’est bon je suis prête.
- Tu es sur que ca va mon ange ?
- Oui, ca va aller. Je t’expliquerai.
- J’arrive tout de suite.

Je n’eu même pas le temps d’ajouter un mot qu’il avait déjà raccroché. Je m’asseyais sur mon lit pour retrouver un peu mes esprits avant l’arriver de Aj. Il toqua légèrement et entra dans ma chambre.

- Alors mon ange, qu’est ce qu’il t’arrive.
- Rien juste un coup de déprime.
- Raconte un peu quand même.
- J’ai regardé mes photos de quand j’étais en France. Revoir tout mes amis du forum m’as foutu un énorme coup de cafard… Dis-je tout en éclatant sanglots. C’est … c’est dur d’être loin d’eux. Il me manque tous…

Et je pleurais de plus belle. AJ m’avais prise dans ses bras pour me consoler un peu. Et moi je vidais complètement ma peine a travers mes larmes.

- On s’en doutait qu’un jour ou l’autre tu aurais craqué. Ne t’inquiète pas pour ca, ca ira mieux dans quelques temps.

Je n’ajoutais rien. Il s’en doutait. Ces mots résonnaient dans ma tête comme une évidence. Ils avaient totalement raisons. Le manque s’en saurait fait ressentir un jour ou l’autre. A force de toujours jouer la forte, on craque. Il me releva la tête et arrangea mes cheveux, m’embrassa tendrement et nous sortions de la chambre pour rejoindre les autres.

Nous descendions par l’ascenseur de services afin d’éviter la foule qui était devant. Seul quelques fans étaient présente derrière et les boys purent prendre le temps de signer quelques autographes. Quant à moi, je montai directement dans le bus, en faisant une petite halte sur les marches du bus pour des fans belges qui avait fait le déplacement. Les boys me rejoignirent quelques minutes plus tard et nous prenions la direction de la 1ere interview.

Les questions filèrent plus vîtes les unes que les autres quand la question tant redouté arriva.

Int : Kevin, suite à votre communiqué de presse concernant votre lien de parenté avec votre sœur hébergé dans une famille Française, qu’elles sont vos impressions depuis sont retour parmi vous ?

Kev : Ma sœur est de nouveau à mes cotés et cela à été ma priorité il y a quelques mois de cela. Ma mère avait pris une décision et je me devais de la respecter. Maintenant qu’elle n’est plus de ce monde, je me suis mise à la chercher du mieux que je le pus jusqu’au jour je l’avais enfin retrouvé. Elle fut énormément déboussolée, surtout quand vous avez passé 21 ans de votre vie dans un mensonge sans fin. Mais aujourd’hui, elle est parmi nous, elle prend ses marques et surtout elle m’a pardonné. Elle nous accompagne dans la tournée et nous l’aidons du mieux que nous le pouvons pour qu’elle nous apprenne à nous connaitre comme nous-mêmes nous la connaissons.

L’interview se termina et je n’eu même pas eu besoin d’intervenir. Je soufflai de soulagement pour la 1ère mais je me souvins d’un seul coup qu’il en restait encore beaucoup. Gina était ravie de cette interview et les autres s’enchainèrent également sans aucuns problèmes. Il y avait toujours une question par rapport à moi, mais jamais rien de ben méchant. Nous rentrions vers 19h afin de diner. Je n’étais pas trop fatiguer et pourtant pour ma 1ère journée je m’attendais à pire. A la sortie du bus, Kevin vint me voir.

- Je peux te parler petite sœur ?
- Oui bien sur. Qu’est ce qui se passe ?
- Ta 1ère journée c’est bien passée ?
- Oui même si je sais que le pire est à venir.
- C’est bien que tu pense dans cette optique. Et sinon toi et Aj…

J’essayai de rester la plus décontracté possible et pourtant je craignais que la tornade ne se déclenche.

- Bah… pour faire simple… on est ensemble. A force de nous chercher, nous nous sommes trouvés.

Il me fit un énorme sourire et me serra dans ses bras.

- Je suis contente pour toi. Cela me rassure énormément.

Et moi les bras m’en tombais. Je m’attendais à tout sauf à cette réaction.

- Tu…je… cela ne te dérange pas.
- Pourquoi cela me dérangerait ? Je considère AJ comme mon frère. Je sais que je peux lui faire confiance et qu’il prendra soin de toi.

Je lui fis un gros bisou et courus dans les bras de Aj. Je l’embrassai le plus tendrement possible même si tout le monde était présent. Je voulais leur montrer que AJ est moi c’était du sérieux. Je restais blottis dans les bras de AJ et je voyais que tout le monde était heureux pour nous.
- Et cousine, tu vois que ce n’était pas si dur.
- Je sais mais tu dois savoir j’ai encore beaucoup de chose à apprendre avec vous.

Toute la team ria dans le hall de l’hôtel. Nous retournions chacun respectivement dans nos chambres. A part AJ qui emménagea dans la mienne.
Back to top Go down
View user profile http://unbreakabletour2008.skyblog.com
Mary-Eve
Admin
Admin
avatar

Number of posts : 11517
Age : 34
Localisation : ♥ In his dream ♥
Registration date : 2008-03-16

PostSubject: Re: Le changement d'une vie.   Wed 28 May - 19:59

La suite ! ^^

_________________


Love is when I'm with you ... Cauz, my reason is you... I cannot breath A seconde
without you That's much i know Nothing eles ... Be my life, my world
Back to top Go down
View user profile http://backstreet-memories.superforum.fr
Trinity
New Members
New Members
avatar

Number of posts : 75
Age : 32
Localisation : Nancy
Registration date : 2008-03-26

PostSubject: Re: Le changement d'une vie.   Sat 1 Nov - 13:12

Suite à cette annonce, tout le monde avait de nouveau le moral. Le concert qui avait lieu le lendemain avait amené une foule de fan sur L.A. Des t-shirt des différentes tournées étaient apparue et de nombreuses fans chercher l’hôtel sans pour autant le trouver.

Le lendemain ; les boys répétaient dans une salle de l’hotel pendant que moi je vérifiais mes notes pour les danseuses du concert. Leurs types de peau, palette bien rangé, les ricils et crayons noir… Je ne voulais rien laisser au hasard pour le premier concert. Clara mes donnait ses derniers conseils et essayer surtout de me faire décompresser.

- Bon je pense que tout est ok. Ajouta Clara en refermant une des valises.
- Tu es sur ? J’ai l’impression d’avoir oublier quelques choses. Dis-je un peu en panique.
- Calme-toi déjà. On vient de les faire ensemble. Tu as vraiment tout. Et ton pass est au tour de ton cou. Donc ne panique pas.
- Je sais. Mais c’est mon 1er jour et j’ai toujours peur de louper quelques choses.
- Aller viens, on va allez boire un verre, ca va un peu te calmer.

On termina de descendre notre matériel et nous nous dirigions donc vers le bar de l’hôtel. En passant prés de la salle de répétitions, j’entendais les boys chanter sur Sibéria. J’avais interdiction formel de rentrer dans la salle. Je respectais donc les consignes mais je collai quand même mon oreille contre la porte. J’entendais Kevin chanter aussi. Cette faisait toujours pleurer. Cette fois-ci, je restai forte malgré mon envie de pleurer. Quand je sentis une larme rouler sur ma joue, j’essuyai rapidement celle-ci, décolla mon oreille et repartie avec Clara au bar.

- J’ai l’impression que cette chanson te touche énormément.
- Oui, je ne sais si cela viens de la musicalité ou des paroles, mais à chaque fois que je l’entends, je verse une petite larme et j’en ai des frissons.
- Pour ma part, sache que c’est The perfect fan qui me donne des frissons. Cette chanson qui parle des mères me rappel la mienne disparue trop rapidement.

Elle avait les yeux brillants tout comme moi. On ria ensemble à la vue de notre état. On partait donc bras dessus, bras dessous vers le bar de l’hôtel.

On profitait de la terrasse de l’hôtel et d’un moment de détente avec Clara pour bronzer un peu. Mon cellulaire sonna. Je décrochais sans reconnaitre le numéro.

- Lia j’écoute…
- Lia, c’est Jayjay

Je me relevai aussi vite que possible de mon transat.

- Jérôme !!! Hurlais-je. Comment tu va mon Jayjay ?
- Ca serait plutôt à moi de te demander comment tu va ? Los Angeles c’est comment ?
- C’est génial tu ne peux pas savoir. Mais j’y pense comment tu as eu mon numéro de cellulaire ?
- Emma as encore usé de ses atouts pour le trouver. Mais ne le dis à personne…
- Promis comme d’habitude. Alors comment va la France ? Il fait toujours aussi beau ? Ajoutais-je en riant.
- Tu n’es pas drôle, je suis sur que tu regarde la météo. Dit-il d’un ton boudeur.
- Oui en effet et par moment je vous enverrai bien un peu de notre soleil.
- C’est gentille. Alors ta nouvelle vie ? Tu t’en sors ?
- J’ai eu du mal à prendre mes marques. Mais maintenant ca va mieux ! En ce moment, je n’ai pas trop le temps de venir sur le forum. Mais ca manque, en plus maintenant que je boss avec eux, je me dis que ce n’est pas forcement une vie facile. On court tout le temps entre séances photos, interview, répétitions. On commence la tournée ce soir, alors je suis un peu sur les nerfs.
- Mais courage Lili, tout le monde sait que tu en es capable. Et puis dis-toi que c’est une chance !
- Tu as toujours raisons toi !!

On ria ensemble. Il avait toujours les mots qu’il fallait pour vous décompresser ou redonner le morale.

- Tu sais en France et ailleurs, cela fait des jalouses ta situations.
- Je me doute mais que je veux tu que je fasse ? Que je dise à Kevin que je ne suis pas bien à l’USA et que je veux retourner en France ?
- Non pas comme ça bien sur. Mais essaye de te montrer un plus, Emma dis que cela pourrais te faire un peu monter dans l’estime des fans.
- Tu sais Jayjay, ce n’est pas si simple, on court tout le temps. J’essaye déjà de me montrer le maximum possible.
- Oui c’est un fait. De toute façon Emma va t’appeler pour prendre de tes nouvelles.
- D’accord, dis lui qu’elle n’appelle pas pendant le concert !!
- Je lui dirais. Pense aussi un peu à toi. Eclate toi un maximum, et dis toi que toi aussi tu nous manque sur le forum.
- Je me doute bien. J’essayerai de passer le plus souvent possible. Promis.
- Je te crois, alors sinon, ils prennent bien soin de toi j’espère.
- Oui, ils m’ont beaucoup aidé à prendre mes marques. Je me suis bien intégrer au groupe. Ils me connaissent déjà par cœur avec les vidéos que ma mère adoptive leur envoyait.
- Vraiment ?
- Oui c’était une clause du contrat d’adoption. Moi je ne les connais qu’à travers leur album donc j’apprends à les connaitre un peu tout les jours.
- C’est parfait, tu leur dis que si ils te font du mal…
- Oui ils auront affaires à toi !!
- Parfaitement.
- Jayjay, ce n’est pas que je ne veux pas rester à papoter mais je dois filer, une amie m’attend.
- Pas de problème Lia, je te fais plein de gros bisous et éclate toi !
- Yes !! Gros bisous aussi ! Je t’adore !!

Je raccrochai avec un énorme sourire. J’avais retrouvé un moral du tonnerre.

- Tu as retrouvé le sourire à ce que je vois…
- Oui un ami de France à réussi à trouver mon numéro. Cela me fait super plaisir qu’il pense à moi
- C’est normal. Alors il en pense quoi de ta situation ?
- Ils sont super heureux pour moi, même si il y aura toujours des jaloux dans ce monde. Mais je fais ma vie comme je l’entends et je dois respecter les décisions de mon destin.
- Tu as tout à fait raison Lia.

- Qui a raison ? Entendis-je derrière nous.
Je me retournai et vis AJ en train de nous observer calmement.

- Moi pour diriger ma vie comme je l’entends.
- En effet tu as raison ma puce.

Je me suis mise à faire un big smile et ils éclatèrent de rire en cœur. Je faisais celle qui était fière. Ils riaient encore un peu plus ensemble et Clara rentras dans l’hôtel pour donner quelques coup de fil. Aj vint se coller à moi sur le transat.

- Arrête on va le casser !
- Mais non, regarde.

Il se mit à me faire plein de chatouilles et je me tordais de rire sur le transat. Je criais pour qu’il arrête mais rien à faire. Il arrêta de me chatouiller lorsque je n’arrivais plus à reprendre ma respiration.

- Je me vengerai, arrivais-je à dire entre 2 respiration.

Il ria encore un peu avant de me faire un gros câlin. Je me lovai dans ses bras et écouta son cœur battre. J’apaisai mon esprit tout contre son corps et mon stress termina enfin. Je respirai un grand coup. Je me sentais mieux. Aj enroula ses bras autour de ma taille et je me calai bien confortablement. Je fermais les yeux tout en écoutant le brouhaha des voitures qui pou moi ressemblais à une berceuse. Je commençais à m’assoupir lorsque mon cellulaire sonna. Je sursautai légèrement mais Aj alla le chercher et décrocha pour moi.

- Oui, …, Oui elle s’est endormie. Ok j’arrive avec elle.

Il raccrocha, remis le portable dans ma poche. Je le sentis se lever mais je ne bougeai toujours pas. Je voulais voir ce qu’il allait me faire pour me réveiller. Je pensais qu’il allait me réveiller en douceur, mais non rien de ça. Je le sentis me porter contre lui et avança dans l’hôtel. Je me collai un peu plus à lui et essaya de me faire la plus légère possible. Lorsque je sentais que l’on approchait de l’entrée, je levai la tête.

- Tu m’emmène ou mon cœur ?
- On va à la salle de concert, il est déjà 15h.
- Ok, tu peux me reposer, je suis réveillé !
- Oui mais je suis bien avec toi dans mes bras.
- D’accord, mais … ne me marie pas trop vite ! Ajoutais-je les joues toutes rouges.

Il s’arrêta en plein milieu de l’entrée. Il me releva la tête et vena déposer ses lèvres contre les miennes. Le baiser fut intense et délicat à la fois. Il termina de m’embrasser et ajouta :

- Je te marierai quand on sera prêt tout les 2. Alors ne précipitons pas les choses.
- D’accord murmurais-je tout en rouvrant les yeux.

Je sortais donc de l’hôtel dans les bras d’AJ.

Brian > Ca va Lia ?
Moi > Oui juste une petite foulure à la cheville, mais rien de grave ne vous inquiété pas.
Gina > Ce n’est pas le moment de te blesser miss.
Moi > Ne vous inquiété pas, j’ai les chevilles solides. J’ai juste eu une douleur musculaire.

AJ me reposa au sol. Je marchais devant tout le monde pour leur montrer que tout était ok. Dans le bus tout le monde était silencieux. Brian jouais avec Baylee, Howie, Nick et Kevin parlais ensemble et moi j’étais coller à AJ tout en écoutant le MP3. Aj me tatouillais les cheveux et nous regardions la route défiler avec un peu les yeux dans le vide. Je me sentais tellement bien. Je n’avais pas un brin de stress. Le bus arrivait enfin à la salle de concert. Je me redressais et me pencha un peu contre la fenêtre du bus. Il y avait un monde fou. Je me rendais compte que cela pouvais procurer une sensation indescriptible. Voir tout ce monde être présent pour 5 personnes ca peut vous marquez un sacré moment. Le bus entrait dans le parking et nous descendions enfin. Les fans les acclamaient mais j’entendais aussi que l’on criait mon nom. Je regardai Gina discrètement et elle acquiesça d’un signe de tête pour m’indiquer que je pouvais rejoindre le groupe. Je me faufilai donc au sein du groupe qui était à peu prés a 2m de la grille et me prêta au jeu des photos. Je souriais, décontracté et essayait de regarder un peu partout. Brian faisait des coucou un peu partout et AJ essayait de se coller à moi. On salua un peu tout le monde puis nous repartions vers les loges. Je commençais à marcher lorsque AJ me pincea délicatement les fesses. Je lui répondis en lui claquant l’épaule et je partis en courant. Il me coursa dans tout le parking. A un moment, il m’attrapa et me mis sur ses épaules. Je voyais les fans rirent de la situation. Je criais gentiment en direction des fans « HELP ME ». Les filles s’éclataient et moi, je me tordais de rire sur les épaules d’AJ. Nous rentrions enfin dans les loges et AJ me posa.

- Je vois que tu ne stress pas …
- Leger mais rien de bien méchant, et puis avec le fou rire j’ai bien décompressé.

Gina arriva dans le hall

- Bon les garçons, fini la party, tout le monde en préparation ! Indiqua Gina

J’embrassai rapidement Aj et allai rejoindre Clara dans la salle de maquillage.

J’entrai dans la salle qui nous était réservés. Ca papotait dans tous les coins alors qu’elles ne sont que 4 ! Je pris Marina en premier car elle avait la peau la plus facile à maquiller. Il fallait que le maquillage tienne tout le long du concert donc application et concentration était de mise. Clara quant à elle maquilla Line car elle devait lui poser des faux cils. Les ragots aller bon train et entre filles je ne vous fais pas de dessin, ca critique !

Le temps passa extrêmement vite et le soundchek commença. Moi j’en profitais pour le regarder depuis les coulisses. Après nous prenions tous ensemble un petit repas rapide et su fût le show. Les gars se donnèrent à fond et le concert fût génial. Même moi dans les coulisses je chantais et dansait. Leigh et Kristin se moquait de moi mais je savais que ce n’étais pas méchant. LE rappel passe et les boys revinrent en coulisse. Ils étaient très fiers d’eux et Gina également. On entendait les fans chanter dehors. Seul quelques fans étaient resté à la sortie des sorties des artistes.

Ils firent quelques photos et autographes. Il restait juste une personne de dos au fond de l’entrée des bus. Je me dirigeai vers elle sans faire vraiment attention et lui posa une question en Anglais.

- Tu as aimé le concert ?

La personne se retourna et les bras m’en tombaient.
- Sab ?? J’avais des yeux comme des billes.
- Oui ?
- Oh ma poulette, je suis trop contente de te voir !!!

Je lui sautai au coup. J’étais trop contente de la revoir

- Mais qu’est ce que tu fais à L.A ?
- Suite au communiqué, je voulais voir si je ne rêvais pas. Donc j’ai pris billet, hôtel et me voici. Pourquoi tu ne m’as rien dit ?
- Sab, tu sais ce n’était pas facile pour moi de tout encaisse comme ça. Je suis partie rapidement et après le temps de prendre mes marques et tout le reste je n’ai pas trop eu le temps pour moi. Tu n’as pas vu que je laissais souvent des messages sur les forums ?
- Si mais ce n’est pas pareil je voulais te voir.
- C’est sympa d’avoir traverser la moitié de la planète pour moi.

Je lui fis un énorme câlin et je repris.

- Alors le show ?
- GENIALISSIME !! Franchement c’est diffèrent de l’Europe.

Et elle m’expliqua tout ce qu’elle avait adoré. Pendant que nous parlions, AJ était arrivé et me serra dans ses bras et m’embrassa le coup. Quand Sabrina aperçu le geste de Aj elle s’arrêta net de parler et me regarder avec des yeux de merlan frit.

- Sab, tu fini pas ta phrase ?
- Je … C’est que … Il vient bien de t’embrasser le coup ?

En y repensant, c’est vrai que personne ne savait pour moi et AJ.

- Oui il vient de m’embrasser. Ne fais pas cette tête !! Dis-je en riant.
- J’y crois pas et tu nous as strictement rien dit ! Hurla t-elle avec sa délicatesse absolue.
- Non pour le moment ca reste secret défense, moins le reste de la planète le sais, mieux on se porte.
- Tu aurais pu me le dire…
- Oui par MP je sais mais comme tu le sais, le temps me manquait pour vous en parler.
- D’accord je comprends.

Le reste de l’équipe arriva. Sabrina put prendre quelques photos avec un peu tout le monde et une avec toute la Team. La photo était géniale, je lui demande de m’en faire un double pour la mettre dans un super beau cadre. Nous repartions ensuite direction l’hôtel avec Sabrina dans le bus car je voulais finir ma soirée avec elle. Elle m’expliqua tout ce qui lui était arrivé dans ca petite vie depuis que j’étais partie pour ici. Elle resta également à l’hôtel la nuit car elle restait pour le concert du lendemain. Elle partit vers 8h pour avoir de nouveau une bonne place dans la salle. Quant à moi je profitais de la piscine de l’hôtel pour me décontracter un peu.

Vers 10h30, je remontais dans la chambre pour réveiller AJ. J’entrais doucement dans le petit salon, le traversa et alla dans la chambre. Il dormait encore. Après mur réflexion, je décidai de le laisser dormir un peu. Donc je retournai dans le petit salon et me connecta sur MSN. Malgré les 9h de décalage, il y avait encore du monde de connecter. Je papotais un peu avec des copines. Elles étaient super contente pour moi de voir que tout aller bien. Je papotais avec Karine lorsque AJ se leva, m’embrassa les cheveux et alla dans la salle de bains. La Webcam était allumée bien sur.

Karine : Dis moi que j’ai une vision ?
Moi : Tu as vu quoi ? Tout en cherchant dans la chambre.
Karine : C’était AJ ?
Moi : Ou ca Wink ?
Karine : Il vient de passer derrière toi, il ta même embrasser les cheveux.
Moi : Ah bon ?
Karine : Arrête de me faire tourner en bourrique, tu nous cache quoi encore ?
Moi : Bah rien de bien particulier juste une relation.
Karine : UNE RELATION, pas amicale d’près ce que j’ai vue, tu pourras faire partager quand même
Moi : Miss ca doit rester secret le plus longtemps possible. Cela ne fait que commencer donc…
Karine : Je vais faire un malaise. Donc tu es vraiment sérieuse, tu es bel et bien avec lui ?
Moi : Non avec son chien ! ptdr
Karine : OMG tout est chamboulé depuis que tu es partie de la France !
Moi : Et ce n’est que le début d’une grande aventure avec les boys.
Karine : Chanceuse, éclate-toi franchement.
Back to top Go down
View user profile http://unbreakabletour2008.skyblog.com
Trinity
New Members
New Members
avatar

Number of posts : 75
Age : 32
Localisation : Nancy
Registration date : 2008-03-26

PostSubject: Re: Le changement d'une vie.   Sat 1 Nov - 13:13

Je terminais ma conversation avec elle car AJ avait commandé le petit déjeuner. Avant de couper la conversation, Aj vint à mes coté et lui fit un grand coucou. J’ai bien cru qu’elle allait faire un malaise en voyant que c’était pour elle. Elle lui fit un bisou par la caméra je fis de même pour elle et je coupai.

Aj me demanda si on pouvait lui faire confiance niveau discrétion et je le rassurai en lui indiquant qu’on pouvait lui faire confiance. Il m’indiqua que le petit déjeuner avait été commandé. Donc je filai me doucher afin d’être plus à l’aise. Je me maquillai rapidement mais en simplicité, rien de tel que le maquillage naturel. J’enfilai ensuite un t-shirt noir un peu rock et un jean délavé. Je sortais enfin de la salle de bain avec une serviette autour de la tête pour faire poser un soin sur mes cheveux.

- Tu as l’air d’une indienne avec ta serviette sur la tête.
- Mes cheveux ont besoin d’être chouchouter de temps en temps.

On toqua à la porte. Aj ouvrit, Le room service entra avec un plateau puis un 2eme. Aj donna un pourboire et ils partirent.

- On est que 2 pour tout ça ?
- Non le reste de l’équipe arrive. On va faire une petite mise au point du show pour se soir.
- D’accord, mais tu aurais pu me prévenir.
- Tu es rentré tard et je dormais déjà.
- A oui c’est vrai.

Je pris un peu de café et m’installa sur la terrasse de la chambre. Le soleil était déjà bien chaud pour l’heure qu’il se faisait. Nous attendions le reste de la team qui ne tarda pas trop à arriver. Nous faisions le point en question de ce 1er concert. Gina était content mais certains point restait à être améliorer. Comme à son habitude, Gina voulais la perfection, et d’après elle, ils l’avaient frôlé à un concert Bruxellois. Je lui fis remarquer que les concerts Belges ont une ambiance que ne retrouvais nul par ailleurs. Elle approuva.
Après le Briefing, nous étions libres jusqu'à 15h, donc j’en profitais pour visiter L.A et surtout prendre un peu de temps avec AJ. Nous essayons de ne pas montrer notre relation, juste 2 amis qui visitent la ville.

En rentrant, je demandai a Gina si Marcus pouvais aller chercher Sabrina dans la foule mais impossible d’après elle. Donc je pris la responsabilité d’aller la chercher. Je sortie un mégaphone une fois arriver à la salle de concert et me présenta devant les fans avec 2 agents de sécurités. J’allumai le mégaphone et m’adressa à la foule.

- Puis-je avoir votre attention s’il vous plait ?

Les filles se taiserent les unes après les autres pour écouter l’annonce qui j’avais à faire. Certaines sortir leurs appareils photos en me voyant. Je me prêtai au jeu des photos et je repris mon discours.

- Tout d’abord, je vous remercie d’être toujours aussi nombreuse pour le 2ème Show de cette tournée. Il y a une personne parmi vous qui va passer un moment en ma compagnie en celle des BSB. Etant donner que les billets étaient vendues pas une seule société, cela ne fut pas difficile de faire un tirage au sort par un membre de l’équipe. Donc je prierais de vous munir de vos billets, sans les perdre bien évidemment…

Je laissai quelques minutes s’écouler les temps qu’elle puisse sortir leurs billets et je repris.

- J’ai ici dans la main le numéro du billet qui a été tiré au sort. Donc le numéro du billet et le … (je laissai un peu de suspense) 2634 !!

Je vis une main se lever au loin et je reconnu tout de suite Sabrina.

- Serait-il possible de la laisser passer SVP ?

La foule s’écarta pour la laisser passer et applaudissait la gagnante. Elle jouait bien le jeu comme si on ne se connaissait pas. Elle me salua et nous rentrions donc dans la salle de concert. Une fois que les portes furent refermées, elle se jeta dans mes bras.

- c’est génial d’avoir était tirer au sort.

J’éclatai de rire et lui expliquai la mascarade. Elle pensait que c’était un coup du destin mais quand j’eu fini mes explications, elle rétorqua :

- Tu as vraiment l’esprit tordu. Tu aurais pus y penser ce matin avant que je parte.
- Je sais mais je voulais te faire la surprise !!
- Toi alors on ne pourra pas te changer !

Nous nous dirigeâmes vers les portes et nous entamions donc cette après midi dans une partie de franche rigolade.

A la fin du concert, je commandai un taxi pour raccompagner Sabrina à l’aéroport car elle reprenait l’avion dans la nuit. Je l’accompagnai donc jusqu’aux douanes. Les séparations furent difficiles mais je lui promettais de venir la voir lors de mes vacances et lors de la tournée européenne.

Dans le taxi, je me remémorais ces moments passé en sa compagnie. Elle m’avait vraiment manqué et je n’avais qu’une hâte, revoir tous mes lors des prochains concerts. Je rentrais donc à l’hôtel la tête pleine de souvenirs et le cœur léger.



Chapitre 5 : Surprise, surprise !!

Nous étions arrivés à l’aéroport de N.Y.C. La tournée américaine venait de se finir et nous partions pour l’Europe. J’allais enfin revoir mon continent, mes amis. Dans l’avion je ne tenais pas en place. Revoir tout ces paysages et surtout revoir la France me rendaient toutes choses.

Les 9h d’avions furent long mais nous atterrissions enfin au Luxembourg. Quant les portes de l’avion s’ouvrirent, j’aperçus du monde dans le petit aéroport. Nous descendions donc de l’avion pour passer les douanes. J’avais le cœur qui battait la chamade. « Tu es en Europe ». Ces mots résonnaient dans ma tête. Je marchais sur le tarmac à coté de Kevin la tête haute et le regard sur. Je partais au devant des fans. J’avançais un peu plus afin de me rapprocher des grilles. Je scrutais la foule à la recherche de certains visages que je connaissais dans la foule. Je scrutais désespérément la foula lorsque je vis a 3m de moi un énorme drapeau français. Je criais aux fans de se pousser pour voir qui cela pouvais bien être mais rien à faire. Je courus donc jusqu’à la douane, passa avec mon ancien passeport Français et sortie au devant de l’aéroport. Elles étaient toutes la, avec un grand drapeau Français en satin. Je vis Sabrina appuyer sur une touche d’un lecteur CD est une chanson de lança. Les 1ères notes arrivèrent et je me suis mise à pleurer. Welcome home. Les filles me souhaitaient un bon retour en France. Elles chantèrent un refrain et applaudirent. Il y avait Sab, Aury, Angy, les 2 julies, Jayjay, Emm@, fanny, Sab 2, Karine et bien d’autre encore !! J’allai les embrasser une par une pour les remercier de l’accueil. Les voir tous réunis pour moi me toucher profondément. Jayjay me donne une grosse carte avec des messages de tous qui n’avaient pas eu la possibilité de se déplacer. Les boys sortirent dans un cordon de sécurité et crièrent surprise !! Alors tout venais d’eux. Aj s’approcha de moi et m’explique. Ils avaient gardé mon adresse MSN et avait parlé a Emm@ de leur projets. Elle avait marché dans la combine et avait fait passer le mot sur tous les forums. Et la suite vous la connaissez. Aj m’annonça également qu’on passait le reste de l’après midi avec mes amis afin que je puisse un peu en profiter. Nous nous étions donc diriger vers une salle pour un pot de retour. Ca discutait un peu partout et Emm@ était en grande discussion avec Gina. Je pense qu’elle parlait des dates de tournées et surtout qu’elle devait se plaindre d’absence des dates françaises. Je savais de quoi elle était capable. Et elle arrivait toujours as ses fins.

Moi de mon coté, je discutais avec des amies. On se refaisait le concert du Bruxelles. Certaines avaient ramené des photos prise durant ce jour et nous nous rappelions des heures passer à discuter de tout est de rien. La journée passa vite est les filles durent repartirent. On devait se retrouver le lendemain Sandra, Sab et moi pour 3 jours de liberté. Je voulais profiter des mes amis en dehors de team un peu. De leur coté les boys visiteraient la capital.

Le lendemain, nous partions donc toutes les 3 directions l’alsace avec une voiture louer sur le Luxembourg. Durant mon absence Sabrina avait trouvé un appartement sur Schirmeck. Nous roulions donc direction l’appartement à Sabrina pour 3 jours de folies. Avec bien sur les albums des BSB a fond dans l’autoradio et 3 casseroles qui chantent par-dessus. Je leur fis écouter une chanson que les boys avait enregistré pour le prochaine album mais qui n’était pas sur d’apparaitre dessus. Les filles faisait des yeux comme des billes quand je leur annoncer pour qu’elle album elle était enregistrer. Elles trouvèrent la chanson sublime et en voulais une copie.
- Je pense que je peux m’arranger avec eux, mais cela devras rester confidentiel d’accord ?
- Pas de problème ajouta Sabrina
- Mais si tu pouvais insister et appuyer en notre faveur dis Sandra tout en faisant ses yeux de chiens battue.

On éclata de rire ensemble et arrivâmes chez Sabrina. Nous déchargions donc la voiture et nous nous installâmes sur sa terrasse.

- Tu as une sacrée belle terrasse dis voir. Indiquais-je à Sabrina
- Dernier étages de l’immeuble, tu paye un peu plus chère mais tu es tranquille.
- Ah bah c’est l’inconvénient. J’ai oublié quelques choses mais quoi…

Je réfléchis un peu plus avant d’avoir une illumination.

- Mince je n’ai pas appelé le team.

Je sortie mon cellulaire et appela Kevin. Comme Sandra ne savait toujours pas pour moi et AJ.

Kev : Richardson j’écoute ?
Moi : Bonjour frangin, alors bientôt arrivé ?
Kev : Ah sœurette, oui nous sommes sur le Periph Parisien d’après ton homme.
Moi : Ah bah c’est sympa alors, vous êtes bien arriver alors. Nous on est sur la terrasse en buvant un café, ca fait du bien de respirer un peu.
Kev : Repose-toi quand même.
Moi : Promis, tu verras la capitale est magnifique.
Kev : Je veux bien te croire. Ah nous arrivons d’après ce que je vois.
Moi : Super je suis rassuré.

Je m’éloignai un peu des filles qui gloussait pour je ne sais qu’elle raison et repris ma conversation.

Moi : Tu peux me passer AJ s’il te plait ?
Kev : Oui je te le passe, fais attention a toi.
Moi : Promis je fais attention bisous !

J’attendis a un petit moment avant d’entendre Kevin appeler AJ, ca réponse et sa venu.

AJ : Oui mon ange ?
Moi : Ca va mon amour ? Heureux d’être à Paris ?
AJ : Oui très heureux, ca me fait du bien de venir ici.
Moi : Je veux bien te croire. Tu n’oublie pas ce que je t’ai demandé pour Gina.
AJ : Ne t’inquiète pas je lui en parle ce soir et je te tiens au courant.
Moi : Merci mon amour. Tu me manque tu sais.
AJ : Toi aussi tu me manque mais c’est pour mieux se retrouver.
Moi : Oui tu n’as pas tort. Bon je file sinon Sandra va se poser des questions. Bisous a tout le monde, et a toi un gros baiser. Je T’aime.

Le mot venait de m’échapper. C’est la première fois que je lui disais.

Aj : Moi aussi je t’aime mon ange. Je t’embrasse.
Moi : Bisous.

Et je raccrochai. Cela me surprenait beaucoup de lui avoir dit ca. J’allai rejoindre les filles pour une soirée vidéo. Je voulais leur montrer mes enregistrements de tous les concerts US. En effet, j’avais filmé toute la tournée Us avec une heure de vidéo par concert. Il y avait un peu de tout, des soundchek, des répétitions, des moments en groupe ou solitaire. Les filles regardaient les vidéos sagement et savourait ce petit moment.

Sab : Et tu as vécu tout ca ? C’est vraiment pas croyable de savoir que tu as fait tou ca.
Moi : Si c’est croyable, il faut juste le vivre.
Sab : Si seulement un jour on pourrait vivre ca…

Sa phrase resta en suspend. J ne voulais pas encore leur parler de mon petit projet. On passa la soirée devant les vidéos et nos pizzas a commenter le s vidéos.

Le lendemain, journée shopping et bien être au programme. Je devais déjà mettre à jour ma garde robe et aussi me faire un bon coiffeur. Avec la tournée, je m’étais un peu laisser aller niveau esthétisme. On commença par le coiffeur qui me fit une couleur avec des mèches. Puis direction l’institut de beauté pour une remise en état de mon teint et de mes mains. Le midi petit restaurant entre copine et ensuite course dans les différents magasins pour trouver les dernières tendances en France qui était déjà au USA depuis minimum 3 mois. Et le soir petit repas avec les voisins du dessous pour un peu changer l’atmosphère copine !

Le dernier jour, on avait décidé de faire bronzette et far niente. On avait visionné des vidéos sur Youtube, les premiers clips des boys mais aussi des films et plein d’autre truc bien délirant.

De leur coté, les boys avait revisité la Capitale pour le plus grand bonheur d’Howie. Ils avaient également fait le tour de différentes salles de concert et AJ leur montra plus particulièrement L’Elysée Montmartre. Il m’avait appelé pour me dire que la salle avait beaucoup plu au groupe et qu’ils avaient même était reconnue par des Française. Ils étaient déjà sur la route pour passer me chercher et reprendre la route pour la Hollande.

Vers 16h, j’attendais le bus des boys sur le toit de l’immeuble pour profiter encore un peu du soleil. Je voulais également aussi savoir si ma proposition avait était accepter par Gina. Vers16h15 AJ, me passa un coup de fil pour m’annoncer qu’ils arriver devant l’immeuble de Sabrina. Ils montèrent tous avec Gina et nous nous installâmes sur la Terrasse. Sabrina servit les boissons avec mon aide et celle de Sandra et Gina pu enfin prendre la parole.

- Mesdemoiselles, j’ai quelques choses à vous demander.

Sab et Sandra se regarda avec des yeux un peu interrogateurs puis me regarda avec insistance.

Moi : Ne me regardait pas, je ne suis au courant de rien.

Gina : ne vous inquietez pas ce n’est pas quelques chose de dramatique. Je vous explique. Aj m’a proposée une idée qui as bien plus à la maison de disque. Nous voudrions cette année, créer un journal de bord exclusivement pour la tournée Européennes. Videos photo et commentaire Audio. Ils nous faudrait 2 personnes supplémentaires pour épauler Lia. Et nous avons pensé à vous étant donner que vous vous connaissez depuis un long moment.

Les filles firent un énorme sourire. Sabrina se ressaisit et respira un bon coup.

Sab : j’accepte volontiers.

Elle se leva, passa tranquillement devant tout le monde et une fois qu’elle eu franchit les porte de sa véranda couru en criant : JE VAIS PREPARER MA VALISE !!

On éclata de rire tous ensemble. Je regardai Sandra qui avait l’air sceptique.

Moi : Et toi Sandra tu en pense quoi ?
Sandra : Au diable le boulot de merde ici, j’accepte et couru également en criant : SAB SORT UNE VALISE POUR MOI !

Gina me souri pour me dire que l’idée était très bonne. Une fois les valises préparer et embraquer dans le bus, Gina fit signer les contrats aux filles pour authentifier la chose. Durant le trajet pour Amsterdam, On s’était mis d’accord avec les filles pour qui faisait quoi. Sab aux photos moi aux videos et Sandra pour la voix OFF. Les filles se rendais compte à qu’elle point la tournée n’était pas autant une partie de rigolade mais tenais le coup et profitais autant que moi des concerts !

Pour le Luxembourg malheureusement, tout ne se passa pas comme prevus. En effet, il y eu un incendie dans la salle de concert et pour des raisons de sécurité, le concert fut annuler. Les filles et moi imaginions la deception de nombreuse fans qui c’étaient déplacer pour se concert. C’était le plus proche de la France et bien sur, on imaginais que toutes les française serait la.
Back to top Go down
View user profile http://unbreakabletour2008.skyblog.com
Mary-Eve
Admin
Admin
avatar

Number of posts : 11517
Age : 34
Localisation : ♥ In his dream ♥
Registration date : 2008-03-16

PostSubject: Re: Le changement d'une vie.   Mon 5 Jan - 6:16

Ohhh je viens de voir cette fics elle est super ... la suite ...

_________________


Love is when I'm with you ... Cauz, my reason is you... I cannot breath A seconde
without you That's much i know Nothing eles ... Be my life, my world
Back to top Go down
View user profile http://backstreet-memories.superforum.fr
Sponsored content




PostSubject: Re: Le changement d'une vie.   

Back to top Go down
 
Le changement d'une vie.
Back to top 
Page 1 of 1

Permissions in this forum:You cannot reply to topics in this forum
Backstreet Memories :: ♥ Place à la Fantaisie / Fantasy Place ♥ :: ♥ Fanficitions ♥ :: ♥ Alex ♥-
Jump to: